• Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

Archive pour juillet, 2010

Alger: ex-détenu de Guantanamo relâché

gua.jpgUn ancien détenu de Guantanamo renvoyé le 19 juillet en Algérie contre son gré a été libéré une semaine plus tard par les autorités algériennes et a retrouvé sa famille, a annoncé lundi l’organisation américaine à laquelle appartient son avocat. Abdul Aziz Naji, 35 ans, avait été remis à Alger par les autorités américaines il y a une semaine après être monté jusqu’à la Cour suprême pour ne pas retourner dans son pays natal par crainte de représailles tant du gouvernement que d’organisations islamistes.

(Lire la suite)

Adrar: Le chef de sûreté de wilaya suspendu ?

Le chef de sûreté de wilaya d’Adrar aurait été suspendu sur décision du nouveau directeur général de la sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel. La décision a été prise pour permettre le bon déroulement de l’enquête sur l’assassinat, le 16 juillet, de policière Hadj Brahim Cherifa, 32 ans. Pour rappel, le corps de la policière égorgée avait été découvert dans la zone industrielle d’Adrar par les forces de sécurité. El Mouhtarem

Il invente des propos de Hocine Aït-Ahmed puis supprime le lien : A quoi joue «Kabyle.com» ?

kabyle.jpgwww.algerie-focus.com 

Le site «Kabyle.com» joue avec le feu. Sur Internet, le mensonge ne dure jamais longtemps et la propagande n’a plus lieu d’être sur cet espace où tout va si vite. Le dimanche 25 juillet 2010, «Kabyle.com» publie une information selon laquelle le Président du FFS, Hocine Aït-Ahmed aurait «limogé» son premier secrétaire Karim Tabbou et nommé premier secrétaire par intérim Ahmed Nebbou, secrétaire fédéral de la région d’Alger. «Kabyle.com» ira jusqu’à « rapporer » des propos qu’Aït-Ahmed aurait adressé aux instances dirigeantes de son parti politique. Des propos qui se sont avérés par la suite faux.

Poussant l’auadace jusqu’au bout, ce site internet donnera des explications à cette décision de patron du FFS en évoquant l’impossibilité de «trouver le consensus nécessaire à la consolidation des rangs au sein de l’exécutif». Intox ! Hier, l’ancien porte-parole du FFS  Chafaâ Bouaiche, courait à gauche et à droite pour démentir cette information, alors qu’aucune réaction officielle du FFS n’a été enregistrée.

(Lire la suite)

Pour une « journaliste » de la Tribune des lecteurs, Aït-Ahmed est sénile

fata.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique »

Certains «journalistes» algériens sont prêts à vendre leur mère pour avoir une promotion ou gagner un salaire. Ils signent avec des pseudo alors qu’eux-mêmes sont de pseudo journalistes. Ils écrivent des articles sous la dictée de leur «rédacteur en chef», dont des mercenaires connus dans le milieu de la presse. Ils étaient des sbires du général Mohamed Betchine puis de Ahmed Fattani avant de rejoindre le journal de Abdelhamid Si Affif connu pour avoir utilisé des dobermans pour chasser des militants du FLN pro Benflis de  la Mouhafada de Mostaganem en 2004.  Aujourd’hui, une «journaliste» de La Tribune des lecteurs (un journal inconnu), a signé un article avec un pseudo Teldja. F. 

En réalité, il s’agit de N.K  (je tairai le nom par éthique), née à Alger en 1981. Elle a suivi des études d’agronomie avant de rejoindre la presse il y a à peine deux ans. Elle a travaillé au Courrier d’Algérie, La Dépêche avant de suivre Wassim Benrabah à La Tribune des lecteurs. Selon elle, «le FFS va droit au mur. (…) Il semble qu’en essayant d’en finir avec Karim Tabbou, le chef du parti, qui est bien trop loin du terrain et de la réalité et, depuis quelques années, sombrant peu à peu dans la sénilité et sous l’emprise du cabinet noir, continuerait de chercher des subterfuges, notamment avec la désignation d’un intérimaire qui pourrait faire partie, comme il fallait s’y attendre, du clan des gens qui ne pensent qu’à leur carrière».   

Traiter Hocine Aït-Ahmed de sénile relève d’un grand manque d’éducation d’une pseudo journaliste qui aurait mieux travaillé dans l’agriculture en ces temps de sécheresse ! Le dernier message adressé au conseil national du parti par Hocine Aït-Ahmed était une véritable leçon de lucidité qui semble déranger la race canine de la classe politique algérienne. 

Par ailleurs, N.K a diffamé Mohamed Nebbou, premier secrétaire fédéral d’Alger, connu pour son intégrité, en affirmant dans son écrit (sous la dictée), qu’il (Nebbou) devait être condamné à la prison pour escroquerie et chèque sans provision. «Voilà qu’aujourd’hui Ait Ahmed, qui aurait lâché son protégé, en le remplaçant par une personne qui aurait eu maille à partir avec la justice et qui n’est autre que Ahmed Nebbou, secrétaire fédéral de la région d’Alger, qui aurait été nommé premier secrétaire par intérim en attendant la tenue d’un congrès extraordinaire», a écrit N.K. Tout le monde sait que la justice a innocenté Mohamed Nebbou, actuellement élu à l’APC de Bouzaréah.  Enfin , j‘espère que le FFS trainera devant le tribunal ces peudo journalistes.

FNJA: La démagogie de Boukhemkhem

boukhe.jpgRéagissant à la déclaration rendue publique dimanche par trente membres fondateurs de la FNJA, le secrétaire général du syndicat affilié à l’UGTA, Abdenour Boukhamkhem, n’a pas trouvé mieux pour se défendre que de recourir au discours démagogique digne des années de plomb.  »L’action des contestataires est une preuve de la bonne santé de la fédération », a déclaré Boukhemkhem à El Watan. El Mouhtarem

FFS: Karim Tabbou reste premier secrétaire

tabbou.jpgwww.algerie-focus.com

Le premier secrétaire du Front des Forces Socialistes (FFS) aurait été relevé de ses fonctions par le président de la formation politique algérienne, Hocine Aït-Ahmed, rapporte le site «Kabyle.com». Durant la journée du dimanche 25 juillet 2010, le FFS est resté muet sur cette affaire et ne l’a pas commentée, mais l’ancien porte-parole du FFS, Chafaâ Bouaiche, contacté par «Algérie-Focus», a tenu à démentir cette information. «Le changement d’un premier secrétaire du FFS se fait dans le respect des statuts. Le président du parti peut mettre fin aux fonctions du premier secrétaire lors d’un conseil national du parti. Karim Tabbou est toujours premier secrétaire», nous a-t-il déclaré, bien qu’il ne parle plus, officiellement, au nom de la Formation politique d’Aït-Ahmed. En attendant d’avoir la réaction officielle du FFS et de pouvoir confirmer ou infirmer l’information donnée par le site «Kabyle.com», des questions se posent sur l’intérêt de distiller de telles informations qui visent, apparemment, à déstabiliser un des partis algériens de l’opposition.

Kabyle. Com….mérages

kabylelogo.gifAhekani pour « Algérie Politique » 

Une  information, un suspens puis un démenti, voilà  une démonstration sans équivoque, que ce site ne vit que des fantasmes de vils concepteurs. Un mensonge, une attente puis un semblant de regrets,  revoilà la preuve formelle que ce réceptacle n’est qu’un appendice grossier des manipulateurs.
Les  lecteurs de cette affabulation affirmant le limogeage du premier secrétaire du FFS , ont eu aussi la confirmation que le système et ces sbires n’épargnent aucune manœuvre pour secouer le « cocotier FFS ».
 A défaut d’avoir l’information exacte sur ce que fait ce parti en perspective de la préparation de la conférence nationale d’évaluation, ils  prêchent le faux pour obtenir le vrai. Une méthode bien connue des services.
L’avantage de l’inconvénient, c’est le fait que cet organe érectile propagandiste  n’a pas tardé à se dégonfler ! en attendant les  autres.

Une mise au point qui discrédite Kabyle.com

kabylelogo.gif« La rédaction de Kabyle.com a reçu une fausse déclaration envoyée par ffsffs1963@gmail.com. La même information était expédiée aux agences Reuters et AFP. Nous alertons nos lecteurs des nuisances d’individus mal intentionnés ainsi que leur identité numérique. Aucune information reçue par mail ne sera jamais plus publiée sur Kabyle.com à compter de cette date. » Kabyle.com

Commentaire: En publiant une information provenant d’un anonyme, Kabyle.com, site du Franco-tunisien Stéphane Arrami, confirme la légéreté avec laquelle est géré ce site. El Mouhtarem 

Le FFS doit démentir l’info de Kabyle.com

hocineaitahmed1.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Au moment où le Front des Forces Socialistes (FFS) s’apprête à tenir la conférence nationale d’évaluation, proposée en juin par le président du parti, Hocine Aït-Ahmed, dans un message adressé au Conseil national réuni à Alger, Kabyle.com surprend tout le monde par sa sortie inattendue ( ?)

En effet, le site que dirige un Franco-tunisien qui n’a jamais connu l’Algérie, a annoncé dans son édition d’aujourd’hui le limogeage du premier secrétaire du FFS Karim Tabbou de son poste par le président du parti qui, selon Kabyle.com, a désigné Mohamed Nebbou, premier secrétaire fédéral d’Alger, au poste de premier secrétaire national par intérim et ce jusqu’à la tenue d’un congrès extraordinaire du FFS.

Depuis la publication de l’information, de nombreux journalistes m’ont appelé dans le but de savoir les raisons d’un «limogeage» qui, en réalité, n’a jamais eu lieu. «Pourquoi le FFS n’envoie pas un démenti ?», me disent les journalistes à chaque fois que je leur explique que l’information de Kabyle.com relève de l’intox.

A mon avis, la direction du Parti doit adresser un démenti au webmaster en expliquant qu’au FFS le remaniement et non pas le limogeage d’un premier secrétaire se fait dans un cadre statutaire. Le Président du parti, Hocine Aït-Ahmed jouit de la prérogative de nommer un premier secrétaire, en adressant généralement, c’est la règle, un message au Conseil national du parti. Dans son message, le président du Parti annonce la fin de mission d’un premier secrétaire et le nom de son successeur.

Par ailleurs, le FFS doit démentir l’information pour éviter la spéculation des journaux qui dévierait le parti de sa mission principale (actuelle), celle d’«apporter l’appui et les moyens nécessaires à la réussite de la conférence d’évaluation». Pour rappel, dans son message adressé au conseil national du parti réuni en juin à Alger, Hocine Aït-Ahmed, a affirmé que «les objectifs assignés et les résultats attendus de
la Conférence d’évaluation dépassent le cadre partisan étroit. C’est pourquoi je vous recommande principalement que la commission d’organisation de la conférence travaille en toute liberté et indépendance; notamment vis-à-vis des instances exécutives du parti ».  

FNJA : Des membres fondateurs dénoncent les dérives du SG

boukhe.jpgEl Mouhtarem « Algérie Politique » 

Une année après la tenue du congrès constitutif de la Fédération nationale des journalistes algériens (FNJA), des membres fondateurs de l’organisation syndicale affiliée à l’UGTA, sortent de leur réserve pour dénoncer la paralysie de leur bureau national et la déviation de leur syndicat de ses objectifs.  Dans une déclaration rendue publique dimanche, les signataires, 04 membres du bureau national et 24 membres du comité exécutif national, ont dénoncé «la paralysée totale du bureau national de la FNJA pour cause de divergences entre ses membres».

Les signataires ont exigé la tenue d’une session du comité exécutif, «reportée pour des raisons inconnues», afin de débattre des préoccupations des journalistes. Par ailleurs, les contestataires ont affirmé leur refus de toute exploitation politique de la FNJA, de sa mise sous tutelle d’un parti politique (référence à l’ouverture de l’université d’été de la FNJA par Abdelaziz Belkhadem SG du FLN ?), ou son exploitation par une partie médiatique (Echourouk sans le citer).  

Liste des signataires

Membres du Bureau national: 

Mohamed Lemsane,  Hebbal Rachid, Abdelali Mezghiche, Nora Djamila

Membres du Comité exécutif : 

Ilyes Boumalta , Benini  Zouheir, Mokhatar Kedada, Mohamed Dahmani, Miloud Abbes,   Habib Ighia, Youcef Mehdi, Anis Benhedouga, Nabila Amghar, Mohamed Tahar, Kali Riad, Zoubir Khleifia, Khaled Ouared, Omar Hichour, Ait Mouhoub Mustapha, Lamia Brahimi, Youcef Brahimi, Mohamed Amari, Hicham Boumeida, Soraya Chabane,  Salima Affane, Mohamed Boualouara, Nadjib Zouak.

123456...18

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER