• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 14 septembre 2010

Archive pour le 14 septembre, 2010

RSF: Peines symboliques pour Djilali Hadjadj et son épouse

hadj.jpgLe Collaborateur du Soir d’Algérie et militant anti-corruption Djilali Hadjadj a été condamné à six mois de prison avec sursis et 50 000 dianrs (500 euros) d’amende, à l’issue de son procès devant le tribunal Sidi M’Hamed d’Alger, le 13 septembre 2010. Son épouse a été condamnée à deux mois de prison avec sursis, adjoint à une amende de 20 000 dinars (200 euros). 

Très investi dans le combat contre la corruption et pour la liberté d’expression, Djilali Hadjadj a été inculpé suite à la plainte déposée par
la Direction générale de
la Caisse nationale d’assurance santé (CNAS), sur la base de la rédaction de trois certificats médicaux à son épouse. (
http://fr.rsf.org/algerie-un-journaliste-et-militant-anti-08-09-2010,38315.html)

(Lire la suite)

Communiqué du SNAPEST

meriane.jpgLe bureau national du SNAPEST s’est réuni le mardi 14 septembre 2010 pour discuter de l’évaluation de la rentrée scolaire et sociale. Le bureau national constate avec amertume, l’absence de l’autorité de l’état face aux spéculateurs de tout bord, qui fait que les pères de famille ne savent pas à quel saint se vouer.

Face à la paupérisation croissante et pour atténuer la fronde sociale les pouvoirs publiques ont crées la compensation des prix,  malheureusement mal maîtrisée elle n’arrive toujours  pas aux véritables nécessiteux. A titre  d’exemple en 2007-2008 les statistiques économiques donne 10 milliards de dollars  pour la compensation des prix  qui n’est qu’une mesure de gestion facile. La croissance économique hors hydrocarbure n’est  toujours pas aux rendez-vous, alors que c’est elle qui peut assurer une justice sociale et la stabilité de notre société. Le bureau national remarque encore une fois:

(Lire la suite)

Benbouzid licencie déjà sept intendants

benbouzid.jpgFaisant suite à la décision de licenciement de tout fonctionnaire de l’Education ayant cumulé trois journées d’absence injustifiées, sept intendants exerçant dans différents établissements du territoire national ont été licenciés par le ministère de l’Education nationale. Selon La Voix de l’Oranie, deux intendants exerçant dans les wilaya de Médéa et Mostaganem ont déjà reçu, officiellement la notification de licenciement, tandis que les cinq autres qui exercent dans les wilayas d’Alger, Bejaia et Sétif ont été informés verbalement, dans l’attente de la réception de la lettre. Les personnes concernées avaient répondu au mouvement de protestation ordonné par leur syndicat et étaient en grève depuis le 05 septembre.

Appel Urgent: disparition de M. Salah Koulel

disparus.jpgLe Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie et Sos Disparu(e)s vous prie d’intervenir de toute urgence concernant la situation suivante en Algérie.

Circonstances de la disparition :

Le Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie a été informé par la famille Koullal de la disparition de Salah Koullal. Selon les informations reçues, M. Koullal marié et père de trois filles résidant dans la commune de Ouled Aissa dans la wilaya de Boumerdes en Algérie a disparu le 5 septembre 2010 alors qu’il était détenu dans les locaux de la gendarmerie de Sidi Daoued.

(Lire la suite)

Me Bouchachi:  » Des personnes ont bénéficié de prise en charge à l’étranger pour des soins dentaires»

bouchachi.jpgLe président de la LADDH, Me Mostefa Bouchachi s’est demandé hier lors du procès de Hadjadj pourquoi l’enquête n’a pas été élargie aux prises en charge à l’étranger, sachant «qu’il y a des centaines qui en ont bénéficiées et ce pour des soins dentaires». Pour l’avocat, Hadjadj paie pour avoir dénoncé la corruption, «alors que des personnalités de l’Etat ont été citées dans des affaires de dilapidation et sont en liberté. Hadjadj sortira très fort de cette épreuve, mais c’est l’image du pays qui en pâtira», conclut l’avocat, rapporte El Watan.

Djilali Hadjadj condamné à six mois avec sursis

hadj.jpgAprès cinq jours de détention, Djilali Hadjadj a comparu hier devant le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed, près la cour d’Alger, pour «faux et usage de faux et complicité de dilapidation de deniers publics». Il a été condamné à 6 mois de prison avec sursis et son épouse à 2 mois avec sursis, rapporte El Wata. «J’étais conseiller du DG, j’ai eu une proposition pour une prise en charge à l’étranger, mais je l’ai refusée, préférant la faire soigner (son épouse) chez le privé», lance Djilali Hadjadj.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER