Viande congelée: Le Brésil, premier fournisseur de l’Algérie

viande.jpgLa quantité de viande congelée importée a baissé cette année par rapport à l’année précédente. Selon le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (Cnis), cité  hier par l’APS, l’Algérie n’a importé que 25 661 tonnes durant les six premiers mois de l’année en cours, contre 33 748 tonnes à la même période de l’année passée. Durant le premier semestre de 2009, l’Algérie a importé de la viande pour un montant de 91,321 millions de dollars, alors que de janvier à juin de cette année, la facture d’importation de ce produit est estimée à 66,97 millions de dollars.

Le principal fournisseur de viande est le Brésil avec plus de 22 000 tonnes exportées vers l’Algérie. Avec 1323 tonnes exportées vers notre pays, l’Uruguay occupe la seconde position. L’Algérie importe de la viande rouge congelée de plusieurs pays tels l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Argentine, le Brésil, le Salvador, l‘Uruguay, le Danemark, la Georgie et l’Italie.

Commentaires

  1. s.lamrous dit :

    Jadis,l’Algérie était classée tel le silo de toute l’Europe.Après quelques années d’indépendance ,le pays est réduit à débourser des sommes faramineuses,parfois étourdissantes pour régler sa note alimentaire.Voilà donc le résultat de la politique agricole initiée par les têtes « grisâtres » qui ont occupé le pouvoir depuis 1962.Il faut dire que nos terres n’ont pas changé physiquement mais plutôt de mains . En effet, le fellah d’antan que nous avions connu s’est totalement dénaturé avec le temps et ne parait plus intéressé par le travail de la terre!Nos populations paysannes ont fui les campagnes et ont toutes subies le phénomène de l’exode rurale! Malgré, l’acquisition de moyens agricoles mécanisés, le peu d’ agriculteurs qui nous reste n’arrive plus à satisfaire les besoins des populations locales et est donc loin de pouvoir accéder à une production excédentaire qui serait vouée à l’exportation.
    Une honte, pour un pays comme l’Algérie, de devoir passer par une importation accrue pour faire vivre son peuple! Nom de Dieu, nous sommes incapables de pratiquer un élevage de bovins et d’ovins pour nourir notre consommation en viande locale.Importer est notre devise principale depuis que nous disposions de cette rente pétrolière qui ,pourtant nous savons tarissable! Une véritable malédiction vous diront certains que de posséder cette manne financière offerte gracieusement par Dieu.
    La grande Mitidja, un vaste territoire agricole, est devenue la cible de bâtisseurs invétérés qui l’ont totalement détournée de sa vocation première qui fut pour le colon le joyau de son agriculture!
    Nos souvenirs d’enfance, nous renvoient à l’époque où nos grand-mères pratiquaient avec brio l’élevage de poules dans leurs petites parcelles pour satisfaire leurs besoins quotidiens en œufs frais.Aujourd’hui, nos poules sont constamment en réunion et n’ont plus le temps de pondre!On procède à une importation massive de ce produit nécessaire à la consommation de nos enfants.
    Il est tés long d’énumérer ici, toutes les bévues commises par nos différents dirigeants en charge du secteur agricole depuis notre accès à l’indépendance .Un redressement est peut-être possible à la seule condition d’une émergence de l’amour de la patrie!

  2. merouche charaf eddine dit :

    Au lieu dacheter de la viande congeler a cest pays pourquoi ne pas leur acheter des boeuf vivan et des vaches laitiere pour faire des elevages et labatage en Algerie.cest mieus que dacheter des armes a la russie.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER