Algérie: Le sit-in des familles de disparus encore une fois brutalisé par les forces de l’ordre

disparus.jpgLes familles de disparus s’étaient, une fois de plus, données rendez-vous devant la CNCPPDH comme tous les mercredis depuis 1998. Vers 9h30, la place était déjà encerclée par les voitures de police et environ une cinquantaine de policiers du 9ème arrondissement. Les familles n’ont jamais pu y accéder. Elles ont été interceptées sur le chemin qu’elles empruntaient pour parvenir à la CNCPPDH. Bien qu’encerclées, les familles ont crié et dit leurs slogans habituels pendant une heure et demie, utilisant toutes leur énergie pour montrer au monde entier que les disparus existent en Algérie.

Les forces de l’ordre ont essayé de disperser les familles en leur ordonnant de quitter les lieux. La présidente de l’association SOS Disparus a appelé les familles de ne pas abandonner. Les policiers ont commencé à être violents. Ils les ont une fois de plus menées de force vers un bus privé, vert et blanc, et les ont obligées à monter en les jetant dans le bus « comme des sacs de pommes de terre ».

Un père de disparu âgé, malade, venu de très loin pour participer au rassemblement, était assis sur le bord du trottoir pleurant sur son malheur, lorsqu’un policier est venu vers lui, l’a tiré par le bras et traîné par terre avant de le jeter dans le bus avec les autres familles. La vice-présidente de l’association Djegdjiga Cherguit a été brutalisée de telle façon qu’elle a des hématomes partout.

Le bus a démarré en direction de la place Audin, escorté par deux fourgons, l’un à l’avant et l’autre à l’arrière. Deux policiers étaient montés dans le bus. Les familles n’ont pas cessé de manifester, même en descendant du bus, lorsqu’elles ont rejoint les bureaux de SOS Disparus à pied.

L’association SOS Disparus ainsi que le Collectif des Familles de disparus en Algérie (CFDA) continueront de soutenir les familles et de se rassembler pacifiquement tous les mercredis tant que les revendications légitimes des familles pour la vérité et la justice ne seront pas entendues.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER