• Accueil
  • > Libre débat
  • > Le label “HALAL” est devenu le plus juteux des fonds de commerce formel ou informel

Le label “HALAL” est devenu le plus juteux des fonds de commerce formel ou informel

halal.jpgNarmotard pour « Algérie Politique » 

Ramadhan: L’ambassadeur de l’Inde en Algérie rassure sur la qualité de la viande importée”, dites-vous.

Ces tonnes de viande rouge congelée produisent un effet d’annonce tel qu’on est amené à accroire que le régime politique de la RADP nourrit copieusement son peuple. Quelle vanité !

Alors qu’en réalité, ce régime qui s’est fondé sur le principe du “tout ou rien”, nous soumet à sa loi principale de “mange ou crève”, violant ainsi la doctrine du droit du citoyen.

Tout musulman sait maintenant que la “viande rouge congelée sans os”, importée du Buffalo des Indes, différent du Boffalo des USA, par la RADP musulmane en vertu de l’article 2 de la Constitution nationale, est absolument garantie “HALAL” diplomatiquement, médicalement et religieusement.

Le label “HALAL” est devenu ainsi le plus juteux des fonds de commerce formel ou informel.

A l’instar des citoyens réellement libres du monde, et en tant qu’Algérien tout court, c’est-à-dire, pas de première, deuxième ou énième génération, et en tant que musulman tout court, et non pas “arabo-musulman”, car il ne faut pas être nécessairement arabe ou kabyle ou hadj pour se considérer musulman, et enfin, en tant que citoyen algérien tout court, sans invoquer l’origine ethnique, je préfèrerais recevoir, à la place de la viande, ma part correspondante de pétrodollars.

Ces pétrodollars ou devises fortes, sont exclusivement réservées aux importations nationales et aussi aux dépenses des dirigeants et leurs affidés, à l’exclusion de l’Algérien ordinaire, depuis l’indépendance de l’Algérie. Ce dernier n’a pourtant pas renoncé à son droit légitime de disposer de devises fortes selon ses besoins personnels, ses désirs de dépenses et d’équipements. Il n’a pas non plus renoncé, ni à son droit légitime de voyager à travers le monde, ni à l’achat d’un visa qui soit équitablement négocié par nos diplomates officiels généralement hélas trop zélés en défaveur de l’Algérien.

Contentez-vous de ce qu’on vous importe et peut importe votre droit citoyen algérien !

Commentaires

  1. Dr. amina&amin dit :

    DROLE de pays,
    riche en source naturelle et humaine mais pauvre á cause de sa gouvernance voleur et violeur de la nation!
    Amicalement votre.

  2. l.Smail dit :

    Poings et mains liés, nos éleveurs sont condamnés par cette importation à outrance à laquelle se voue le gouvernement algériens!Nos éleveurs et nos agriculteurs sont contraints de se rouler les pouces par cette politique de l’usage de l’importation de tout ce qui est alimentaire étant donné la manne financière provisoire dont dispose le pays!Nos fellahs ne semblent pas être intéressés par la production nationale pour satisfaire les besoins des citoyens en matière de produits agricoles et laitiers.Il faut savoir, que même nos fellahs accourent sur les produits importés lorsque nous peuple attendions plutôt d’eux une satisfaction de nos besoins!C’est le comble pour un pays aussi vaste, riche en terre arable qui s’alimente à partir de l’extérieur à coup de milliers de dollars.
    Que dire de cette viande importée de divers pays qui nous livre du n’importe quoi moyennant notre argent gracieusement offert par la nature!
    Un pays comme le SALVADOR , pas plus grand qu’une de nos wilayas,qui nous refile de la viande congelée est une honte .
    Il va sans dire que si nous étions dans un pays réellement démocrate, ce genre d’importations occasionnelles n’auraient pas eu droit de cité! Hélas, tel n’est pas le cas et ces groupes d’intérêts nationaux en connivence avec ceux de l’extérieur, continuent de saigner le pays jusqu’à son extinction totale!Que mangerions-nous si le pétrole venait à tarir et que nous ne soyons pas suffisamment rodés à produire sur place notre pitance quotidienne!
    Il existerait quand même une solution que je n’aurais pas voulu citer ici de crainte de toucher quelques sensibilités: nous deviendrions tous des cannibales et à ce moment-là le plus fort dévorerait le plus faible!

  3. l.Smail dit :

    Importer tous azimuts des produits alimentaire que notre pays est en mesure de produire est une preuve formelle qu’aucune politique agricole n’a été mise en œuvre par le gouvernement algérien pour y remédier durablement.Même si celle-ci existait, il faut vite comprendre qu’elle est tout à fait insuffisante et non porteuse de résultats probants!On peut la qualifier d’aliénée au point où celle-ci ne suscite aucun intérêt à nos fellahs et nos éleveurs animaliers.Elle nécessite donc d’être cogitée, soignée et encouragée afin que cessent toutes ces importations anarchiques qui empoisonnent et saignent l’économie du pays.Nul besoin d’être un économiste éclairé sorti des grandes écoles occidentales pour définir une politique de développement durable en matière d’agriculture avec tous ses dérivés qui contribuent à l’alimentation de l’algérien en produits locaux et peut-être même assez biologiques pour réduire la propagation de maladies qui découlent d’une mauvaise ingurgitation.
    Comment peut-on notre facture alimentaire payée à coup de millions de dollars, si nous ne pensions pas à maitriser l’exploitation de nos riches terres à grande vocation agricole mais , hélas abandonnées pendant longtemps ou
    livrées poings liés à des entrepreneurs voraces qu’y construisent des maisons parfois illicitement.
    Il ne faut pas seulement crier au scandale mais plutôt agir et, agir vite pour mettre fin à la dépréciation vertigineuse que subissent nos terres agricoles!

  4. koulhoum dit :

    HELLAS DES POTS DE VIN…COMMENT IRONT – ILS…! BIEN SUR EN EMPORTANT…..!? C’EST LA PROCEDURE LEGALE …..! DJANITOU ?

  5. smail dit :

    L’Inde est un grand pays où vivent des millions de musulmans,c’est certain mais, pour notre pays il est honteux de ne pas pouvoir produire sa viande rouge quand on sait que toutes les conditions pour pratiquer un élevage sain de bovins et d’ovins sont toutes réunies!L’eau existe,les terres sont fertiles,les crédits ne manquent pas alors pourquoi s’en priver. A moins que l’amour de l’oisiveté intéresse plus nos fellahs ou que nos dirigeants politiques et leurs missionnaires commerciaux préfèrent la viande étrangère pour s’engraisser…

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER