Sidi Salem: Le dossier des émeutiers condamnés rouvert

algerieemeutesannabadrapeaufrancais.jpgLe tribunal d’El Hadjar devrait transférer le dossier des 18 émeutiers de Sidi Salem au parquet de la cour de justice de Annaba.  Initialement condamnés à des peines allant de 2 à 8 ans de prison ferme assortie d’une amende de 1 million DA chacun, le 7 juillet, les accusés avaient considéré que leurs juges avaient eu la main trop lourde avec eux dans ce procès et avaient immédiatement annoncé qu’ils allaient faire appel du jugement prononcé, rapporte Le Temps.

Ceux d’entre eux qui avaient écopé des peines les plus sévères, au nombre de 8, ont même observé une grève de la faim juste après leur incarcération au centre pénitentiaire d’El Allelick en signe de protestation. Un mouvement de grève qui a duré 3 jours et qui a amené les autorités judiciaires à réagir en désignant une commission composée de représentants de la cour de justice de Annaba et de la direction dudit centre pénitentiaire pour prendre en charge les doléances des condamnés et amener ces derniers à interrompre leur grève de la faim. 

Rappelons que 6 d’entre les émeutiers présumés meneurs du mouvement qui a embrasé la cité côtière de Sidi Salem (daïra d’El Bouni) ont écopé d’une peine de 8 ans de prison ferme, alors que 5 autres ont été condamnés à 6 ans de prison ferme. Le reste des jeunes arrêtés au lendemain des manifestations ont bénéficié, semble-t-il, des circonstances atténuantes et il a été finalement retenu 5 années de prison ferme à l’encontre de 4 d’entre ceux-ci et 2 ans de prison ferme également à l’encontre des trois derniers.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER