Annaba: 27 harraga devant le procureur

harag.jpgPoursuivis pour tentative d’émigration clandestine, 27 candidats viennent de faire l’objet de citation directe par le procureur de la République près le tribunal de Annaba. Ces harraga faisaient partie de contingents appréhendés, dans la nuit de jeudi à vendredi, au niveau de la plage Saint Cloud. Les candidats dont l’âge varie entre 19 et 32 ans, ont été appréhendés alors qu’ils s’apprêtaient à quitter les lieux à bord de trois embarcations à l’heure de la rupture du jeûne, aux environs de dix neuf heures trente.

Commentaires

  1. NARMOTARD dit :

    « Annaba: 27 harraga devant le procureur », dites-vous.

    La scélératesse de la loi sur « l’émigration choisie » de Sarkozy, comme celle sur « l’émigration clandestine » de l’indigne loi du gouvernement algérien qui criminalise les harraga, est absolument contraire à la loi naturelle de mouvement de l’être humain sur sa planète Terre.

    Dans ce type de lois locales ou internationales, il y a tellement d’injustice et de hogra, que l’être humain éprouve parfois l’envie légitime de rompre les chaines juridiques et psychologiques qui le retiennent sur place.
    Il va jusqu’à regretter, par moments, de ne pas être un oiseau migrateur qui est libre de ses mouvements jusqu’à la mort naturelle, ou jusqu’à l’injuste intervention d’un prédateur, ou procureur, parmi les chasseurs de plaisir.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER