Alger: 500 caméras infrarouge installées

camera.jpgSelon Le Jour, durant ce ramadhan, les services de sécurité ont installé dans certains quartiers d’Alger plusieurs caméras de télésurveillance infrarouge de dernière génération, capables de décrypter les lieux à une portée de 4 kilomètres et ce, même durant la nuit, ce qui porte aujourd’hui le nombre des caméras installées à Alger à 500. 

Commentaires

  1. Votre nom...mira gjingis dit :

    vous avez tout monter de toutes pieces pour perfectionner ce systeme de big brother.dande de fumié ..

  2. citoyenne dit :

    a quoi servent les caméras si les malfrats sont arrétés puis relachés 10mn après.il n’ya pas de sanctions sévères dans ce pays.les gens ont en marre.tapage nocturne insupportable – des mots vulgaires voir mème obscènes a l’égard des femmes.nousn’avons qu’une envie fuir ce pays.

  3. Djamila dit :

    je suis vraiment d’accord avec vous concernant les voyous frustés.
    apres le tremblement de terre de 2003, je suis passé devant une bande de voyous qui m’ont dit que c’est a cause des femmes comme moi que le tremblement de terre a eu lieu… parceque je ne porte pas le voile !!!!

  4. Selma dit :

    Même dans la nuit noire, nos « voyeurs » en col blanc veulent connaître nos moindres faits et gestes. Et je suis certaine que dans les salles de contrôles nos intègres policiers doivent zoomer sur des nanas et autres couples pour se rincer l’oeil et même faire des vidéos qui se vendront à prix d’or. On achète à coups de milliards les dernières technologies de flicage mais aucune éthique ni déontologie n’est mise en place. « 1984″ de Georges Orwell à la puissance dix va se réaliser chez nous et aucune voix ne va s’élever pour dire STOP à ses surveillances inquiétantes.

  5. Bastos El Bombardi dit :

    L’eternel Jugurtha, névrosé et exaspérant.
    Figure de rhétorique de Jean El Mouhoub Amrouche qui résume à la perfection ce que c’est la quintessence d’un(e) algérien(ne) ‘Je sais bien où m’attend Jugurtha : il est partout présent, partout insaisissable ; il n’affirme jamais mieux qui il est que lorsqu’il se dérobe. Il prend toujours le visage d’autrui, mimant à la perfection son langage et ses mœurs ; mais tout à coup les masques les mieux ajustés tombent, et nous voici affrontés au masque premier : le visage nu de Jugurtha ; inquiet, aigu, désespérant’.
    On s’en fou si Ali Mecili, héros national est buté à Paris par un proxénète jouissant d’une totale impunité. On s’en fou si les mères des disparus sont matraquées à Alger par des flics trois fois jeunes et incultes. On préfère se scandaliser en arabe et en français si le berbère doit être transcrit en latin ou en chinois …

  6. Michel dit :

    Avec ces caméras, on devrait regarder de près le comportement de certains policiers vis à vis du contribuable et les abus que subissent les citoyens au quotidien.
    Pourquoi les policiers ne respectent pas le code de la route (bonne question).

  7. Votre nom...gjingis dit :

    @djamilla
    je vous comprend absolument.ce n est les cameras a infra ou bien des metros qu il faudra conffectionner pour ces gens
    il leur faut construire que des mosqués mais,beaucoups que des mosqués partout s il faut ,eh ben chaque batiment avec une mosqué
    c est une génération dégénérée contaminée
    par l obscurentisme .ils sont venus au monde pour nuir et collaborer avec le compromis de l elite militaire a la mise a feu et la déstruction de leur pays et meme l exporter

  8. NETIZEN dit :

    Le business entre aussi dans l’achat des cameras.
    Une agression qui se passe devant un policier ou gendarme et qui n’intervient pas ce dernier n’a pas besoin d’un camera, sauf si ces cameras vont être utilisés pour des raisons spécifiques. Pour le moment l’état algérien n’a pas une volonté sérieuse pour protéger les citoyens.
    Malgré les recrutements massifs des agents de sécurité et l’ouverture des commissariats par fois dans des commune qui n’ont qu’une seule route principale goudronnée.
    Avec ce nombre houleux des agents de l’ordre ; la délinquance et la criminalité sont entrain de se propager dans le pays d’une
    Manière excessive.
    Encore, un camera de surveillance n’est pas comme un RADAR là où le policier ou le gendarme peut être prétentieux puisqu’il peut gagner sa journée en encaissant du BAKCHICHE qui est son but souhaité.
    Si cet état est sérieux par l’objectif de l’installation de ces cameras, il doit procéder à la réduction de nombre des agents de sécurité qui sont généralement inutiles.

  9. zawali dit :

    non vous vous tromper tous, 123 viva l’algérie

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER