Corruption: un patron de PME allemand brise la loi du silence

corruption3cf17.jpgLes Echos 

A soixante-neuf ans, Eginhard Vietz, patron d’une PME de Hanovre qui porte son nom, en a vu d’autres question versement de pots-de-vin. Si les grands noms de l’industrie comme Siemens, Daimler, MAN ont trempé dans des affaires de corruption et jurent désormais qu’on ne les y reprendra plus, Eginhard Vietz affirme sans détour, dans une interview au quotidien «Handelsblatt», qu’il continue à pratiquer la corruption d’agents étrangers. Pour cet industriel, qui livre dans le monde des équipements pour la construction de pipelines, «il y a des pays où cela ne marche pas autrement», citant l’Algérie, l’Egypte et le Nigeria, également
la Russie.

La procédure semble toujours être la même, raconte Vietz. Chez le client, le responsable de l’octroi des marchés, le plus souvent un agent public, perçoit une commission sur facture représentant une partie de la somme du contrat. Un compte en Suisse est désigné sur lequel l’argent est viré et le tour est joué. La marge de l’entrepreneur en souffre-t-elle ? Non, car la somme, qui peut représenter 10 % du contrat, est réintégrée dans le prix du devis. Parfois, des marchés lui ont échappé car des concurrents ont promis davantage sous la table. Pour ce patron, figure emblématique d’un «Mittelstand» allemand triomphant à l’international, la corruption de fonctionnaires revient à une affaire de «niveau de vie».

Les agents chargés de collecter les pots-de-vin vivent parfois à quatre dans 30 mètres carrés, a-t-il constaté de ses yeux. Quand ces derniers sont invités par les entreprises soumettant une offre, en Allemagne ou aux Etats-Unis, pour y voir les rutilantes machines en usine puis partager un copieux repas, c’est un moment de «luxe absolu» pour ces exécutants, qui veulent récupérer une part de ce bien-être en retour. «C’est humain», reconnaît Vietz. A-t-il mauvaise conscience ? Aurait-il pu refuser de signer certains contrats ? «Et après ? Je dois renvoyer mes gens à la maison ? Je ne peux tout de même pas changer la face du monde.»

La part d’ombre du commerce extérieur narrée de façon directe par un patron, cela n’arrive pas tous les jours. Et cela pendant que des multinationales se parent de vertu en annonçant l’embauche de dizaines, parfois de centaines d’agents chargés en interne de veiller à l’éthique dans les affaires. Verdict là-dessus d’Eginhard Vietz : « Tout cela n’est qu’une pure hypocrisie. »  http://www.lesechos.fr/info/france/020715569499-corruption-un-patron-de-pme-allemand-brise-la-loi-du-silence.htm

Commentaires

  1. Belkacem dit :

    Voyez-vous, comment les choses progressent ! Petit à petit, un pan du voile qui couvre ce cancer métastasé qu’est la corruption et ses adeptes qui, par leurs agissements immoraux, sont en train de nous faire les poches. Le contenu de cette interview est vraiment fracassant et je souhaite vivement que ceux qui ont encore une once de dignité dans ce pays de Cocagne prennent leur courage à deux mains pour mettre fin à cette saignée qui finira par précipiter le pays dans une ruine sans précédent.
    « … «Il y a des pays où cela ne marche pas autrement», citant surtout l’Algérie, l’Égypte, le Nigeria, et la Russie. » C’est gravement grave, comme dirait l’autre ! On fini par découvrir que nous sommes bien les dindons de la farce puisqu’on est roulé dans la farine sans le savoir. Et le comble c’est lorsque le journaliste lui pose la question à savoir qui supporte les pots de vins et voilà le même Patron qui vous avoue, tout de go, je le cite : « «Le responsable de l’octroi des marchés, cité le plus souvent comme un agent public, perçoit une commission sur facture représentant une partie de la somme du contrat. Un compte en Suisse est désigné, sur lequel l’argent est viré, et le tour est joué», lit-on dans cet article. A la question : la marge de l’entrepreneur en souffre-t-elle ? La réponse de l’opérateur allemand est «Non». Car il se trouve que la somme, qui peut représenter 10% du contrat, est réintégrée dans le prix du devis. Le coût est supporté par le contribuable algérien. » N’est-ce pas révoltant, mes frères ! Pour ce Monsieur, « C’est humain » et voilà comment on arrive à minimiser et à vulgariser un acte gravissime en une question d’humanisme ! Non, Monsieur Vietz, ces ignominieuses pratiques ne sont « normales » que chez les autres mais elles sont considérées comme des CRIMES impardonnables dans votre pays où la morale n’est pas une chose quelconque mais une nature sacrée et un comportement sacré sur lequel nul n’a le droit de faire le moindre écart de conduite faute de quoi c’est le ciel qui lui tomberait sur la tête.
    Aurait-il refusé de rentrer dans ce jeu au risque de perdre des marchés ? Sa réponse à cette question est cinglante, directe et sans le moindre détour ; je le cite encore une autre fois : « A-t-il mauvaise conscience ? Aurait-il pu refuser de signer certains contrats ? Des questions que l’opérateur allemand ne pose pas dans ce type de situations. «Et après ? Je dois renvoyer mes gens à la maison ? Je ne peux tout de même pas changer la face du monde», confie-t-il. » Ça s’appelle faire des affaires coute que coute quitte à piétiner certaines règles morales sacrées à domicile mais susceptibles d’être ignorées ailleurs chez les bougnoules puisque ceux qui sont sensés défendre leurs droits sont les premiers à faciliter le pillage du pays pour peu que le pillards accepte de jouer le jeu qui va lui permettre de VOLER doublement et de trahir ses frères de sang et advienne que pourra. Et pour justifier sa réponse et ses actes, il ajoutera à l’intention de celui qui est en train de l’interviewer, je le cite encore et encore : « Il n’y a pas de vertu dans le domaine des affaires, insiste-t-il … »
    Y-a-t-il moyen de mettre un terme ou un frein à ces pratiques éhontées ? Oui et il suffit de FUSILLER ou de LAPIDER – (Pour une fois, je pense qu’il serait utile qu’on remette à l’ordre du jour cette pratique, la LAPIDATION, que d’aucuns jugent comme sauvage ou inhumaine ou bien d’un autre âge)- ou de pendre haut et court toute personne prise la main dans le sac. Il faut que la personne corrompue paie le prix de son innommable trahison en perdant la TOTALITE de ses biens et de ceux de ses proches aussi car il est devenu une pratique bien huilée de mettre leurs richesses sur le dos des prête-noms. Il faut RUINER la personne fautive afin d’en faire un exemple à méditer par l’ensemble des personnes qui seraient tentées par la corruption. Je sais que je vais être considéré comme un monstrueux personnage mais je persiste et signe dans ce sens. Il faut sévir sans pitié envers les boucaniers qui nous ont ridiculisés aux yeux des Nations qui nous considèrent TOUS comme des VOLEURS et des corrompus ; or tel n’st pas le cas, heureusement car dans ce pays, il existe des gens intègres que tout l’or du monde ne saurait les DEVIER d’un IOTA de la juste voie.
    Et pour terminer mon modeste commentaire, je vois d’ici les vampires qui salivent à l’idée de pouvoir grignoter quelques millions sur les 280 Milliards du futur plan quadriennal qui est une véritable aubaine pour tous les voyous qui sont en train d’aiguiser leurs armes afin de se remplir les poches et faire gonfler, un peu plus leurs comptes en banques dont les zéros ne se comptent plus ; mais je les plains finalement, parce qu’ils ne les emporteront pas avec eux en ENFER où ils finiront par séjourner éternellement pour expier leurs forfaits ignominieux. Qu’ils soient tous maudits ! Sahha F’Tourkoum ! Et rappelez-vous que rien ne vaut la paix de l’âme et le fait d’avoir la conscience tranquille. (Ce même commentaire a été posté ce soir même sur le site « http://www.City-dz.com » Votre frère Belkacem.

  2. NARMOTARD dit :

    « Corruption: Un patron de PME allemand brise la loi du silence », dites-vous.

    Bonne analyse et pertinentes suggestions de monsieur Belkacem, que je partage.
    J’ajouterai qu’il avait fallu que l’organisation internationale, l’OCDE, décrétasse, en 1960, que les pots-de-vin ou bakchichs fussent interdits et
    pénalisés, dans les pays membres, pour que cette forme de corruption soit apparemment freinée.
    Avant cette décision, les pays fournisseurs de marchandises ou de services, étaient légalement autorisés à déduire de leurs impôts le montant des pots-de-vin accordés à leurs différents clients.

    L’OCDE ou Oganisation de Coopération et de Développement Ecnomiques, a été créée le 14.12.1960. Elle a pour devise:
    « Pour une économie mondiale plus forte, plus saine, plus juste ». Elle comprend trente deux membres.
    La Slovénie est le 32ème membre depuis le 21 du mois dernier, c’est-à-dire depuis le 21 juillet 2010.
    L’Algérie n’en est pas membre. Je vous laisse en deviner les raisons. Peut-être faudrait-il remonter à l’état d’esprit et aux mentalités qui perdurent, et qui ont prévalu à la fondation du régime politique de la RADP en 1962 ?

  3. OBAMA dit :

    L’OCDE a décidé il y a quelques années déjà de combattre et de punir les corrupteurs de chacun des pays concernés. Il est explicitement dit que la corruption de fonctionnaires des Etats tiers est formellement interdite. A coté de la raison économique puisque le favoritisme induit une concurrence déloyale, il y a des raisons humanitaires qui poussent certains dont transparency international à combattre la corruption car elle est source de dilapidations des biens publics d’une frange de la société aisée au détriment de la grande majorité très pauvre. Si nous étions dans une société normale, la déclaration de ce gérant aurait du être prise en charge par la justice, par les commissions maisons et ou l’IGF et cour des comptes … par ailleurs en se fondant sur les presciptions claires en la matière de l’OCDE, dans le pays d’origine de ce gérant, il est aisé de l’entendre et de le poursuivre sur la base de ses déclarations.
    Les régles existent, des lois repressives , sévéres et claires sont d’applications et sont en vigueur en Allemange, en France ou autre mais il faut des hommes irréprochables pour les appliquer or il y en a pas beaucoup, et ceux qui tente de le faire sont vite mis hors d’état de leur nuire. Comment voulez vous poursuivre les corrupteurs quant le pays concerné fait mine de tourner la tête chaque fois qu’il est question d’un de ses membres et d’un de ses larbins?
    Obama

  4. hasheickoum dit :

    c’est quoi cette arnaques on veux nous faire croire que lorsque l’on et corrompue ce n’ai pas de notre faute je vais finir par croire que Algérie politique et un site aux ordres !!!!
    arrêter votre manipulation franchement sa sent la merde!!!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER