Algérie: Un jeune étudiant arrêté pour avoir écrit «police minable»

po.jpgNous apprenons d’une source sûre qu’un jeune algérois de 21 ans, étudiant en sciences politiques, a été arrêté et présenté devant le procureur de
la République pour avoir écrit «police minable» dans le registre des doléances mis à la disposition des citoyens au niveau du commissariat de police de Baraki (Alger). Le mis en cause a été poursuivi pour injure contre un corp constitué. El Mouhtarem 

Commentaires

  1. B. Amar dit :

    Un registre de doléances comme son nom l’indique, est mis à la disposition des administrés pour en faire des doléances et non pour écrire des conneries ! Je trouve que ce jeune homme, d’autant plus étudiant en sciences politiques, a dépassé toutes les bornes. Je ne souhaiterais pas qu’il deviendrait un jour le Président de la République. Avec une telle mentalité arrogante, il sera capable de provoquer une «troisième guerre mondiale».
    On ne cesse de dénoncer l’absence de l’Etat et le non Etat, et si on s’amusera à apporter notre soutien aux énergumènes pareils, nous irons droit au mur.

  2. smail dit :

    Voilà ce qu’est la démocratie dans notre pays!Je pense que critiquer quelqu’un n’est forcément pas l’avoir l’injurié!Où se trouve donc la faute à pénaliser ?

  3. idir dit :

    minable =incapable=nul =…;,c’est vrai que notre police est nul sinon comment expliquer que le premier chef de police ( celui qu’est censé protéger les citoyens se fait assassiné dans son bureau).
    haha il a raison l’étudiant

  4. Boulice dit :

    La réaction confirme en elle-même que l’étudiant n’avait finalement pas tellement tort !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER