• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 3 septembre 2010

Archive pour le 3 septembre, 2010

10ème anniversaire du Collectif des Familles de Disparu(e)s en Algérie

 

disparus11300x224.jpgEvénements culturels et d’échanges 

PROGRAMME PROVISOIRE 

Les 9, 18, 21et 29 septembre 2010

 

A l’occasion de son dixième anniversaire, le CFDA organise des événements culturels et d’échange sur le thème des disparu(e)s et des droits de l’Homme en Algérie. Ces événements seront l’occasion de présenter les actions et les travaux accomplis par le CFDA depuis plus de 10 ans, mais aussi de débattre sur la situation de toutes les victimes de la décennie 90 et les perspectives d’établissement de la vérité, de la justice et de la réparation.

 

Jeudi 9 septembre 2010 (19h00-23h00) 

ESPACE REUILLY : 21, rue Hénard – 75012 Paris 

Discours inaugural 

Projection – Débat 

Projection du court métrage « Y’a plus d’Amine » d’Omar D et de Felipe 

Canales, Paris 2008

(Lire la suite)

Samraoui: « J’avais communiqué au juge les noms des personnes qui auraient reconnu Hasseni »

sam1.jpg« Quel est ce pouvoir qui m´autorise à dicter à la justice francaise ce qu´elle doit faire ou pas ? Je n´ai pas le droit de commenter une décision de justice, je peux seulement dire que si le dossier est momentanément clos c´est qu´elle a jugé les charges insuffisantes.
Pour votre information, concernant Hassani, j´avais communiqué au juge les noms de toutes les personnes qui l´auraient reconnu. C´était peu être insuffisant pour inculper un présumé innocent. Et puis soyons honnête, après la confrontation du 4 juin 2009 et sans entrer dans les détails, j´ai préféré nuancer mon accusation (non pas à cause des pressions exercées par le DRS mais par peur d´incriminer peut être un innocent, car ne l´oublions pas je n´ai plus revu Rachid Hassani depuis plus de vingt ans). En droit le doute profite à l´accusé.

(Lire la suite)

L’éternel Jugurtha, névrosé et exaspérant

alpha.jpgPar Bastos El Bombardi 

Figure de rhétorique de Jean El Mouhoub Amrouche qui résume à la perfection ce que c’est la quintessence d’un(e) Algérien(ne) ‘Je sais bien où m’attend Jugurtha: il est partout présent, partout insaisissable; il n’affirme jamais mieux qui il est que lorsqu’il se dérobe. Il prend toujours le visage d’autrui, mimant à la perfection son langage et ses mœurs; mais tout à coup les masques les mieux ajustés tombent, et nous voici affrontés au masque premier: le visage nu de Jugurtha; inquiet, aigu, désespérant’.
On s’en fout si Ali Mecili, héros national est buté à Paris par un proxénète jouissant d’une totale impunité. On s’en fout si les mères des disparus sont matraquées à Alger par des flics trois fois jeunes et incultes. On préfère se scandaliser en Arabe et en Français si le Berbère doit être transcrit en Latin ou en Chinois…

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER