Ksentini: «La FIDH est l’ennemi juré de l’Algérie»

ksentini1.jpgLe président de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de l’homme (Cnppdh), Farouk Ksentini, a estimé hier que le rapport de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) n’a aucune «valeur juridique ou morale».

Cette organisation «malintentionnée»,  »s’est discréditée encore une fois et devient l’ennemi juré de l’Algérie». Ksentini se dit très déçu des agissements de cette ONG, qui s’est autoproclamée «institution mondiale des droits de l’homme» et travaille «à sa guise pour saper le moral d’un peuple». De quel droit cette ONG classe-t-elle l’Algérie (…) Que représente-t-elle dans le monde ? s’interroge-t-il, offusqué de son document rendu public hier et portant sur la situation des droits de l’homme en Algérie.

Les observations faites par la fédération au sujet des droits de l’homme en Algérie ne sont pas fondées, tient à releve Ksentini. «C’est une institution qui s’est discréditée et qui devenue aujourd’hui l’ennemi de l’Algérie. Par conséquent, ce qu’elle fait ne nous intéresse pas du tout, parce que son travail n’est ni crédible ni objectif. Son rapport est fondé sur des informations totalement erronées et orientées contre l’Algérie», relève-t-il. Pour Me Ksentini, cette ONG n’aura aucune chance de travailler avec l’Algérie.

«Cette ONG a fait appel à trois Algériens qui se considèrent militants de l’opposition, dont un certain M. Bencheikh qui a la double  nationalité franco-algérienne. Ce représentant de la FIDH est devenu un ennemi de l’Algérie. C’est une personne versée dans la haine envers le peuple algérien et qui tient des informations infondées sur la situation des droits de l’homme.

C’est devenu sa propre profession. Quant à cette ONG, elle se conduit pour moi comme un ennemi», soutient M. Ksentini.

Une organisation non transparente
Sur le plan moral, la FIDH n’est pas transparente, précise-t-il, soulignant que ses «rapports sont manipulés. Par contre, elle se fait plus discrète lorsqu’il s’agit de la violation des droits de l’homme en Afghanistan, en Irak, en Palestine, au Maroc et en Tunisie. Les Algériens ont compris depuis longtemps les jeux malsains de ces organisations. C’est vraiment un ennemi juré de l’Algérie tout simplement», a confié le président de la commission. Le Temps d’Algérie

Commentaires

  1. slam dit :

    Avant tout en tant qu’algériens nous devrions plutôt nous inquiéter de la situation des droits de l’homme dans notre pays avant de regarder ce qui se passe dans d’autres pays!A priori,il s’agit de prendre le meilleur exemple quant à la protection des droits de la personne humaine et non les bafouer comme le font certains pays.
    Si Maitre KSENTINI déclare la FIDH ennemie de l’Algérie, c’est que nos instituions chargées de la protection des droits de l’homme ont laissé la brèche à cette ONG pour trouver de quoi nous critiquer même sans aucun fondement!
    Alors, pour évacuer toutes suspicions relatives au respect de la personne humaine, tachons de faire pour le mieux du monde à oeuvre r pour qu’aucune anomalie ne soit relevée du coté algérien concernant le secteur du droit de l’home!Un viel adage de notre terroir dit ceci: ya vava wathnagh, yami a3qal nagh ( Si on nous attaqué, c’est qu’ils nous connaissent trés bien).

  2. le perfide dit :

    et toi que et qui represente tu chez nous?????

  3. Belkacem dit :

    Permettez-moi de relever les phrases qui m’ont poussé à réagir aux déclarations tendancieuses de ce malotru ; jugez-en vous-mêmes, je le cite : « … le rapport de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) n’a aucune «valeur juridique ou morale». Puis il ajoute « Cette organisation «malintentionnée», ”s’est discréditée encore une fois et devient l’ennemi juré de l’Algérie» Puis il ajoute, je le cite : « Il se dit très déçu des agissements de cette ONG, qui s’est autoproclamée «institution mondiale des droits de l’homme». Il ajoutera une couche pour dire, je le cite encore une autre fois : « … ce qu’elle fait ne nous intéresse pas du tout, parce que son travail n’est ni « crédible » ni objectif. » (Fin de citation). Voyez-vous, monsieur Ksentini est dans tous ses états et il ne manque pas de nous avertir sur les desseins maléfiques de cette ONG qui n’est même pas crédible pour se permettre de juger l’Algérie qui n’a rien à se reprocher en matière des droits de l’homme ni en matière de justice sociale ou des libertés individuelles. D’ailleurs selon lui, et je crois qu’il est bien placé pour le dire à haute voix et à le crier même sur les toits si c’était nécessaire, le rapport de la FIDDH est basé sur des informations totalement erronées et orientées contre l’Algérie. (SIC) Puis il s’en prendra au militant des droits de l’homme, Monsieur BENCHIKH qu’il fustige de manière violente en le traitant d’ennemi de l’Algérie. Et moi qui croyait que les seuls ennemis de l’Algérie sont ceux qui travaillent nuit et jour pour la conduire vers le chaos et la ruine et la faillite. Il ajoutera à l’intention de celui qui a attisé sa colère, je le cite : « C’est une personne versée dans la haine envers le peuple algérien et qui tient des informations infondées sur la situation des droits de l’homme ». On voit bien que Monsieur BENCHEIKH est descendu en flammes et qu’il a intérêt à demander pardon à Ksentini et ses maitres putschistes pour les avoir « involontairement » offensés par ses vexantes allégations.
    Le célèbre aphorisme du terroir dit, je le cite : « Seule la vérité blesse ! ». La vive colère de cette canaille ne peut être justifiée que par des faits gravissimes qui mettent en cause la notoriété et la dignité de ceux qui l’emploient comme aboyeur professionnel. Selon lui, le rapport de FIDH n’a aucune valeur juridique ou morale car seuls les rapports truffés de mensonges et de balivernes de la CNPPDH qu’il préside reflètent la vérité. Aujourd’hui, tout le monde est conscient « FAKOU ! », tous les rapports pondus par les organisations pro gouvernement sont des tissus de mensonges et des conneries à faire dormir debout. D’ailleurs, à l’instar des Ministres et des porte-paroles du gouvernement, Ksentini ment outrageusement, il ment comme il respire car le mensonge sont le seul domaine où lui et ses semblables excellent avec dextérité et savoir faire; ils mentent TOUS comme ils respirent. Ces gens là sont passés maitres dans l’art de la manipulation des chiffres et la mystification, sur ce terrain, ils sont vraiment imbattables et inégalables et pour avoir une idée de la chose, il suffit de se référer aux chiffres que communiquent les « Ministres » de la solidarité et du travail, celui de l’éducation, celui de l’agriculture, celui des « moudjahiddines » et même celui des affaires religieuses. TOUS mentent d’une manière éhontée, ils mentent comme ils respirent. Bizarrement, le mensonge et la supercherie ont été, depuis toujours, les sports de prédilection de ceux qui ont pris les rênes du pouvoir.
    Il faut comprendre Ksentini qui ne fait que son boulot car il est grassement payé pour ça. Il ne faut pas le plaindre mais il faut lui conseiller de ne pas être plus royaliste que le roi tout en risquant de passer le plus con des mythomanes de service. Je lui conseille de ne pas trop pousser le bouchon car il risque d’être taxé du ROI des fieffés menteurs. Il lui est conseillé d’aménager son auditoire et de ne pas abuser de la chose car il risque d’être tourné en bourrique par le dernier des algériens qui ont fini par le « découvrir » sous sa véritable personnalité. Nous vous avons compris, alors il vaut mieux ne pas en rajouter au risque de nous faire passer pour des cons ! N’en faites as trop, monsieur l’avocat !
    Moi personnellement ce gus, je ne le sens pas surtout à cause de son comportement éhonté de menteur invétéré et de laquais zélé du pouvoir. Pour plaire à ses maitres, il est prêt à défier quiconque juste pour nous convaincre que le soleil se lève à l’ouest. Ce minable a déjà montré son attachement et sa fidélité sans faille aux pontes du pouvoir qu’il sert de manière admirable pourvu qu’on le laisse manger dans leurs râteliers ou ramasser leurs miettes. Pour avoir une idée sur le « personnage » et son allégeance totale à la junte, il suffit de se rappeler sa méprisable attitude à l’égard des familles des disparus qu’il n’a pas daigné ménager dans ses déclarations et dans toutes ses prises de positions officielles et officieuses.
    Je viens de remarquer que mon commentaire n’a cessé de prendre de la longueur et pour le clore, je me permets de vous demander de partager avec moi ces sages paroles écrites par le grand Duc De La Rochefoucauld et que je destine à Ksentini et à tous ses acolytes et à tous les laquais du pouvoir, l’auteur a dit, je le cite : « Il est aussi facile de se tromper soi-même sans s’en apercevoir qu’il est difficile de tromper les autres sans qu’ils s’en aperçoivent. » (Maximes). A bon entendeur, salut. Votre frère et compatriote, l’éternel révolté contre les forces du mal qui vous salue fraternellement. A très bientôt pour un autre commentaire, si Dieu me prête vie.

  4. ONG-FIDH dit :

    Il n’y a pas pires ennemis des algériens que d’autres algériens et à commencer par toi Farouk Ksentini. Une honte pour toi le chargé de mission. Tu es la honte de traiter le professeur Abdelmadjid BENCHEIKH un authentique algérien, universitaire et militant des droits de l’homme d’être un agent double. Toi et tes semblables vous ne pouvez tromper personne à l’avenir. Si tu as le courage demande à tes sponsors d’ouvrir le champ audio-visuel qui est une des caractéristiques des droits de l’homme. Vous êtes des riens et des moins que rien.

  5. jeunesse brisee dit :

    quel minable , comme la majorite des avocats de ce pays

  6. Votre nom...gjingis dit :

    la potence ,la potence,aux traitres algeriens.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER