• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 24 août 2010

Archive pour le 24 août, 2010

650 couffins de Ramadhan disparaissent de l’APC d’Oum El Bouaghi

couffin.jpgLes services de police de la ville d’Oum El Bouaghi ont reçu une plainte émanant de l’APC sur la disparition de 650 couffins de Ramadhan entreposées dans un hangar du parc communal, en attendant d’être distribués aux nécessiteux. La quantité de produits alimentaires qui nécessite un gros moyen de transport et de gros bras pour les charger ainsi que le fait que la marchandise ait disparu en plein jour suscitent beaucoup d’interrogations au sein de l’opinion locale, surtout que l’année passée déjà, un vol similaire a eu lieu de l’intérieur de l’APC et a été étouffé dans l’œuf avec un règlement «à l’amiable».

Draâ El Mizan: Les citoyens ferment la RN25 au centre-ville

pourssiere.jpgHier, les habitants du quartier jouxtant l’ancien hôpital de Draâ El Mizan (Tizi-Ouzou) ont procédé à la fermeture de la RN25 à cause de la poussière qui se dégage à chaque passage de véhicule. En effet, peu avant dix heures, les jeunes du quartier étaient nombreux à barricader la route avec des pierres et autres objets métalliques.  Selon Le Temps, «le P/APC de Draâ El Mizan a affiché dans plusieurs quartiers de la ville que cette route sera fermée à la circulation du 12 au 15 août pour travaux de réfection mais à ce jour rien n’est fait. C’est absurde !», s’est exclamé un jeune citadin.

Oran: Des travailleurs d’Orascom ammoniac bloquent la RN11

sawiris.jpgPrès de 600 travailleurs contractuels de l’entreprise Orascom Ammoniac, filiale du groupe dirigé par le magnat égyptien Sawiris, sont sortis hier dans la rue pour exiger de leur employeur le règlement de leurs primes de congé et de zone avant l’expiration des contrats les liant à cette entreprise. Un premier attroupement a été organisé aux abords de la zone industrielle d’Arzew. Les travailleurs se sont dispersés dans le calme avant de revenir, hier, aux environs de 7h30, plus nombreux et déterminés à bloquer la RN11 pour faire aboutir leurs revendications.  Cinq travailleurs ont été arrêtés par les services de sécurité.

Constantine: Un policier tire sur un chauffeur de taxi

Un policier en civil a tiré deux coups de feu blessant gravement un chauffeur de taxi dans la nouvelle ville Ali Mendjelli. Alors que le policier a pris la fuite, la victime a été transférée en urgence vers le CHU de Constantine où elle a été placée sous surveillance.

PORT D’ORAN: Une année de prison pour le DG

Le tribunal d’Oran a prononcé hier une peine d’une année de prison ferme à l’encontre du directeur général de l’entreprise portuaire d’Oran (EPO), pour négligence menant à la dilapidation des deniers publics. Le tribunal a prononcé également une peine de trois années de prison ferme à l’encontre d’un caissier de l’entreprise accusé de détournement, d’un gérant d’une société fictive et d’une troisième personne se trouvant en état de fuite.

Manifestation de solidarité avec les mères et proches de disparus

disparus11300x224.jpgpour la liberté de se rassembler et de revendiquer publiquement vérité et justice en Algérie

En réaction à la brutale interdiction du rassemblement hebdomadaire des familles de disparus à Alger

Chaque mercredi à Alger, les mères et les proches de disparus se rassemblent depuis 12 ans pour demander Vérité, Justice et Réparation pour les disparus des années 1990. Ce rassemblement hebdomadaire, devenu symbole de revendication et de résistance, a subitement été interdit le 4 août 2010.

Depuis, chaque semaine, les familles de disparus tentent de maintenir leur sit-in. Les rassemblements des 4, 11 et 18 août ont été dispersés, les deux premières fois dans une violence inouïe, et se sont soldés par des arrestations de proches de disparus et de militants des droits de l’Homme. Le Président de l’institution nationale des droits de l’Homme (CNCPPDH), dans ses déclarations à la presse, indique avoir lancé lui-même l’interdiction du rassemblement, affirmant que les familles de disparus ont dépassé les limites. Les familles de disparus restent ainsi sans recours face au mépris et à l’arbitraire.

(Lire la suite)

Lafarge: Procès des 7 ex agents de sécurité de la cimenterie

ciment.jpgLe  procès des ex agents de sécurité de la cimenterie Lafarge de M’sila s’est déroulé lundi au tribunal de Hammam Dalaa. Selon El Watan, l’affaire a été mise en délibéré pour la semaine prochaine, après que le procureur de la république de Hammam Dalaa ait requis contre les 07 prévenus  500 millions de centimes de dommages et intérêts, 18 mois de prison ferme et 50.000 DA d’amende.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER