• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 31 juillet 2010

Archive pour le 31 juillet, 2010

Le champ politique algérien est dépassé par les évènements depuis 1999

e0dpartispolitiquesalgerie.jpg

B. Amar pour « Algérie Politique » 

Le champ politique algérien est des plus ambigus, miné, obsolète et dépassé par les évènements depuis l’année 1999. Le constat est ainsi fait, et la suite des opérations programmées a démontré que la date marquante du 5 octobre 1988 qui a donné naissance à un espoir démocratique a été tout simplement trahie par les partis qui se prétendaient faire l’opposition au cruel pouvoir qui nous gouverne. Le constat est amer et, on ne peut cacher qu’en dehors du FIS dissout et a un degré moindre, le FFS, il n’y a aucune opposition crédible, capable de faire obstacle au régime actuel.

Le pouvoir actuel fait et défait la politique de son régime selon son bon gré, et ce en raison de l’acoquinement des partis clientélistes qui se prétendent lui faire une opposition politique pacifique. Une fois encore, il est nécessaire de rappeler qu’il n’existe pas d’opposition réelle en Algérie, mais juste une façade de partis pour embellir la vitrine politique en faisant semblant d’émerger du lot, afin de paraître parmi les pays démocratiques de la planète. Aucune organisation, ni même tous les partis réunis, ne pourront venir à bout de la coalition qui a fait allégeance au Président de la République pour la réalisation du programme promis pendant la campagne électorale.

Le jeu est buté d’avance, car le triangle FLN-RND-MSP est un espace dont le périmètre est hermétiquement fermé à toute politique qui n’épouse pas l’idéologie du système. Ce n’est donc pas par hasard, que M. Abdelhamid Mehri, un mentor de la politique algérienne, avait déclaré que « le changement politique en Algérie ne pourrait provenir que de l’intérieur du système ».

Arrestation du père de la policière égorgée à Adrar

prison1.jpgNous apprenons d’une source sûre que les services de sécurité ont procédé jeudi à l’arrestation du père de la policière Hadj Brahim Cherifa, 32 ans, égorgée le 16 juillet à Adrar. Le père de la défunte est accusé de dilapidation des deniers publics lorsqu’il occupait le poste de président d’APC d’El Attaf dans la wilaya de Ghardaia (2002-2007). El Mouhtarem

Eplf de Boumerdès: Des travailleurs sans salaire depuis cinq mois

eplf.jpgLes 500 travailleurs des deux filiales de réalisation, VRD Plus et MCCES, transférés au groupe Sogécor après la restructuration de l’EPLF en novembre 2009, n’ont toujours pas perçu leur salaire des cinq derniers mois, rapporte El Watan.  «Nous en sommes réduits à l’aumône pour nourrir nos enfants. La plupart d’entre nous n’ont même pas de quoi prendre un café ou un sandwich à midi. Nos responsables et le ministère de l’Habitat nous ont promis de résoudre notre problème après le mouvement de grève de février dernier, mais à ce jour, nous n’avons rien vu venir. Si cela continue, nous passerons le mois de Ramadhan dans les restaurants de la Rahma», s’indignent les travailleurs avec un profond désarroi.

Béjaia: Des policiers se défoulent sur un jeune

police.jpgHier (vendredi) à minuit, lors de la clôture du festival de la chanson kabyle en hommage au cheikh Ali Kherraz, un jeune un peu éméché a essayé de danser dans le « cercle réservé aux familles ». Les policiers, au lieu de le faire évacuer gentiment, n’ont rien trouvé d’autre que le battre  avec rage. Le jeune est tombé par terre. Huit policiers s’acharnèrent sur lui à coup de godasses. Ce jeune courageux se releva et rendit coups pour coups.

Les autres jeunes, hélas trop loin de la scène car « parqués sur les tribune » se mirent à siffler et jeter toute sorte d’objets pour aider le jeune encerclé. Le chef de ces policiers mit mine d’entraîner le jeune vers la sortie (car l’embrasement était inévitable pour nos jeunes désoeuvrés). Un internaute de Béjaia

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER