• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 11 septembre 2010

Archive pour le 11 septembre, 2010

L’AÏD en prison , loin de sa famille et de ses enfants, c’est un scandale

hadj.jpgUn militant de la lutte contre la corruption. Une provocation ? de qui ? Comment peut-on être aussi sadique ?
Honte au juge qui l’a envoyé à Serkadji
Honte aux commanditaires
Quand on pense que dans ce pays on a même coupé la tête des moines et mis en prison des non jeûneurs.
Jusqu’à quand allons nous supporter cette démence du régime ?

Quelle Algérie veut le peuple ?

hadj.jpgSlam pour « Algérie Politique »

Un pays où la justice est rendue au nom du peuple ou bien celle qui est manipulée par le régime en place ? Si la première alternative est retenue alors pourquoi ce peuple devenu pusillanime par la force des choses ne soutient-il pas le cas du Dr HADJADJ condamné de manière très arbitraire à une peine de trois années pour une affaire la plus banale qui soit, celle d’avoir établi des certificats d’arrêt de travail au bénéfice de son épouse.

(Lire la suite)

Le général Rondot à nouveau convoqué par le juge, avec ses carnets

moines.jpgIsabelle Mandraud, Le Monde, 09.09.10

C’est un personnage clé, dans l’enquête sur l’assassinat, en 1996, des moines de Tibéhirine, que le juge antiterroriste Marc Trévidic s’apprête à entendre. Le 27 septembre, le général Philippe Rondot, qui était au coeur des discussions avec Alger, devra dire ce qu’il sait du rôle joué par les services secrets algériens. Numéro deux de la DST à l’époque, M. Rondot avait déjà été entendu par le juge Jean-Louis Bruguière en décembre 2006, sans se livrer. Mais cette fois, il ne devrait plus pouvoir s’abriter derrière le secret-défense.

(Lire la suite)

L’enquête sur les moines de Tibéhirine relancée

tibhrine.jpgIsabelle Mandraud, Le Monde, 09.09.10

L’ancien ambassadeur de France en Algérie, Michel Lévêque, devait de nouveau être entendu jeudi 9 septembre par le juge antiterroriste Marc Trévidic, chargé de l’enquête sur l’assassinat des sept moines de Tibéhirine, en Algérie. Quatorze ans après les faits, le magistrat cherche toujours la vérité dans ce dossier et à démêler certaines ambiguïtés. Or, les documents sur lesquels le secret-défense a été levé en ont apporté de nouvelles.

(Lire la suite)

« Echourouk » chassé du stade de Tizi-Ouzou

chourouk.jpgA l’occasion du match JSK-Ismailia, hier, des millions de téléspactateurs ont remarqué la disparition des panneaux publicitaires « Echourouk » du stade de Tizi-Ouzou. Le nom d’Echourouk, un journal anti-kabyle, figure toujours sur le maillot de la JSK. El Mouhtarem 

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER