Interdiction du sit-in des familles de disparus: Ksentini qui en est l’instigateur

ksentini.jpgLors d’un point de presse animé juste après le face-à-face avec la police, Fatima Yous, présidente de SOS Disparus, a accusé le président de la CNCPPDH, Farouk Ksentini, d’être derrière cette interdiction. «La veille, j’ai reçu un appel téléphonique m’annonçant que le rassemblement hebdomadaire que nous organisons depuis le 2 août 1998 allait être interdit. Et c’est Ksentini qui en est l’instigateur, mais nous lui disons, à lui et au pouvoir qu’il représente, que nous n’allons pas abandonner notre combat pour connaître la vérité sur nos enfants », a déclaré Mme Yous.

Elle a indiqué qu’en s’attaquant « à ce lieu de rassemblement, si sacré pour les mères des disparus, l’Etat veut donner le coup de grâce à ces familles » et, par ricochet, « il veut éliminer ces femmes à coups d’actions pernicieuses dans l’espoir de les voir renoncer à leur combat pour la vérité et la justice ». Source El Watan

Commentaires

  1. Belkacem dit :

    Un sage aphorisme du terroir qui n’a pas pris un pli dit : « Tuez le valet et épargnez son seigneur ! » Voyez-vous, ce sont ceux qui sont sensés, aux yeux de monde, défendre les droits des gens qui se transforment en tyrans en agissant en lieu et pace de leurs seigneurs qui ne demandent que ça. Ce pouilleux a toujours fait parler de lui en termes de services rendus au pouvoir illégitime. Ce laquais n’a aucune dignité et les mères et les parents de disparus n’ont rien attendre de positif qui viendrait de la part de ce merdeux à la solde de ses maitres. La CNCPPDH est une des associations qui tètent à la mamelle du pouvoir et il ne faut pas s’étonner de voir que son président se comporte en cireur de bottes car cela fait bien partie des missions qui lui sont assignés, à savoir faire l’apologie de la junte au pouvoir et défendre les idées de ceux qui ont mis le pays sous leur domination avec m pour mission de sauvegarder leurs inestimables intérêts quitte à liquider la moitié des algériens si cela s’avérerait nécessaire.
    Ce Minable de Farouk Ksentini sait que la présence de ces familles de disparus dans ces lieux est une preuve tangible que le pouvoir en place a bien des choses à cacher à l’opinion nationale et internationale. D’ailleurs, selon moi, en Algérie, il n’y a qu’une seule Ligue de défense des droits de l’homme, celle de l’infatigable MOUDJAHID et homme de lois, le grand et illustre homme de foi, j’ai nommé le grand Monsieur ALI YAHIA ABDENNOUR l’homme de conviction qui travaille pour une bonne cause contrairement à ce que combinent Farouk Ksentini et les serviteurs du pouvoir. Puisse Dieu venir en aide à ces mères et ces parents de disparus qui ont le droit de SAVOIR ce qu’il est advenu de leurs enfants ou de leurs époux afin qu’elles puissent faire le deuil et tourner la page en attendant de pouvoir demander des comptes à ceux qui les ont endeuillées au devant de l’Éternel qui saura les récompenser pour avoir patienté et espéré en sa Juste Justice Divine. Que Dieu maudisse ceux qui sont à l’origine du drame cauchemardesque que vit notre pays. Maudits soient les éradicateurs et ceux qui leur servent de soutien ! Damnés soient les pays comme les USA et la Communauté Européenne qui assurent l’impunité et le soutien à ceux qui ont VOLE le pays et trahi la mémoire de Millions de Martyrs qui se sont sacrifiés pour leur permettre de confisquer l’histoire et le destin de tout un pays qu’ils ont voué à la ruine en pillant et en dilapidant ses richesses à bouts de bras. Je souhaite beaucoup de courage aux familles des disparus et je leur témoigne mon soutien moral indéfectible tout en maudissant Farouk Ksentini le félon et ceux qui œuvrent insidieusement dans la voie de la division et du chantage. Votre frère Belkacem qui vous salue fraternellement et qui vous remercie d’avoir lu son commentaire. Merci pour votre patience !

  2. koulhoum dit :

    Bien Belkacem, seul yahya abdennour representant de la ligue de defense des droits de l’homme et aucun autre (les faux)je parle en connaissance de cause
    Allez Mr Abdennour nous attendant votre action sur tout le territoire algérien.

  3. smail dit :

    Une honte pour ce soit disant défenseur des droits de la personne humaine!Bastonner des vieilles venues demander un droit de savoir ce qui est advenu à tous ces jeunes disparus pendant la décennie rouge, est vraiment dégradant à plus d’un titre.Pourtant ces personnes âgées ne veulent que connaitre la Vérité c’est-à-dire pouvoir faire le deuil de leurs enfants s’ils sont déclarés décédés ou éventuellement leur rendre visite dans les geôles où ils sont détenus! Pourquoi cette humiliation de la part d’un homme du « droit » si ce dernier n’était qu’un suppôt du régime qui cherche à oublier les résultats de son tout sécuritaire qui a fait verser de grosse grosses larmes à beaucoup de familles endeuillées!
    On ne peut cacher indéfiniment la Vérité car il finit toujours par émerger !

  4. NARMOTARD dit :

    « Interdiction du sit-in des familles de disparus: Ksentini en est l’instigateur », dites-vous.

    Merci madame Fatima YOUS, représentante des familles victimes de disparitions forcées, pour votre noble combat qui continu jusqu’à ce que la justice passe et la vérité s’établisse.

    Merci monsieur Belkacem.

    Abondant dans le sens de l’aphorisme de monsieur Belkacem, j’ajouterais que « tel père, tel fils » et « qu’on est, ce qu’on mange », ou « ce qu’on avale comme régime », le régime politique de la RADP, s’entend.

    Honte aux zélés avocats des causes perdues qui, paradoxalement, prétendent promouvoir les droits de l’homme en Algérie, à l’instar de celui-là qui, en réalité assume simplement son rôle ancillaire au service de ses maîtres-chanteurs de la RADP.

    Cette RADP connue pour son régime politique policier et militarisé, aux méthodes faschistes lesquelles renaissent malheureusement autour de la Méditerranée.

    Ce régime qui s’accroche encore au pouvoir, au lieu de démissionner honorablement, viole la doctrine universelle rationnelle du droit.

    Il se méfie de son propre peuple qu’il opprime et réprime dans l’impunité totale, sous couvert d’une politique de « prudence ». Mais jusqu’à quand ?

    Cette méfiance, sous couvert d’une politique de « prudence », entrave, en réalité, « la sagesse politique » de la « médiation juste, transparente et équitable des conflits ».

    Cette RADP limite ou interdit, en fonction de son humeur, le droit des personnes à l’expression, à un procès juste et à la vérité factuelle.
    Elle maintient crânement l’Etat d’urgence qu’elle reconduit aussi longtemps qu’elle génère et régente impunément le terrorisme nationale qu’elle greffe volontiers sur le terrorisme « bushien » d’El quaeda laquelle est la création connue de la CIA des USA.

    A l’instar du régime de Bush Georges, ce régime de la RADP peut déjà compter ses jours dans sa violation du droit universel et légitime.

    Le combat des Yous Fatima, représentante des victimes de disparitions forcées, est bien notre combat à côté des humanistes de par le monde.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER