Footbalistiquement politique !

sadane.jpgMohand Arezki pour « Algérie Politique »

À l’instar de tous les fans du football je me suis mis à lire ici et là les commentaires, généralement de non professionnels sur la démission du sélectionneur national Rabah SAADANE.

De prime à bord, il est important de porter à la connaissance des lecteurs de votre blog très respectable au passage quelques éléments de réflexion.

Penchant un peusur la sélection algérienne de football, absente depuis 24 ans de la plus grande compétition mondiale, et depuis 6 ans de la plus grande compétition continentale, le contexte qui a marqué son retour au devant de la scène footbalsitique mondial aétonné les plus grands commentateurs en Algérie et à l’étranger. Cela ne doit en aucune manière cacher la piètre qualité de notre championnat à tous les niveaux (technique, management, …).

Au delà des personnes, des entraîneurs, des formateurs qui font ceux qu’ils peuvent, au delà des moyens dérisoires octroyés à nos clubs amateurs et professionnels, la surprise est le fait que notre équipe nationale soit à ce stade .

Ramasser une équipe avec des joueurs qui ne jouent pas les premiers rôles dans des clubs, qui s’interrogent, et qui jouent dans les meilleurs des cas le maintien jusqu’au dernier jour de leur championnat. Avec un tel effectif, avec une tactique conçue pas parce que le sélectionneur avait un pallia de choix, mais plutôt pour faire face et adapter un schéma pour un effectif décimé par les blessures et le manque de compétitions…. et bien il ne faut pas s’étonner car le jeu défensif axé sur les coup de pieds arrêtés est connue de tous, mais l’innovation n’est pas du fait que le sélectionneur est en manque d’imagination, mais plutôt c’est l’imagination des responsables du foot qui en souffre.

Au delà des hommes, je crois que le mal du football est aussi le mal de tout un pays, et le foot n’est qu’un sport qui obéit à des règles que le commun des mortels maîtrise plus au moins, mais se donner les moyens de sa politique, je serais tenter de dire qu’il faille d’abord qu’il y de la politique !

Commentaires

  1. SITTING BULL dit :

    Question @ Mohand AREZKI

    Demander également à El Hadj Mohamed RAOURAOUA , Président de la F.A.F , de DE-MI-SSIO-NNER est-ce , à votre avis :  » Un commentaire de Non- Professionnel » ???

    Je n’en suis pas convaincu .
    Saha F’tourek , AMIGO !

  2. azyz dit :

    qq soit les situations on regrettera amérement le départ de saadane !
    d’ailleurs on a commencé à émettre des « si » aprés les résultats du maroc et de l’égypte

  3. Amar Ali dit :

    RawRawa devrait demissioner mais qui demissione dans notre pays ou les mandats presidentiel a ete prolonge de facon honteuse ….

  4. salim dit :

    La course à l’enrichissement sur le dot de l’EN a bel et bien commencé.
    Plusieurs titres de la presse nationale ont dressé le bilan de M. Rabah Sâadane à la tête de l’équipe nationale durant trois ans (octobre 2007 à août 2010).
    Il est intéressant de parler de bilan car ce terme signifie, d’une part, donner des faits chiffré de cette période et, d’autre part, la comparer avec une autre période « comparable » de la gestion de l’EN.
    A cet effet, le site de la Fifa nous offre de remonter dans le temps (http://fr.fifa.com/associations/association=alg/fixturesresults/gender=m/index.html). Ou : cliquer sur « clubs et sélections » puis « équipe nationale » puis « zone Afrique » puis « Algérie » puis « calendrier et résultats » puis dans la rubrique « cherche résultat » on sélectionne « Algérie » et la « période » que l’on veut.
    On apprend, ainsi, que M. Rabah Sâadane a disputé 32 matchs, 23 officiels et 09 amicaux. Il a gagné 14 (44%), perdu 12 (38%) et fait nul 06 fois (19%). Si le meilleur résultat aurait été de gagné 32/32 matchs la note serait de 96 points (32 matchs x 03 points), M. Rabah Sâadane a décroché 48 points, soit la moitié des 96 points maximal. Donnons lui alors ce 10/20…passable !!!
    Qu’en est-il de la période d’octobre 2007 à octobre 2004 (trois ans comme la période de M. Rabah Sâadane) ?
    Sur la période 2004 à 2007, l’EN a joué 22 matchs amicaux et officiels (10 de mois que la période de M. Rabah Sâadane) ; a perdu 10 (45%), gagné 06 (27%) et fait matchs nul dans 06 (27%) autres matchs. La note maximal étant 66 points (22 matchs x 03 points), l’EN n’a récolté que 24 points soit une note de 07/20…faible peu mieux faire !!!
    Par ailleurs, M. Rabah Sâadane a décroché 48 points en 32 mois. Avant lui, l’EN n’a pu gagné ses 14 matchs (sans compter les matchs aux tirs aux buts) qu’entre le mois d’octobre 2007 et le 11 octobre 2002, soit 05 ans !!! Sur ces 05 ans, l’EN a consommé 08 entraîneurs dont M. Rabah Sâadane (juillet 2003 à février 2004 !!!)
    Enfin il serait tout aussi intéressant de voir contre qui l’EN de M. Rabah Saadane a joué puis celle d’avant devant qui elle s’inclinait régulièrement à domicile.
    Enfin, on vient de lire qu’un certain Rolland Courbis a été approché par la FAF. Une petite recherche sur le Net, encore une fois, et on trouve que ce monsieur est interdit d’entraîner chez lui, en France, pour avoir « touché de l’argent sur les transferts de joueurs de l’Olympique marseillais. Quinze transferts au total entre 1997 et 1999 », il a été condamné a « trois ans et demi de prison ferme, 374 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction d’exercer »…enfin un copain magouilleur appelé par les…siens !!!
    La seule « juste » information donnée par la coalition anti-Sâadane est que l’Etat a mis beaucoup d’agent dans le football national, notamment l’EN. L’enjeu, tout l’enjeu des vociférations nauséabondes est là.
    A bon entendeur Salut.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER