Lahouari Addi: « Said Sadi critique le Malg et soutient le néo-Malg » (DRS)

saadi.jpgmedienemohamed.jpg« Je ferais néanmoins une remarque car Saïd Sadi est un homme politique. Je pense que sa démarche n’est pas cohérente dans la mesure où, d’un côté, il critique le MALG – et en cela il a tout à fait raison – et d’un autre côté, il a soutenu le néo- MALG, le pouvoir réel, quand il a annulé les élections de janvier 1992. Il a condamné le coup d’Etat de 1962 mais a soutenu celui de janvier 1992 ! S’il répond que l’armée a sauvé la République en 1992, il doit accepter l’idée que le MALG a sauvé la révolution.

Un homme politique doit être cohérent pour être crédible. Il dira qu’il critique le régime, mais en fait, il s’en prend surtout au pouvoir formel alors que tout le monde sait que Bouteflika n’a aucune autorité. Un ami à Oran me disait : Saïd Sadi critique le pouvoir formel qui est de l’Ouest et oublie le pouvoir réel qui est de l’Est ». Lire l’intégralité dans Le Soir d’Algérie

Commentaires

  1. mohand oukaci dit :

    bien mohand ennagh…les masques commencent a tomber

  2. un kabyle pas dupe dit :

    et toi qu’est ce que tu soutiens ?????

  3. David Lemac dit :

    La logique de Lahoua Addi est implacable
    Mais peut être que Said Sadi a fait sa puberté politique en 2010?

  4. prince dit :

    c’est qui ce tocard qui ressemble a rien, qui n a jamais rien ecrit et qui n a aucun projet, c’est koi son plan, on veut savoir, yen a marre des sionistes de merde

  5. NARMOTARD dit :

    « Lahouari Addi: « Saïd Sadi critique le Malg et soutient le néo-Malg » (DRS) », dites-vous.

    A l’intention du « prince »,
    « c’est qui ce tocard… »:
    L’ordinateur que l’on interroge par quelques clics de touches sur le nom de « Lahouari ADDI »,
    affiche automatiquement la réponse de l’Institut d’Etudes politiques de Lyon.
    On apprend alors que Lahouari ADDI est docteur en sociologie et professeur titulaire de l’Institut d’Etudes politiques de l’Université de Lyon, en France; qu’il est membre de « l’Institute for Advenced Study, Princeton, USA; qu’il est l’auteur de nombreux ouvrages dont un certain nombre est consacré à la vie sociale, politique et économique de son pays, l’Algérie.

    Lahouari ADDI peut-être considéré ainsi comme un des représentants de ces élites et intellectuels algériens engagés, que le régime politique de la RADP préfère maintenir arbitrairement en exil forcé.

    A l’intérieur, ce régime déstructure la société algérienne, l’empêche de s’organiser et de s’impliquer dans l’exercice de la démocratie véritable, la divise et la monte communauté contre l’autre. Il divise et corrompt pour y régner.

    Mais, à l’extérieur, ce régime pratique la politique qui plait aux pays étrangers, dans tous les domaines.
    C’est ainsi qu’en l’occurrence, ces pays profitent à bas prix des
    cerveaux algériens réduits, hélas, à la seule alternative de l’exil ou de la résignation à la médiocrité sous l’autorité du régime maffieux en question.

    Les perdants par la faute responsable et coupable des dirigeants de ce régime antinational et antidémocratique, sont évidemment les Algériens universitaires malheureux restés en Algérie, ainsi que l’Etat de droit tant rêvé en Algérie où des « tocards de prince » de la plume et, en arabe, des « ignares, émirs » du kalachnikof, se permettent impunément et honteusement d’accuser tout bêtement leurs meilleurs de sionistes.

    D’ailleurs, ces insultes et mensonges proférés sans vergogne, constituent, en réalité, le fondement de la philosophie politique du triste régime de la RADP.
    Si bien que le secteur politique informel ou DRS règne d’une façon tyrannique, au lieu de se limiter à jouer son rôle ancillaire, à l’instar des vrais Etats de droit et démocratie authentique. C’est-à-dire, respecter le principe de la prééminence du politique sur le militaire, comme déclaré dans la Plate-forme du Congrès de la Soummam du 20 août 1956.

    Stupidement, les soutiens directs ou indirects du régime du pouvoir, avancent ces insultes et mensonges en guise d’arguments, pour tenter de contrer vainement les analyses sociologiques et politiques scientifiquement établies, d’une manière irréfutable, par monsieur Lahouari ADDI, docteur en sociologie et professeur titulaire de sciences politiques, je le répète sciemment.

    Loin d’être un apprenti sorcier à l’instar des politicards de la façade démocratique pluraliste, qu’ils se trouvent dans le pouvoir ou bien dans l’ fallacieuse opposition préfabriquée du pouvoir, Lahouari ADDI est, à mon avis, digne des futures dirigeants de la Deuxième république algérienne qui se construit lentement mais sûrement.

  6. Bourourou dit :

    Sais SADI s’était une fois trompé de société lorsqu’il avait perdu des élections législatives! Aujourd’hui, après presque une vingtaine d’années, peut-on dire qu’il avait raison de déclarer brutalement qu’il s’était trompé de société ? Bonne question qui demande énormément de réflexion !!!! Le plus malin répondra !!!

  7. ah ya addou allah dit :

    said sadi il soutient le neo-malg.mais aussi il collabore avec DRS. un indicateur ne jouit jamais l´estime de son employeur.said sadi c´est un neo-harki.said sadi c´est l´homme le plus haineux. pcq c´est un kaoum el majouss addou allah ennemi de dieu et du peuple algerien musulman merci

  8. alkalim dit :

    Une « sale campagne » est actuellement orchestrée contre un homme qui,quoi que l’on pense de lui, a été et est un des acteur incontournable de ces 20 dernières années politiques.Au contraire de beaucoup d’autres qui ont choisi la chaise vide (et confortable) vide ou carrément de vivre « ailleurs »(je ne parle pas ici des citoyens lambda mais uniquement des politiques).Ce qui est navrant,c’est que cette campagne soit relayée par certains « démocrates »…La confusion est savamment alimentée en faisant croire à des analyses politiques fines,souvent scénarisées mais aussi fouillées et regorgeant d’anecdotes rocambolesques. De grâce,arrêtons le massacre.La route sera très longue vers la DEMOCRATIE,réservons nos diatribes à l’ENNEMI commun.Cessons cette MANIPULATION outrageuse.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER