La raison d’Etat l’emporte: non-lieu pour Hasseni

hasseni.jpegLa cour d’appel de Paris a accordé mardi un non-lieu au diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni, mis en examen puis témoin assisté dans l’enquête sur l’assassinat à Paris en 1987 de l’opposant Ali Mecili, a-t-on appris auprès de son avocat, Me Jean-Louis Pelletier.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris était saisie d’une demande de non-lieu du diplomate dans cette affaire qui empoisonne les relations franco-algériennes depuis 2008. « La chambre de l’instruction a accordé un non-lieu à M. Hasseni, il n’est plus concerné par cette affaire », a déclaré à l’AFP Me Pelletier à la sortie du délibéré.

Visé par un mandat d’arrêt international, M. Hasseni, qui se dit depuis son interpellation victime d’une homonymie, était désigné par un ancien officier des services secrets algériens, Mohamed Samraoui, réfugié en Allemagne, comme le commanditaire de l’assassinat d’Ali Mecili, avocat de 47 ans exilé en France depuis 1965.

Le diplomate avait été mis en examen pour complicité d’assassinat et placé sous un contrôle judiciaire qui lui a un temps imposé de rester en France.

Mais M. Samraoui est en partie revenu sur ses déclarations lors d’une confrontation avec M. Hasseni organisée le 4 juin 2009 par visio-conférence.

Les juges chargés de l’enquête avaient finalement placé fin mars M. Hasseni sous le statut de témoin assisté et non plus de mis en examen en raison de l’insuffisance des charges pesant contre lui.

Commentaires

  1. zerbib dit :

    il faut avoir le courage de dire que le dénommé el mouhtarem a instruit un procès à charge à ce diplomate algérien.. que josé Garçon algérianophobe connue et ex de libération n’a pas fait bcp mieux.. un jour je lui souhaite de croiser le regard des enfants de ce monsieur. à bon entendeur !

  2. Taous dit :

    La partie civile voulait que la justice passe en France. Elle a donc été entendue et si la raison d’État avait véritablement prévalue, M.Z Hasseni n’aurait pas enduré plus de deux ans d’épreuves, plus particulièrement caractérisés par une instruction des plus rigoureuse mais qui a fini par se heurter à un dossier d’accusation vide et que rien n’est venu étayer en plus de deux ans.

    Et ce n’est pas avec un « témoin/complice » que l’accusation allait pouvoir prouver quoi que ce soit.

    Elle serait bien inspirée aujourd’hui de se retourner vers cette piste et de suivre le premier témoin en cette affaire, H. Aboud, qui avait identifié les acteurs de cette terrible tragédie.

    Encore aujourd’hui, je ne m’explique pas ce désintérêt concernant le véritable Rachid Hassani et Mohamed Samraoui, qui avait reconnu son rôle en cette affaire.

    Pourquoi la partie civile s’est-elle concentrée sur une fausse piste ?

    j’en perds mon latin.

  3. Mourid dit :

    Pour une fois dans cette affaire où on a fait dire le droit alors que la justice a été rendue à ce pauvre malheureux ( Hasseni) et sa famille qui ont souffert injustement pendant plus de deux ans on ose parler de raison d’État!!!! c’est vraiment à ne plus rien comprendre. Il faudrait peut-être s’occuper des samraoui et ses ex (bien qu’il n’y a pas d’ex chez les barbouzes) afin de rendre justice à famille de feu Mecili. Pourquoi on s’est acharné sur un innocent?????

  4. Slimane dit :

    d’ou tenez vous la verité sur cet assassinat pour prouver que hasseni n’est pas sur le commanditaire.
    vous y avez assisté.
    il suffit de travailler comme diplomate pour être innocent. il suffit d’être sympa pour ne pas etre Le criminel.
    je ne crois pas une seconde à l’innocence de cet homme, « hasseni ziane ».

  5. azyz dit :

    il n’y a pas de fumée sans feu !

  6. hakim dit :

    Le verdict prononcé par le tribunal de Paris sur l’affaire de Hassani était prévisible.On a juste fait durer le suspens pour plaire à la famille MECILLI.Une façon de montrer que la justice française a bel et bien fait son travail sans aucune discrimination.Les intérêts français ont été bien pris en compte par cette jurisprudence et bien préservés pour éviter un désagréments dans les relations entre Pris et Alger.Mais là où le bat blesse c’est qu’aussi bien les autorités françaises qu’algériennes connaissent trés bien l’auteur de l’acte criminel qui a couté la vie à Maitre MECILLI Ali qui fut un combattant de la guerre de libération nationale et celui de la démocratie post indépendance.

  7. Jimenfou dit :

    La justice française doit suivre le témoignage de ABOUD qui a désigné le Commandant HASSANI Rachid et AMELLOU le présumé assassin,conforté par SAMRAOUI qui affirme avoir assisté au réglement du « contrat ».
    Les témoignages de ABOUD et SAMRAOUI se recoupe.

  8. Idir16 dit :

    Oui, absolument Jimenfou, le témoignage de H. Aboud, qui a permis que ce dossier soit rouvert en 2001 a bizarrement été ignoré;
    Ensuite, c’est lui qui a forcé la main à Samraoui pour témoigner.

    Celui ci rechignait à la faire car il savait son implication et craignait d’être mis en examen pour complicité.

    Les témoignages se recoupent jusqu’à un certain point car si tous les deux désignent Rachid Hassani, comme étant le commanditaire, le premier, soit Aboud, a livré un témoignage de bonne foi en n’hésitant pas à impliquer son propre cousin, alors que pour le second, Samraoui, si le véritable Hassani était arrêté, il serait en grande difficulté car n’ayant plus rien à perdre, Hassani révèlerait très certainement quel rôle a véritablement joué Samraoui dans l’assassinat d’Ali Mecili.

    Alors la question qui devrait tous nous tarauder est : pourquoi la partie civile a préféré croire Samraoui et a ignoré Aboud ?

  9. SITTING BULL dit :

    La thèse du « RECHAUFFEMENT » des relations entre ALGER et PARIS est un pur produit de la propagande INTOX, déclenchée depuis le verdct du non-lieu concernant HASSENI .

    Le fond de cette affaire qui se termine en drôle de « HAPPY END » n’est ni plus ni moins qu’une histoire de CONTREPARTIES entre services Français et Algériens , avec en toile de fond : la région du SAHEL ou la FRANCE voudrait IMPERATIVEMENT retrouver sa place perdue au détriment des AMERICAINS…..Et pendant ce temps , l’assassin de Feu MECILI ,courre toujours…..

    Saha F’tourkoum AMIGOS !

  10. Jimenfou dit :

    Mécili a joué un rôle très important avant et après l’indépendance. D’abord c’est un ex.officier de l’ex. S.M et à ce titre il est capable de jouer sur tous les fronts: Pouvoir et opposition.
    1.Pouvoir: Il était en activité au sein de l’ex. S.M pendant les maquis du FFS et en même temps il  » travaillait » pour ce dernier (dexit Ait Ahmed).Arrêté avec ce dernier,cela n’a pas étonné Merbah!
    Ait Ahmed  » s’évada » de prison. Il fût suivi par Mécili qui le « colla »!
    Abdellah Benhamza  » rouget », dans une de ses réponses à Ait Ahmed, déclara que l’affaire Mécili n’a pas livré ses secrets.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER