Monsieur Ksentini, vous êtes un menteur invétéré et un laquais zélé du pouvoir

ksentini1.jpgBelkacem pour « Algérie Politique » 

Permettez-moi de relever les phrases qui m’ont poussé à réagir aux déclarations tendancieuses de ce malotru; jugez-en vous-mêmes, je le cite: « … le rapport de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) n’a aucune valeur juridique ou morale». Puis il ajoute «Cette organisation «malintentionnée», ”s’est discréditée encore une fois et devient l’ennemi juré de l’Algérie» Puis il ajoute, je le cite: «Il se dit très déçu des agissements de cette ONG, qui s’est autoproclamée «institution mondiale des droits de l’homme». Il ajoutera une couche pour dire, je le cite encore une autre fois: «… ce qu’elle fait ne nous intéresse pas du tout, parce que son travail n’est ni «crédible» ni objectif.» (Fin de citation).

Voyez-vous, monsieur Ksentini est dans tous ses états et il ne manque pas de nous avertir sur les desseins maléfiques de cette ONG qui n’est même pas crédible pour se permettre de juger l’Algérie, un pays qui n’a rien à se reprocher en matière des droits de l’Homme ni en matière de justice sociale ou des libertés individuelles.

D’ailleurs selon lui, et je crois qu’il est bien placé pour le dire à haute voix et à le crier même sur les toits si c’était nécessaire, le rapport de la FIDH est basé sur des informations totalement erronées et orientées contre l’Algérie. (SIC) Puis il s’en prendra au militant des droits de l’homme, Monsieur Madjid BENCHIKH qu’il fustige de manière violente en le traitant d’ennemi de l’Algérie. Et moi qui croyait que les seuls ennemis de l’Algérie sont ceux qui travaillent nuit et jour pour la conduire vers le chaos et la ruine et la faillite. Il ajoutera à l’intention de celui qui a attisé sa colère, je le cite: «C’est une personne versée dans la haine envers le peuple algérien et qui tient des informations infondées sur la situation des droits de l’homme». On voit bien que Monsieur BENCHEIKH est descendu en flammes et qu’il a intérêt à demander pardon à Ksentini et ses maîtres putschistes pour les avoir «involontairement» offensés par ses vexantes allégations.

Le célèbre aphorisme du terroir dit, je le cite: «Seule la vérité blesse !». La vive colère de cette canaille ne peut être justifiée que par des faits gravissimes qui mettent en cause la notoriété et la dignité de ceux qui l’emploient comme aboyeur professionnel. Selon lui, le rapport de la FIDH n’a aucune valeur juridique ou morale car seuls les rapports truffés de mensonges et de balivernes de la CNPPDH qu’il préside reflètent la vérité. Aujourd’hui, tout le monde est conscient «FAKOU !», tous les rapports pondus par les organisations pro-gouvernement sont des tissus de mensonges et des conneries à faire dormir debout. D’ailleurs, à l’instar des ministres et des porte-paroles du gouvernement, Ksentini ment outrageusement, il ment comme il respire car le mensonge est le seul domaine où lui et ses semblables excellent avec dextérité et savoir faire; ils mentent TOUS comme ils respirent.

Ces gens là sont passés maîtres dans l’art de la manipulation des chiffres et la mystification, sur ce terrain, ils sont vraiment imbattables et inégalables et pour avoir une idée de la chose, il suffit de se référer aux chiffres que communiquent les «Ministres» de la Solidarité et du Travail, celui de l’Education, celui de l’Agriculture, celui des «moudjahiddine» et même celui des Affaires religieuses. TOUS mentent d’une manière éhontée, ils mentent comme ils respirent. Bizarrement, le mensonge et la supercherie ont été, depuis toujours, les sports de prédilection de ceux qui ont pris les rênes du pouvoir.

Il faut comprendre Ksentini qui ne fait que son boulot car il est grassement payé pour ça. Il ne faut pas le plaindre mais il faut lui conseiller de ne pas être plus royaliste que le roi tout en risquant de passer le plus con des mythomanes de service. Je lui conseille de ne pas trop pousser le bouchon car il risque d’être taxé du ROI des fieffés menteurs. Il lui est conseillé d’aménager son auditoire et de ne pas abuser de la chose car il risque d’être tourné en bourrique par le dernier des Algériens qui ont fini par le «découvrir» sous sa véritable personnalité. Nous vous avons compris, alors il vaut mieux ne pas en rajouter au risque de nous faire passer pour des cons ! N’en faites pas trop, monsieur l’avocat !

Moi personnellement ce gus, je ne le sens pas surtout à cause de son comportement éhonté de menteur invétéré et de laquais zélé du pouvoir. Pour plaire à ses maitres, il est prêt à défier quiconque juste pour nous convaincre que le soleil se lève à l’ouest. Ce minable a déjà montré son attachement et sa fidélité sans faille aux pontes du pouvoir qu’il sert de manière admirable pourvu qu’on le laisse manger dans leurs râteliers ou ramasser leurs miettes. Pour avoir une idée sur le « personnage » et son allégeance totale à la junte, il suffit de se rappeler sa méprisable attitude à l’égard des familles des disparus qu’il n’a pas daigné ménager dans ses déclarations et dans toutes ses prises de positions officielles et officieuses.

Je viens de remarquer que mon commentaire n’a cessé de prendre de la longueur et pour le clore, je me permets de vous demander de partager avec moi ces sages paroles écrites par le grand Duc De La Rochefoucauld et que je destine à Ksentini et à tous ses acolytes et à tous les laquais du pouvoir, l’auteur a dit, je le cite : « Il est aussi facile de se tromper soi-même sans s’en apercevoir qu’il est difficile de tromper les autres sans qu’ils s’en aperçoivent. » (Maximes). A bon entendeur, salut. Votre frère et compatriote, l’éternel révolté contre les forces du mal qui vous salue fraternellement. A très bientôt pour un autre commentaire, si Dieu me prête vie.

Commentaires

  1. algerino dit :

    Merci pour cet article plein de vérité. bravo pour votre courage M Belkacem.
    bien dit, bien écrit ça fait plaisir !
    à quand une Algérie libre démocratique et laïque ?

  2. Ouriachi dit :

    L’Algérie a-t-elle des ennemis?

    Certains responsables politiques ou dirigeants algériens sont comme les dirigeants israéliens. En Israël, quand des observateurs ou organes internationaux critiquent la politique de l’Etat Israélien, les israéliens deviennent furieux et accusent ces gens d’antisémites. C’est un tabou. Il ne faut pas critiquer l’Etat Hébreux. Tout est permis. Ils ont subi la shoah durant la deuxième guerre mondiale, et maintenant, ils sont indemnes de toute critique objective et légale. En Algérie, il en est de même. Dès qu’une ONG fait correctement, sérieusement son travail, nos dirigeants s’insurgent et qualifient les gens d’ennemis de l’Algérie. C’est aussi un tabou. Il ne faut pas dire la vérité et ce qui ne fonctionne pas, car ils sont aussi indemnes et ils appartiennent à la famille révolutionnaire. Tout est permis.
    A la seule différence avec l’Etat d’Israël, l’Algérie, avec toutes ses richesses et ses potentialités, n’est pas un pays démocratique, et de point de vue développement, elle est au même niveau que le Ghana. Par contre, Israël (en faisant abstraction de sa politique dans la région) est une démocratie, et une puissance dans tout l’espace du monde arabo-musulman. En voie de conséquences, cela fait surgir quelques questions sur nos pays et nos gouvernants. Il faut poser les bonnes questions et trouver les réponses adéquates, car qualifier tout le monde d’ennemi de l’Algérie, n’est que de la pure manipulation et de la politique politicienne. Le peuple algérien n’est pas dupe, car il a compris que depuis 1962, son pays a été mené à bâtons rompus vers la faillite. Et le peuple sait que l’Algérie n’a pas d’ennemis, et que les vrais ennemis sont à l’intérieur du pays, sont ceux qui ont bousouillé ce beau pays dans son développement. Après 48 ans, les vrais ennemis de l’Algérie sont devenus visibles et non translucides : Ce sont ses propres dirigeants, la hogra, la Haraga, la corruption institutionnalisée à ciel ouvert, etc… Rien ne va pas plus, c’est comme au casino. Certes, il y a une déchirure sociale qui s’est fragmentée en deux couches distinctes : l’Algérie des milliardaires et l’Algérie des pauvres. Cette disparité n’a pas été causée par les ONG. Elle a été causé par la politique des nos dirigeants. Après 48 ans, on constate un dysfonctionnement total de l’Etat, dû à une mauvaise gouvernance et à une mauvaise gestion des affaires du pays. La réalité sociale en est le baromètre. Seules, deux institutions nationales fonctionnent à merveille : Ce sont le Ministère de l’intérieur et la DGSN. Ces deux organes sont efficaces dans le contrôle, la répression et la manipulation, et aussi ce sont les deux instruments de garde pour la protection des privilèges de la caste riche. Enfin, comme dit l’adage : « Ce n’est pas au vieux singe que l’on apprend à faire des grimaces ». Le peuple algérien est mûr et a compris (Fakkou !). Il sait où sont ses vrais ennemis. Ce n’est qu’une question de timing, car la citadelle des mensonges va s’exploser ou s’imploser.
    Salam et Saha Aidkoum

  3. abderrezak dit :

    salam,
    cet energumène est a fusillé ,fripouille,vendu,traitre,allah yekhade3ak inchallah ya kesentini,sale race.

  4. Cherchell dit :

    On peut ne pas etre d accord avec M Ksentini mais il faut argumenter et arreter les simplifications et les raccourcis qui n honorent pas les auteurs qui se manifestent sur la page web.

    Le monde des ong est complexe et mysterieux et il faut etre naif pour croire que les # volontaires# de ces organisations qui percoivent selon les contrats (ils sont sur internet) des salaires entre 3000 – 5000 Euros par mois soient mus par des valeurs d humanisme et pleurent sur le sort des victimes.

    Je vous renvoie aux 800 000 morts civils en Irak, a la tragedie palestinienne dont le dernier feuilleton est Gaza ( qui continue) et enfin au silence au qu elle observe sur les deportations de citoyens europeens de seconde zone.

    Je decouvre enfin qu Israel est Etat democratique alors que sa constitution proclame qu il est un Etat juif et est d essence religieux,

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER