• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 6 septembre 2010

Archive pour le 6 septembre, 2010

La répression des familles de disparus en Algérie…

ksentini.jpg…les scandaleuses déclarations de Me Farouk Ksentini

Algeria-Watch, 6 septembre 2010

 

Me Farouk Ksentini, le « Monsieur droits de l’homme » du gouvernement algérien, l’avait annoncé à la fin du mois de juin 2010 : il ne tolérerait plus de rassemblements devant le siège de l’organisme officiel qu’il préside depuis 2001, la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH) ; et il aurait donné l’instruction de les interdire1. Cette annonce a été mise en œuvre à Alger dès le premier mercredi du mois d’août – le mercredi est, depuis près de douze ans, le jour des rassemblements hebdomadaires des familles de disparus, qui réclament « vérité et justice » pour leurs proches victimes de disparitions forcées, comme avant elles les « Folles de la place de Mai » argentines.

Lire la suite: www.algeria-watch.org

Malgré l’interdiction, les familles de disparus ont arraché une demi heure de sit-in à Alger

disparus.jpgCe dimanche 5 septembre 2010, les familles de disparus se sont retrouvées devant le siège de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’Homme (CNCPPDH) à Alger, lieu de rassemblement habituel des familles pour demander Vérité et Justice.

 

Depuis que les autorités ont interdit le rassemblement hebdomadaire du mercredi, les familles de disparus cherchent des solutions pour maintenir leur visibilité dans l’espace public. Pour faire diversion, elles ont choisi de se donner RDV le dimanche 5 septembre, jour particulier en ce mois de Ramadhan (Leilet el kadr).

(Lire la suite)

Le président de l’association algérienne de lutte contre la corruption arrêté

hadjadj.jpgDjilali Hadjadj, le président de l’Association Algérienne de lutte contre la corruption (AACC), a été arrêté par la police des frontières au niveau de l’aéroport Mohamed Boudiaf de Constantine. Selon Yahia Bounouar http://www.kalimadz.com, Djilali Hadjadj qui devait embarquer sur le vol Constantine-Marseille, prévu à 19h 25, a été arrêté par les policiers au moment de son accès à la salle d’embarquement vers 17h environ. M. Hadjadj est présenté, lundi 6 septembre, devant le procureur du tribunal de Constantine. El Mouhtarem

Qui ment, Mohamed Hasseni ou Hicham Aboud ?

aboud.jpg« Après sa mise en examen le 15 août 2008 du chef de complicité d’assassinat, Mohamed HASSENI contestait connaître Hicham ABOUD comme Mohamed SAMRAOUI, et avoir rencontré Mohamed SAMRAOUI », peut-on lire dans l’arrêt de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris proclamant l’innocence du diplomate Hasseni (voir le site Viva l’Algérie).

Dans le même document, on peut lire ce qui suit: « Hicham Aboud expliquait qu’il avait vu le visage de Mohamed Ziane HASSENI lors d’un journal télévisé de France 3 et qu’il l’ avait bien rencontré au ministère de l’habitat en 1984/1985, puis de façon épisodique jusqu’en 1987, date de son départ pour le service du protocole ». El Mouhtarem

Footbalistiquement politique !

sadane.jpgMohand Arezki pour « Algérie Politique »

À l’instar de tous les fans du football je me suis mis à lire ici et là les commentaires, généralement de non professionnels sur la démission du sélectionneur national Rabah SAADANE.

De prime à bord, il est important de porter à la connaissance des lecteurs de votre blog très respectable au passage quelques éléments de réflexion.

Penchant un peusur la sélection algérienne de football, absente depuis 24 ans de la plus grande compétition mondiale, et depuis 6 ans de la plus grande compétition continentale, le contexte qui a marqué son retour au devant de la scène footbalsitique mondial aétonné les plus grands commentateurs en Algérie et à l’étranger. Cela ne doit en aucune manière cacher la piètre qualité de notre championnat à tous les niveaux (technique, management, …).

(Lire la suite)

Bahreïn: le blogueur Ali Abdulemam arrêté

ali.jpgAli Abdulemam, un blogueur très actif de Bahreïn, par ailleurs contributeur de  notre site Global Voices Advocacy (liberté d’expression en ligne) a été arrêté le 4 septembre par les autorités pour avoir supposément diffusé de fausses informations sur le portail Internet BahrainOnline.org, l’un des sites les plus populaires à Bahreïn (pro-démocratie), dans le contexte le plus tendu depuis des années qui voit le gouvernement harceler et réprimer la communauté chiite.

Le site BahrainOnline est censuré et n’est pas accessible depuis Bahreïn. Ali nous a envoyé un e-mail (ci-dessous) mentionnant qu’il avait reçu un appel téléphonique de la sécurité nationale de Bahreïn, qui l’a ensuite arrêté au prétexte qu’il cherchait à s’enfuir . www.globalvoicesonline.org

Le FIS a trahi le Contrat national !*

abassi.jpgMamar Boudersa pour « Algérie Politique » 

Réponse à Zara,

Ce nom ne me dit absolument rien. Comme vous avez réagi à ma contribution en me collant des étiquettes nombreuses qui vous conviennent absolument. Merci pour toutes ces étiquettes commerciales politiques dans un pays, où seule la violence est mise en évidence. Je n’ai rien contre personne. Je ne suis pas subjectif. Le témoignage de l’ancien Premier ministre, Brahimi est là. Il relate la relation entre le pouvoir et Ali Belhadj en octobre 1988. Le FIS n’existe pas encore. Vous faites des déductions personnelles, selon lesquelles j’enverrai les “islamistes” au goulag. Tout le peuple algérien vit le goulag. Toute l’Algérie est un désert. Tout le peuple algérien est privé de liberté et de droit.

(Lire la suite)

Affaire Hasseni: Capitaine Hichem et Mystère Aboud

aboud.jpgEl Erg Echergui pour « Algérie Politique » 

A Mohis,

Votre défense de Hassani est assez bien présentée mis à part quelques dérapages déplorables. Je voudrais vous poser une question capitale si vous êtes, vous aussi, capable d’honnêteté…

Une question capitale

Selon vous, pourquoi le colonel Samraoui veut-il du mal au diplomate Hassani ? Quel serait son intérêt et quel objectif poursuit-il en accusant un innocent et en créant un drame au détriment d’un autre ? S’amuse-t-il, par oisiveté, à s’attirer la condamnation publique et à multiplier ses ennemis et ses détartreurs ? Ou bien veut-il se décrédibiliser devant l’opinion publique et par voie de conséquence frapper de nullité son témoignage à propos de la décennie rouge ? Joue-t-il au hara-kiri ? Vous l’avez traité de « félon », de « renégat », etc., mais honnêtement oseriez-vous le traiter de fou et de cynique ? Il n’y a que la haine aveugle qui puisse l’affirmer. Si vous n’arrivez pas à donner une seule raison valable autre que cette fadaise grotesque, alors il convient à traiter le problème sous un autre angle que la haine. La question vaut donc son pesant d’or et qu’il serait important pour n’importe quel juge d’en tenir compte, car elle démontre définitivement que son témoignage, à défaut d’être très précis, est de bonne foi. La subite rétractation de Samraoui au début de l’affaire, à mon avis, ne va pas changer beaucoup de choses.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER