ALGERIE – Un journaliste et militant anti-corruption arrêté

rsf.jpgwww.rsf.org

Collaborateur du Soir d’Algérie et militant anti-corruption, Djilali Hadjadj, a été arrêté le 5 septembre au soir à l’aéroport Mohamed Boudiaf de Constantine, alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Marseille. Il a été transféré au commissariat central de Constantine pour interrogatoire, avant d’être présenté devant le procureur de la République le lendemain. Il a été transféré le 7 septembre à Alger. Après avoir passé la nuit à Boumerdes (60 km à l’est d’Alger), Djilali Hadjadj devrait être présenté aujourd’hui au tribunal Sidi M’Hamed d’Alger.

Cette arrestation fait suite à la plainte déposée par la Direction générale de la Caisse nationale d’assurance santé (CNAS). « Dans cette affaire, il s’agit en fait, de trois certificats médicaux que Djilali Hadjadj a, en sa qualité de médecin, délivrés à une patiente, laquelle se trouve être son épouse », a déclaré son avocat, Me Smaïn Chamma, dans une interview au Soir d’Algérie, le 7 septembre 2010.

Les autorités affirment que l’arrestation de Djilali Hadjadj fait suite à un différend d’ordre privé, sans lien avec ses activités journalistiques et militantes. Toutefois, au regard des moyens disproportionnés déployés par les autorités pour un simple litige de droit commun, on peut s’interroger sur les motivations réelles de certains secteurs du gouvernement. Reporters sans frontières est en effet inquiète que cette accusation soit un prétexte pour faire taire un homme qui n’a eu de cesse de dénoncer la corruption en Algérie.

Président de l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AALC), il est également le représentant de l’ONG Transparency International en Algérie. Auteur du livre « Corruption et démocratie en Algérie », publié en 1999 (réédité en 2001), Djilali Hadjadj avait accordé de nombreuses interviews dans lesquelles il dénonçait les malversations dans la passation de marchés publics. Il a également collaboré à l’ouvrage collectif « Notre ami Bouteflika », coordonné par Mohamed Benchicou, publié en juin dernier. En outre, il collabore depuis plus de cinq ans avec le quotidien Le Soir d’Algérie, dans deux rubriques hebdomadaires, l’une intitulée « Le Soir Corruption », la seconde « Le Soir Retraite ».

Contacté par Reporters sans frontières, Monsieur Boughanem, directeur de publication du Soir d’Algérie, a déclaré qu’ « il est clair que l’arrestation de Djilali Hadjadj est liée à ses activités anti-corruption. L’ampleur des moyens déployés ne peut faire croire le contraire ».


Soazig Dollet
Bureau Afrique du Nord & Moyen-Orient / North Africa & Middle-East Desk
Reporters sans frontières / Reporters Without Borders

Commentaires

  1. NETIZEN dit :

    L’arrestation de M. Djilali Hadjadj est très Claire, elle lipide mieux que l’eau.. il fallait sur tout pas s’approcher des fermes des colons ils peuvent vous décapiter votre tête comme ils l’ont fait déjà. Cette bande de mafia est plus dangereuse que la brigade rouge.

  2. SLAM dit :

    Voilà ce qu’est le vrai visage de notre justice;des verdicts rendus sournoisement ,sans la présence provoquée du justiciable.Tout le monde sait que lorsqu’une personne est jugée par défaut de présence, celle-ci encourt un verdict aléatoire faute de ne pouvoir se défendre pour se disculper.De plus dans cette affaire qu’avons-nous jugé sinon affaire banale de certificats médicaux établis pourtant par un médecin de profession.La CNAS n’a pourtant pas déposé de plainte à l’encontre de notre médecin « contrevenant »; c’est le procureur de la république qui a saisi le tribunal dans cette affaire.Monsieur HADJADJ est médecin mais est le Président d’une association qui combat la corruption.A tout seigneur , tout honneur!Normalement, ce personnage devrait recevoir une médaille pour le travail sérieux qu’il a envisagé de faire pour le pays étant donné que l’état semble, à l’entendre parler,s’engager résolument dans une lutte implacable contre la dilapidation des biens publics,la corruption et les malversations tous azimut.
    Alors, dans ce cas précis, que devrait comprendre le citoyen algérien en présence d’une telle situation!
    En tout cas, il reste à espérer que la vraie justice puisse triompher pour que Monsieur HADJADJ retrouve rapidement les siens surtout en cette période de fête musulmane.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER