Le fils du ministre de la Justice « non concerné ni de près, ni de loin » (procureur général)

belaiz.jpgLe fils du ministre de la Justice, Tayeb Belaïz,  « n’est concerné ni de près, ni de loin d’une implication ou d’une poursuite  judiciaire », a indiqué lundi le procureur général près la Cour d’Oran qui se  déclare « surpris par les allégations contenues dans un article publié lundi par le journal El-Watan ». Dans ce démenti formel, adressé à toutes les rédactions, le procureur général près la Cour d’Oran précise que, dans l’affaire de drogue évoquée par  « El-Watan », l’inculpé est un homonyme.  « Il s’agit, en effet, dans le cas d’espèce du nommé Belaïz D., né le  8 mars 1971 à Bab El Assa (Tlemcen), poursuivi et détenu depuis le 1er septembre  2009 pour des infractions liées au trafic de drogue ».  L’affaire a été traitée par le tribunal d’El-Amria et revendiquée par  le procureur général près la Cour d’Oran, conformément aux dispositions du Code  de procédure pénale où elle est traitée par le pôle spécialisé d’Oran (renvoi  devant le tribunal criminel le 4 mai).

Commentaires

  1. yabouguelb dit :

    Mais bien entendu, le fils de la âdala ne peut être coupable ni même soupeçonné de quoique ce soit. Il fait partie de la caste des… intouchables !

  2. yabouguelb dit :

    Admettons ! Mais dans l’article de l’adjudant chef Salima Tlemçani, et si mes souvenirs sont bons, il est plutôt fait mention d’une mise sous contrôle judiciaire du fils à son père pour patati patata…etc… Et, en ma connaissance, être «Sous contrôle judiciaire» ne signifie pas être détenu en prison.
    Par contre, dans le communiqué-démenti du procureur général d’Oran, il est question d’un homonyme (Eureka !) qui est déjà en prison et ce depuis le… 1er septembre 2009 !
    Le pauvre homonyme en est donc à son 11ème mois de détention !!
    Et même si on continu à nous affirmer qu’il n’y a pas d’erreur, moi je dis quand même : où se trouve-t-elle finalement ?

  3. kada dit :

    relisez l’article de Salima et vous avez tous les elements composant le delit de la diffamation.
    Rien que dans cette phrase:
     » Ce qui n’était qu’une folle rumeur, qui a fait le tour de l’Oranie, a fini par se confirmer. Le fils du ministre de la Justice a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire, apprend-on de sources proches du dossier », un bon juge d’instruction n’aura pas de peine à la présenter devant un tribunal, tout en devoilant qui est derrière cette mèprisante manipulation.
    En tout cas, quand SALIMA TLEMCANI parle de sources sûres, vous avez aujourd’hui un net échantillon!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER