Les généraux et les harragas

toufik.jpgharag.jpgMessaouda Haouache pour « Algérie Politique »

Que j’ai honte d’être Algérienne. Et que je hais répondre aux interrogations de mes enfants: Pourquoi l’Algérie est si riche et les Algériens sont si pauvres ? Pourquoi le désespoir tue ? Pourquoi la noyade est devenue la seule alternative? Pourquoi l’option d’un soulèvement général et organisé n’est pas l’autre alternative ? Mes réponses ne les satisfont plus, je n’ai pas de réponses convaincantes, je ne suis plus crédible et dans mes cauchemars je patauge dans une flaque d’eau rouge sang ! Nos martyrs ont pourtant arrosé cette terre fertile avec suffisamment de sang pour que chaque Algérien mange à sa faim. Et cette colère qui me prend en tenaille quand je vois ces généraux, que rien n’arrête, continuer en toute impunité, à sucer ce pétrole et à sniffer ce gaz des entrailles de cette généreuse terre !

Ne se rendent-ils pas compte qu’elle va bientôt saigner à blanc ? Comment acceptons-nous, impuissantes, nous les mères de nos fils et nos filles qui se jettent dans la gueule d’une mer à la fleur de l’âge ? J’ai payé un lourd tribut, mes deux parents ont été tués en 1958 pour la noble cause. Je suis née sans patrie, j’ai grandi sans parents et ils veulent que je vieillisse sans enfants…. «Ils» ce sont ces généraux, qui ont tout pris, le beurre, l’argent du beurre et le sourire de la crémière… car c’est avec le sourire que je vais acheter l’huile CEVITAL, et la puce DJEZZY, les grandes sociétés de nos généraux-hommes d’affaire.

Aujourd’hui, insatiables, les suceurs de sang me demandent de sacrifier la chair de ma chair. Je vis dans une hantise permanente. Je suis une mère en colère, phobique et désarmée et j’ai très peur qu’un soir le fils de ma voisine frappe à ma porte pour m’annoncer que mon fils a été trouvé avec une vingtaine d’autres cadavres poussés par les vagues vers le bord d’une mer, elle aussi insatiable.

Commentaires

  1. B. Amar dit :

    Généraux qui sucent du pétrole et sniffent du gaz ! C’est tout ? Dans ces conditions, il faut toute une éternité pour assécher Hassi Messaoud et hassi R’mel et les algériens ne verront jamais le bout du tunnel. Qu’ils pompent jour et nuit ce pétrole et que l’on finisse vite. Sans pétrole, l’Algérie n’aura plus besoin de Généraux.

  2. Sakhria dit :

    Bien vu Amar. Comme l’algérie est assise sur d’inépuisables réserves de gaz prouvées, les généraux ont encore un bon avenir devant eux. Ils ont déjà préparé leurs enfants à la relève. Les miètes pour les les cons que nous sommes.

  3. irisjsk dit :

    DOCTEUR IRIS DE NEW YORK.

    Une femme fragile a la recherche de paternité . A défaut de démocratie et au maitien du régime répressif , notre Algérie est exposée au souk de D’LALA, prise dans l’engrenage d’ un triangle politique militarisme / baathisme/ socialisme. Cette danse politico-folklorique démontre l’incapacité de nos gouverneurs a mettre en place un projet politique a la dimension de cette grande nation. De boussouf/boumedienne a bouteflika notre pays a fait la traversée du désert des BOUBOUx. L’armée qui devrait être garante de l’integrite territoriale, de l’indépendance et finalement de la démocratie s’est retrouvée impliquer dans la gestion politique pour assurer une gouvernance contre la volonté du peuple. De la colonie francaise a la confiscation de l’indépendance par l’armée des frontières. Du patriotisme clandestin au nationalisme sous terrain. De la politique des mercenaires a la prostitution politique. De la déviation a la dérivation, des milliers de martyrs pour l’indépendance a de milliers de martyrs pour la démocratie. Nous sommes face a notre destin, le peuple est face a ses cimetières . Il est temps de mettre l’intérêt de notre pays au dessus de toutes les querelles partisanes. Il est temps de libérer l’algerie des chaînes qui l’emprisonnent a vie et qui la privent des droits a une vie meilleur et honorable . Il est temps de construire notre pays sur des bases démocratiques , il est temps de refuser les discours demagogiques, paternalistes, populistes. Ces discours pour ne rien dire et a ne rien a faire. Ces discours intello-populistes. Ces discours façonnes a la mesure du pouvoir a la recheche de crédibilité et de verginite. Ces discours pour régler des comptes. Ces discours pour situer l’irresponsabilite du pouvoir face a son échec . Des discours sur un fond de scénarios pour une pièce de theatre qui se joue sur une scène en présence Dun peuple étranger au language des acteurs.l’entrée est gratuite, la sortie est payante pour ceux qui quittent la salle avant la fin du dernier acte. Le peuple ne comprend pas le retour triomphal de ceux qui sont responsable de l’échec du passe et ne comprend pas davantage le silence et la complicité de la classe politique dans toute sa dimension face au vide politique, aux crimes économiques, a la restriction des libertés, a l’injustice , a la torture, a la répression , a la pauvreté , a la fuite de nos compétences , a l’image de notre Algérie a l’échelle internationale, a la dévaluation de nos valeurs, aux affaires de corruption , a l’implication de nos gouverneurs dans la chacalisation de nos richesses, a la chipa, a la hogra, a l’état d’urgence a la place de la démocratie , a la démocratie . Ou sont tous ces acteurs politiques de taleb, hamrouche, et le reste ? Ou est cette opposition qui a enfantée le quatre octobre? Avez-vous oublie ces enfants martyrs d’octobre ? Avez-vous oublie le massacre de BEO face a un bataillon de militaires qui tiraillaient une marche pacifique d’enfants? Les enfants d’octobre est une suite biologique de novembre 54. Les enfants d’octobre sont des martyrs de la démocratie . Avez vous oublie ce génocide contre un peuple sans armes? Vois n’avez pas le droit a l’oubli. Le quatre octobre doit rester une date mémorable dans notre histoire, octobre est l’expression militant d’un peuple face a un pouvoir répressif , octobre est la réaction révolutionnaire de l’unité d’un peuple pour un vrai redressement historique. Le quatre octobre restera une date qui marque l’unité de notre peuple pour réaliser un saut politique vers la remise de notre pays sur les rails de l’indépendance et de la démocratie . Le quatre octobre est l’expression légitime de notre peuple pour dire NON au vagabandage. NON a l’oubli . NON au trabindisme politique. NON a la prostitution de notre Algérie .NON a l’algerie en muselière . NON au crimes politique et économique . NON au favoritisme. NON a la destruction de notre Algérie et a l’aneantissement de nos valeurs, de notre culture et de notre identité . NON a la falsification de notre histoire. Pour que les enfants martyrs d’octobre demeurent en paix avec les acteurs de novembre, il est de notre devoir de ne pas oublier notre devoir. Allah yarhamhoum.

  4. irisjsk dit :

    Le systeme politico-economique algerien mene par une brochette de corrompus, de predateurs doubles d`incompetence a ete incapable d`identifier les pieges que leur tendaient Sawiris et ses conseillers juridiques. Tous enivres qu`il etait, qui par son ego, pour demontrer qu`il est capable d`attirer des investisseurs etrangers et valider ainsi on modele ideologique(Temmar), qui par la remuneration juteuse d`un agrement donne envers et contre toute logique capitalistique (Bouteflika and co.). Aujourd`hui, menaces par l`Histoire et on implacable jugement, Bouteflika, Ouyahia, l`homme qui retrouve aujourdhui des vertus patriotiques alors qu`il n`a cesse de s`aligner sur le President au plus fort du bradage des actifs strategiques algeriens, ainsi que le general Toufik, celui sur la tombe duquel de millions d`algeriens iront cracher pour avoir impose par 3 fois au peuple algerien un President qui n`a eu cesse de corrompre, de violer les lois, et de remettre le pays 50 ans en arriere, n`en deplaise le effets de mirage d`une richesse factice car delivree par une ressource unique: le petrole dont du reste nous ne maitrisons meme pas toute la filiere, en particulier sur l`amont. Accule economiquement et surtout politiquement, et de toute les facons tres mal conseille, le syteme algerien manquant d`inspiration et de creativite pour eliminer l`ogre Orascom qu`il a lui meme nourri et fait grandir, serait donc sur le point de faire entrer les russes dont on sait que toutes les entreprises sont entre les mains d`une mafia redoutable et autrement plus dangereuse pour la stabilite future du pays – surtout dans les telecoms (voir les exemples recents en Thailande et en Iran) – que les danseuses de Naguib Sawiris. IRIS DE NEWYORK

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER