• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 juillet 2010

Archive pour le 20 juillet, 2010

عميل استخبارات جزائري لـ”قدس برس”: المخابرات لعبت دوراً محورياً في الاغتيالات السياسية

karim.bmpقال إن طلب المخابرات منه اغتيال زعيم معارض أفاض الكأس ودفعه إلى اللجوء

لندن ـ خدمة قدس برس
كشف عميل لصالح الاستخبارات الجزائرية، ظل يعمل على مدى 13 سنة، النقاب عن معلومات مثيرة حول دور أجهزة الاستخبارات الجزائرية في التعاطي مع “سنوات الإرهاب” التي عرفتها الجزائر منذ مطلع تسعينيات القرن الماضي، وقال إن المخابرات العسكرية الجزائرية تحديداً “هي من كانت مصدر الإرهاب الأول”، على حد قوله.

وروى عميل المخابرات الجزائرية كريم مولاي، في تصريحات خاصة لـ “قدس برس” تنشر لأول مرة، تفاصيل انضمامه لسلك الاستخبارات الجزائرية منذ العام 1987، تاريخ دخوله إلى الجامعة، وقال: “التحقت بالاستخبارات كعميل منذ عام 1987، وكان هناك ضابط برتبة “رائد” اسمه عباس ويكنى بعبد القادر، هو الذي جندني، وهو الذي كان يعطيني الأوامر. وقد ساعدني على تبوأ هذه المكانة لدى المخابرات، حيث أنني كنت عضوا ناشطا في الكشافة الجزائرية وعضواً فعالاً في المتوسطة والثانوية، وكنت معروفاً قبل دخولي الجامعة في الوسط الطلابي، وقد يسرت لي المخابرات أن أتولى عملياً نائب مدير الدراسات والبيداغوجيا بجامعة هواري بومدين للعلوم والتكنولوجيا بباب الزوار التي كنت أدرس فيها”.
وذكر كريم أن ضابط الاستخبارات كان يتصل به باستمرار ويزوره في مكتبه ويأخذ منه التقارير الشفوية والمكتوبة حول الأنشطة الطلابية في الجامعة، وقال: “لقد كانت جامعة هواري بومدين للعلوم والتكنولوجيا مركز الحركة الطلابية، وقد عملت بشكل فعال في الاعداد لمؤتمر جزب جبهة التحرير الوطني عام 1988 قبل أحداث تشرين أول (أكتوبر)، حيث كنت مكلفا وقتها بالحركة الطلابية”.

(Lire la suite)

Alstom: projet d’usine en Algérie

alstom.jpgUne société spécialisée dans le montage de rames de tramway sera bientôt créée en Algérie en partenariat entre l’Entreprise Métro d’Alger (EMA) et le groupe français Alstom, a annoncé le ministre algérien des Transports, Amar Tou. Le dossier de constitution de cette société, qui sera installée à Annaba (est), est actuellement examiné par le Conseil des participations de l’Etat (CPE), a récemment précisé le ministre au cours d’une visite de travail à Oran (ouest du pays).

(Lire la suite)

Ain Defla: Le jeune kidnappé libéré

photo1222183136366140.jpgB.Tayeb, 37 ans, fellah de la commune de Zeddine a été libéré ce dimanche à minuit par ses ravisseurs.  Ce jeune fellah avait été kidnappé le 15 mai alors qu’il irriguait son champ de pommes de terre. Les ravisseurs ont dans un premier temps exigé une rançon de 4 millions DA pour sa libération. Après un mois de captivité, les ravisseurs revoient à la baisse le montant de la rançon et réclament 1,20 million DA, une somme que les parents de la victime n’étaient pas prêts à réunir.

(Lire la suite)

Un homonyme et des interrogations (EL Watan)

belaiz.jpgLe parquet d’Oran a réagi, hier en début d’après-midi, à l’article (publié le même jour) relatif à l’implication du fils du ministre de la Justice dans une affaire de blanchiment d’argent.

Il a tout simplement démenti l’information, en précisant qu’il s’agit d’une confusion de noms. Selon le communiqué, Belaiz D. (Djamel, ndlr), né à Tlemcen, n’est pas le fils du ministre, même s’il porte le même nom et est natif de la même ville. Il s’agit, selon le communiqué, « juste d’un homonyme ». Tout en prenant acte de ce démenti qui n’engage que son auteur, il est important pour la rédaction d’apporter les précisions qui s’imposent. Dans l’article objet de la mise au point du parquet d’Oran, il n’a jamais été question d’une affaire qui remonte au mois de septembre 2009 et de surcroît déférée devant le tribunal criminel près la cour d’Oran au mois de mai dernier.

(Lire la suite)

Belaiz: « Ils n’ont pas le droit de toucher à mes enfants »

belaiz.jpgRencontré au Conseil de la nation, en marge d’une audition de la commission des Affaires juridiques, le ministre de la Justice réagissait aux informations faisant état de la mise sous mandat de dépôt d’un de ses fils dans le cadre du démantèlement d’un vaste réseau de trafic de stupéfiants. «Si mes enfants avaient commis une telle faute, je me serais arrangé pour les mettre moi-même en prison. Si je n’ai pas la capacité d’élever mes enfants, il ne me reste plus qu’à retourner chez moi. (…) Ils n’ont pas le droit de toucher à mes enfants. Ils peuvent me viser moi, personnellement, en ma qualité de personnalité politique ou de ministre. Mais pas mes enfants», a-t-il précisé.  Le Soir

140 imams pour la Kabylie

imam.jpgTizi Ouzou, Béjaïa et Bouira auront 140 nouveaux imams et morchidate, selon le ministre des Affaires religieuses et du wakf, Bouabdallah Ghlamallah qui a participé, hier, à la clôture des deux journées d’étude qui leur étaient consacrées. Ils sont nouvellement diplômés et doivent entamer leurs fonctions dans les wilayas désignées. Le ministre a indiqué que l’imam doit être conscient de la place qu’il occupe dans la société et être par conséquent proche de la culture de cette société. Les imams participant à ces journées d’étude, a-t-il ajouté, sont appelés à assumer leur fonctions dans les mosquées de la région de Kabylie car ils maîtrisent la langue amazigh, précisant que la région de Kabylie est une région de science et de culture.

Interdiction formelle de la prière dans les endroits publics

endroit.jpgLe ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Bouabdallah Ghlamallah, vient de relancer l’interdiction de pratiquer la prière, celle du vendredi notamment, en des endroits publics, situés, pour être plus précis, à proximité des mosquées.  Selon Le Temps, le ministre a indiqué: «Seul l’intérieur des mosquées est fait pour les prières et si celui-ci est rempli de pratiquants, les autres fidèles n’ont qu’à prier chez eux et non pas dehors». El Mouhtarem

L’ONM et les dossiers jamais traités

abbes.jpgPar Souraya de Tlemcen

Ma mère a déposé le dossier de reconnaissance de mon père en tant que chahid, en 1968. Depuis cette date, nous n’avons reçu qu’un accusé de réception. L’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) ne nous a jamais donné une réponse positive ou négative. Nous avons suivi l’affaire de l’ONM, et ce que l’on a dit des responsables qu’il y a 10.000 faux moudjahidines et ces gens touchent évidemment des pensions de l’argent du peuple. De plus, qu’il y a des milliers de dossiers qui sont bloqués, c’est-a-dire l’ONM ne va donner aucune suite.

Cette attitude de négation et de non transparence n’est pas légale. Un dossier doit être traité convenablement et avertir les gens avec une réponse. Et si ces gens ne sont pas contents de la décision, ils peuvent recourir à la justice. De par son attitude opaque, l’ONM joue sur le temps jusqu’a ce que toures ces vieilles meurent..et comme cela, le temps a résolu l’affaire de ces dossiers bloqués.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER