• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 25 juillet 2010

Archive pour le 25 juillet, 2010

Le FFS doit démentir l’info de Kabyle.com

hocineaitahmed1.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Au moment où le Front des Forces Socialistes (FFS) s’apprête à tenir la conférence nationale d’évaluation, proposée en juin par le président du parti, Hocine Aït-Ahmed, dans un message adressé au Conseil national réuni à Alger, Kabyle.com surprend tout le monde par sa sortie inattendue ( ?)

En effet, le site que dirige un Franco-tunisien qui n’a jamais connu l’Algérie, a annoncé dans son édition d’aujourd’hui le limogeage du premier secrétaire du FFS Karim Tabbou de son poste par le président du parti qui, selon Kabyle.com, a désigné Mohamed Nebbou, premier secrétaire fédéral d’Alger, au poste de premier secrétaire national par intérim et ce jusqu’à la tenue d’un congrès extraordinaire du FFS.

Depuis la publication de l’information, de nombreux journalistes m’ont appelé dans le but de savoir les raisons d’un «limogeage» qui, en réalité, n’a jamais eu lieu. «Pourquoi le FFS n’envoie pas un démenti ?», me disent les journalistes à chaque fois que je leur explique que l’information de Kabyle.com relève de l’intox.

A mon avis, la direction du Parti doit adresser un démenti au webmaster en expliquant qu’au FFS le remaniement et non pas le limogeage d’un premier secrétaire se fait dans un cadre statutaire. Le Président du parti, Hocine Aït-Ahmed jouit de la prérogative de nommer un premier secrétaire, en adressant généralement, c’est la règle, un message au Conseil national du parti. Dans son message, le président du Parti annonce la fin de mission d’un premier secrétaire et le nom de son successeur.

Par ailleurs, le FFS doit démentir l’information pour éviter la spéculation des journaux qui dévierait le parti de sa mission principale (actuelle), celle d’«apporter l’appui et les moyens nécessaires à la réussite de la conférence d’évaluation». Pour rappel, dans son message adressé au conseil national du parti réuni en juin à Alger, Hocine Aït-Ahmed, a affirmé que «les objectifs assignés et les résultats attendus de
la Conférence d’évaluation dépassent le cadre partisan étroit. C’est pourquoi je vous recommande principalement que la commission d’organisation de la conférence travaille en toute liberté et indépendance; notamment vis-à-vis des instances exécutives du parti ».  

FNJA : Des membres fondateurs dénoncent les dérives du SG

boukhe.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Une année après la tenue du congrès constitutif de la Fédération nationale des journalistes algériens (FNJA), des membres fondateurs de l’organisation syndicale affiliée à l’UGTA, sortent de leur réserve pour dénoncer la paralysie de leur bureau national et la déviation de leur syndicat de ses objectifs.  Dans une déclaration rendue publique dimanche, les signataires, 04 membres du bureau national et 24 membres du comité exécutif national, ont dénoncé «la paralysée totale du bureau national de la FNJA pour cause de divergences entre ses membres».

Les signataires ont exigé la tenue d’une session du comité exécutif, «reportée pour des raisons inconnues», afin de débattre des préoccupations des journalistes. Par ailleurs, les contestataires ont affirmé leur refus de toute exploitation politique de la FNJA, de sa mise sous tutelle d’un parti politique (référence à l’ouverture de l’université d’été de la FNJA par Abdelaziz Belkhadem SG du FLN ?), ou son exploitation par une partie médiatique (Echourouk sans le citer).  

Liste des signataires

Membres du Bureau national: 

Mohamed Lemsane,  Hebbal Rachid, Abdelali Mezghiche, Nora Djamila

Membres du Comité exécutif : 

Ilyes Boumalta , Benini  Zouheir, Mokhatar Kedada, Mohamed Dahmani, Miloud Abbes,   Habib Ighia, Youcef Mehdi, Anis Benhedouga, Nabila Amghar, Mohamed Tahar, Kali Riad, Zoubir Khleifia, Khaled Ouared, Omar Hichour, Ait Mouhoub Mustapha, Lamia Brahimi, Youcef Brahimi, Mohamed Amari, Hicham Boumeida, Soraya Chabane,  Salima Affane, Mohamed Boualouara, Nadjib Zouak.

Said Sadi reconnait enfin que le MSP est un parti crée par les Services

saadi.jpgDans un communiqué rendu public le 19 juillet, en réaction à l’article publié dans El bilad intitulé « Said Sadi est un fils de harki », le RCD affirme que le journal appartient à un parti de la coalition gouvernementale spécialisé dans le bazar institutionnel et créé par les services pour parasiter et manipuler la mouvance islamiste.  « Son chef historique fut retourné après avoir été confondu dans son implication dans les tous premiers maquis de Bouyali, un précurseur du terrorisme », ajoute le RCD.  Par ailleurs, certains affirment que le RCD a été crée par les Services pour parasiter le FFS notamment en Kabylie. « Son chef fut retourné en prison et fut envoyé renconter Hocine Aït Ahmed en 1982 en Suisse pour lui proposer de revenir en Algérie en contrepartie, le FFS bénéficierait de deux postes au bureau politique du FLN« . El Mouhtarem 

Un Stéphanois arrêté au Maroc, menacé d’expulsion vers l’ Algérie

drogue.jpgLe 14 août 2009, Djamel Ktiti, Stéphanois de 35 ans, ressortissant français d’origine algérienne, était arrêté au Maroc pour trafic de drogue après un mandat d’arrêt international lancé par l’Algérie.  Le 7 octobre, le Maroc autorisait son extradition vers Alger. Les autorités de ce pays ont jusqu’au 14 août pour mettre à exécution cette décision. L’association ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) et la famille de Ktiti craignent pour son intégrité physique et morale. Ils redoutent qu’il soit soumis, une fois extradé, à des tortures.

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

(Lire la suite)

Algérie: L’objectif de 200 000 policiers sera atteint

ha.jpgLa Direction générale de
la Sûreté nationale vient de lancer un programme de recrutement de plus 20 000 policiers, tous grades confondus. Il s’agit de plus de 16 000 agents d’ordre public, 2 000 inspecteurs de police et plus de 900 officiers de police.
Selon Le Jour d’Algérie, l’effectif global de
la Sûreté nationale atteindra, bel et bien, les 200 000 policiers comme cela a été prévu par le défunt Ali Tounsi, ex-DGSN. L’objectif fixé en 1999 est aujourd’hui atteint à près de 90%, l’effectif actuel étant de près de 180 000 éléments.

Algérie/ Affaire du drapeau brûlé: Procès en appel le 1er août

drap.jpgLe procès en appel des 18 émeutiers incarcérés à Bouzaâroura, dans la daïra d’El-Bouni, s’ouvrira dimanche prochain.  Selon le Jeune indépendant, ce nouveau procès s’articulera autour d’un complément d’information judiciaire dans la mesure où les inculpés, condamnés à de lourdes peines de prison et ayant même entamé une grève de la faim de trois jours juste après leurs condamnations, avaient juré leur innocence devant le tribunal.

(Lire la suite)

Les délires de Kabyle.com

kabylelogo.gifSelon le site Kabyle.com, le président du Front des Forces Socialistes (FFS) M Hocine Aït-Ahmed a décidé, après consultation du conseil national, de relever de ses fonctions M Tabou Karim au poste de premier secrétaire du parti. C’est ce qu’affirme la direction du FFS ce 25 juillet 2010 qui explique qu’elle « n’a pas réussi à trouver le consensus nécessaire à la consolidation des rangs au sein de l’exécutif ». Cette décision interviendrait pour donner « le signe d’un nouveau départ pour sa formation politique ». M Ahmed Nebbou secrétaire fédéral de la région d’Alger est nommé premier secrétaire par intérim en attendant la tenue d’un congrès extraordinaire début du mois de septembre de cette année. Kabyle.com

Commentaire: Le Conseil national du FFS ne s’est pas réuni depuis le 5 juin 2010. Karim Tabbou est toujours à son poste de premier secrétaire du FFS. Mohamed Nebbou est toujours à son poste de premier secrétaire fédéral d’Alger. El Mouhtarem 

Attentat kamikaze contre une brigade de gendarmerie à Aït Aissi

brigade1.jpg

Selon un correspondant de presse à Tizi-Ouzou, un attentat kamikaze a ciblé, aujourd’hui à l’aube le siège de la gendarmerie d’Ath-Aissi (daira de béni Douala), 15 Km sud-est de Tizi-Ouzou faisant au moins 2 morts et 10 blessés. Les deux morts: Cherrik Slimane 39 ans célibataire, gardien de nuit de la mairie, et un gendarme. 8 autres gendarmes ont été blessés, ainsi que 2 gardes communaux qui veillaient sur la mairie au moment de l’attentat.El Mouhtarem

Said Sadi, malgré vous, vos propos versent dans la division du peuple algérien

saadi.jpgUn certain B. Amar … pour « Algérie Politique »

Peut-être que c’est un peu tard, mais l’adage dit: « Il n’est jamais trop tard pour bien faire ».
M. Saïd Sadi, c’est par hasard que je me suis aperçu que vous avez lu mon article, paru sur le Soir d’Algérie, et qui avait pour titre «Un bâtisseur qui se nommait Boumediene». J’ai un grand respect pour ce grand homme d’Etat, que Dieu ait son âme. J’ai aussi du respect pour vous-même en raison de votre rang politique, même si dans certains cas, vous n’hésitez pas à entretenir la culture de la contradiction. Cependant, pourquoi cette haine contre Boumediene alors qu’il a disparu depuis 32 ans ? Je trouve absurde qu’un aussi grand homme comme Boumediene, qui détenait tous les pouvoirs en Algérie, s’abaisserait jusqu’à devenir un croque-mort. Je pense qu’il ne s’agit là que d’une autre machination du système, dont l’intention est de tuer une deuxième fois l’homme et en terminer une fois pour toute avec ses idées.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER