A quoi joue Le quotidien d’Algérie ? (12 mars 2010)

benchenouf.jpgLe quotidien d’Algérie, site web géré par l’ancien journaliste de Liberté Djamel Benchenouf et le militant des droits de l’homme, Salah Eddine Sidhoum, a publié, sous forme de vidéo, un message d’un internaute anonyme paru dans le site Le matin. Le message  en question est une série d’attaques contre le président du FFS. 

Je publie un extrait du message de ce courageux anonyme, aux internautes de juger:

«Avec tout le respect que j`ai pour le Ait Ahmed historique, avoir choisi de vivre des jours paisibles en Suisse, loin du tumulte algérois et algérien ne lui donne plus le droit de se poser en moralisateur de la vie politique algérienne. Monsieur Ait Ahmed si vous aimez réellement votre pays alors venez et parcourez le pays, d`est en ouest, du nord au sud, faites du bruit, et parlez. Il s`en trouvera toujours des milliers et des millions de ce brave peuple qui viendront vous écouter. Venez fouler la terre d`Algérie, vous verrez qu`elle agonise. Venez plonger dans les yeux du peuple et de la jeunesse de ce pays, vous découvrirez des regards hagards, propres aux peuples en détresse morale et sociale, sans illusion, sans ambition aucune sinon celle de l`immédiateté. Vous serez très meurtri par cette métamorphose, vous qui faites partie des héros de ce pays qui ont écrit la plus belle épopée du 20e siècle.

Pourquoi vous ne le faites pas ? Vous avez peur de subir le sort de Boudiaf ? Et alors ? L`OS ne vous a-elle pas immunisé contre la peur et donné le courage pour se sacrifier pour le bien être et l`avenir de ce pays? Quoiqu`il vous arrive, votre avenir n`est-il pas derrière vous ? Donc, partir pour partir autant être fidèle à son Histoire. Mais peut être êtes-vous maintenant trop embourgeoisé et que vous préférez plutôt jouir de votre confort lausannien ? Je ne vous le reproche pas, vous savez. Ils sont des centaines, historiques et actuels responsables politiques en Algérie, qui n`en finissent pas de goûter, jusqu`à l`ivresse, des privilèges que leur a servis l`Algérie depuis des lustres et sous l`ère Bouteflika en particulier”

Commentaires

  1. Slimane dit :

    qu’est ce que vous savez sur ait ahmed, et sa situation, pour exiger de lui encore ………

  2. En plus de censurer toute voix dissonante,on retrouve des attaques sounoises et régulièrement inoculées pour dedicréditer les FFS et son président tout en invoquant d’un autre coté son passé révolutionnaire dans le but de se dédouaner et de ne pas les accuser de parti-pris.
    En réalité il y a un parti-pris flagrant et ils tentent par tous les moyens de faire renaitre le FIS de ces cendres,de glorifier à longueur d’articles et de commentaires Ali Benhadj et de semer la zizanie dans le subconscient des opposants sincères pour les détourner des partis véritablement démocratiques tels que le FFS.

    Dernière publication sur L'expertise Auto , le Droit des Assurés : ESP pour véhicule ,c'est quoi?

  3. Dr. Amina/Amin dit :

    C’est typiquement le style de Said Bouhef le 2eme chef du pays.

    Vous savez dans les pays democratiques, un president qui se fait elire loyalement par son peuple, presente son 2eme comme sa femme,…

    en algerie comme Bouhef est mal elu et n’est jamais marié (1ere infraction á la constitution) alors il nous presente son frere comme sa 2eme du pays… msaken!
    Ces 2 lá dirigent le pays á leur guise, d’ailleurs, l’algerie leur ressemble, elle est sale, corrompue, malade et tout ce qui insolent. Bref!

    Le Dr. Ait-Ahmed Hocine, meme á l’exterieur les derange, ils veulent le ramener en algerie, á son age, pour le liquider.

    Nous dirons que le Dr. Ait-Ahmed Hocine est plus benefique au pays á l’exterieur meme á son age et ne veut pas prendre sa pension que lorsque l’algerie sera vraiment democratique.

    PS: nous sommes en contact permanent avec le Dr. Ait-Ahmed et autres collegues, nous vous assurons que le chef Historique est toujours egal á lui-meme et ce n’est pas des petits de taille et d’esprit qui vont le deranger ou lui toucher une chevelure.

    Un Homme Historique propre…
    son Histoire parle sa propre langue.
    Amicalement votre.

  4. Samir dit :

    Bonjour camarades,
    je propose mon commentaires que vous pouvez ne pas publier biensur, car le but etant juste de témoigner et surtout pas de polémquer avec des gens qui sont du bord auquel je me sens appartenir.

    Ce billet est une rediffusion d’un vieil article déjà passé sur algerie-politique. Je vois que les lecteurs ne sont pas avertis de ce detail.

    Passons, je souhaitais temoigner en tant que webmaster du site LQA qui est visé par cet article et qui l’accuse d’avoir publié sicemment une attaque gratuite et violente contre Monsieur Ait Ahmed, leader du FFS.

    Et bien pour être dans l’equipe informatique du site, je peux témoigner que la vidéo en question a été postée par une personne completement autre que salah eddine sidhoum ou djamel eddine benchenouf.

    Cette personne qui s’occupait de la page youtube de l’appel du 19 mars a eu à subir les foudres de Salah Eddine Sidhoum à cause justement de cette vidéo postée sur youtube, et qui vient automatiquement s’afficher sur la page vidéos de LQA (un scripte php permet cette manipulation, et les modérateurs du site, n’y sont pour rien donc)

    Depuis la publication de cette vidéo, Salah Eddine Sidhoum a fait des correctifs et à bien sur expliqué tout cela, la page youtube en question a été de suite fermée car des erreurs pareilles ne sont pas admise sur LQA (dixit Salah Eddine Sidhoum)

    Donc voilà, je voulais témoigner de cette chose car je pense que le procès qui est fait à LQA est injuste, et surtout déplorable car se trompant completement concernant cet incident de la vidéo insultante envers Ait Ahmed.

    Ce commentaire n’est pas destiné à etre publié bien sur si le modérateur le prefere .. mais nous sommes manifestement face à une erreur malheureuse concernant cet incident.

    Bien à vous camarades !

  5. Arezki dit :

    Le Quotidien d’Algérie(LQA)a été phagocyté depuis longtemps par des intérêts étranges, venus d’ailleurs, dont le véritable objectif reste flou tant on ne sait plus à quoi on y joue au juste.
    Tout y est devenu monocorde et sans la moindre aspérité. Pas la moindre étincelle d’enthousiasme et sans la moindre voix dissonante. On est dans le meilleur des univers. Un univers artificiel où «tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil et tout le monde il est d’accord». Un univers plat, ennuyeux et uniforme s’auto-situant de l’autre côté de la barrière. Là où les mirages de la suffisance font croire que c’est seulement de ce côté-ci que pousserait la seule véritable herbe bien verte et bien grasse.
    Celui qui ne fume pas ou ne mange pas de cette herbe-là n’est pas des leurs à LQA et n’aura de ce fait aucun droit de citer. Mieux, on se chargera de vouer l’embarrassant intrus aux gémonies et on fera vite d’ouvrir la garde-robe pour l’habiller des hideux vêtements étiquetés de chez «DRS», méchants «services» ou autres perturbateurs mal intentionnés. C’est simple, rapide, expéditif et très économique comme procédé pour mieux étouffer l’ignoble autre-opinion, justifier son rejet, faire passer la pilule et préserver la «sérénité», le confort et la tranquillité des usagers…
    Chez LQA, on a en sainte horreur l’opinion qui risque le moindrement de faire pâlir son herbe bien verte et bien grasse. Comme de la mauvaise herbe, on la traque sans merci et sans lui laisser la moindre chance. Il faut que tout soit bien taillé et bien net. C’est pour ça qu’on y est un peu plus «vigilant» que partout ailleurs ! La «sérénité», le confort et la tranquillité valent tous les sacrifices ! Chez LQA on est toujours prêt et on ne fait plus dans le détail. On a repris les bonnes vieilles méthodes qui ont déjà fait leurs preuves par le passé. On est maintenant bien rodés chez LQA où on est toujours prompte à crier au complot et à la déstabilisation dans le plus pur style de la fameuse «main de l’étranger» !
    C’est bien simple, LQA est malade et bien malade. Il souffre du syndrome de la persécution doublé d’un profond autisme conjugué à une sévère paranoïa chronique. Et malgré la pénurie en médicaments, LQA a fait appel aux meilleurs spécialistes pour se soigner. Malheureusement, le traitement fonctionne tant bien que mal et tarde à donner les résultats escomptés. Mais il se rendra bien compte qu’on lui a prescrit… les mauvaises herbes.
    Pour schématiser : à sa façon, LQA est sur la bonne voie de… l’ENTV, la voix de son seul maître ! Les réflexes y son identiquement les mêmes. Normal, me dirait-on, celui qui a passé sa vie entière à subir ce genre de réflexes fini toujours par les intégrer et, fatalement, à les reproduire.
    La preuve, c’est encore et toujours… le quotidien de l’Algérie d’aujourd’hui !

  6. ..gjingis dit :

    Rentrer en Algerie c est a déconceiller pour une pérsonnalité ,comme DR.Hocine Aitahmed.Et je l éspere bien car ca sera une aventure suicidaire.
    En tout cas on est loin de lui donner des conceilles.
    DR H.Aitahmed comme fondateur du GPRA et FFS ne manque pas d éxperience pour aller subir ,ce que Boudiaf llah yarahmou.
    VIVE AIT AHMED
    NOUS AVONS BESOIN DE VOUS.
    MAIS POUR VOTRE SECURITÉ RESTEZ EN SUISSE
    .La il n est pas question de commenter.
    mais pas dutout

  7. Arzuz dit :

    Cela prête à sourire…amèrement hélas!
    cette histoire revient souvent tout comme le débat sur les militants qui « vivent à l’extérieur » et la leçon de morale que ceux qui « vivent à l’intérieur » leur inflige à longueur de journées. Je crois pour ma part que les gens n’ont pas bien saisi la chose politique. Que reproche-t-on à M. Ait Ahmed? Sait-on seulement qu’il nous doit rien du tout après tout son parcours et une vie dédiée à son pays? S’il continue à militer encore malgré son âge, ce n’est que tout bénéf pour nous les jeunes de ce pays qui ne faisons vraiment pas assez pour notre pays. Nous devrions avoir honte de l’interpeler de la sorte. Cet anonyme n’a qu’a retrousser les manches et faire son travail comme l’a fait Ait Ahmed depuis sa jeunesse. Alors oubliant Ait Ahmed, la vie lui prête encore quelques années, tant mieux pour l’Algérie, si ce n’est pas le cas, c’est à tout le monde de faire son travail, de contester l’ordre établi au quotidien.

  8. Belkacem dit :

    @ Modérateur du site ffs1963 « unblog.fr ». Mes salutations fraternelles avant toute chose ! Vous devez savoir que je n’ai aucune intention de vous demander des comptes sur votre manière de voir les choses et je sais, comme on dit, « Charbonnier est maitre chez » et moi je ne suis qu’un intrus qui a eu l’outrecuidance de s’aventurer dans votre monde CLOS, un importun qui n’avait aucune raison de violer votre intimité et si je suis « rejeté » -(Mon dernier commentaire a été curieusement censuré)- je n’ai reçu que châtiment que je méritais amplement. Je sais aussi, comme le dit si bien ce proverbe ; « Entre l’arbre et l’écorce, il ne faut jamais se hasarder d’y mettre le doigt » ; j’ai osé contredire ces sages paroles et me voilà remis à ma place.
    Monsieur, le modérateur, vous avez certainement bien remarqué que je suis un « nouvel » intervenant sur votre site mais vous ne savez pas que j’ai toujours été un fidèle internaute de longue date, un « blogueur » qui éprouvait beaucoup de plaisir à lire et à méditer tous les sujets que vous proposiez à vos lecteurs ; et tout récemment, il m’arriva de commenter certains évènements banaux tout en prenant la peine de ne jamais violer une certaine intimité que je considérais comme sacrée et inexpugnable, une zone interdite et strictement réservée où je n’avais pas le droit d’y mettre le nez. Malheureusement, je constate que je viens de commettre un impardonnable écart de conduite en me permettant de piétiner une platebande interdite en intervenant dans un sujet un peu sensible mais surtout « PRIVE » ce qui m’a valu cette première mise en garde cryptée.
    En effet, hier 23 Septembre, j’ai posté un commentaire sur le sujet concernant « l’attaque verbale » contre l’illustre Combattant AIT Ahmed, une attaque relayée par le LQA et qui semble être à l’origine d’une querelle que j’ai jugée inutile dans l’intérêt des deux parties – (FFS1963 et LQA)- que je considère faisant partie du même clan et de la même galère parce que représentant ce qu’il est communément considéré comme « l’opposition ». Je savais que le terrain sur lequel j’allais m’aventurer était miné mais je n’ai pas résisté à la tentation de jouer au médiateur pour calmer le jeu et apaiser les esprits qui commençaient à chauffer bien fort. Mon seul tort est peut être d’avoir appelé les deux parties à être raisonnables et à revenir à la raison mais surtout de ne pas se donner en spectacle à ceux qui ne souhaitent que ça car ils comptent bien sur « le diviser pour régner » qui leur a toujours permis de réussir à mettre le peuple sous leurs pieds. C’était là mon but mais je constate, à mes dépens, que j’ai outrepassé mon statut d’hôte NEUTRE et étranger à la querelle, un intrus qui se doit d’être réservé en toutes circonstances.
    Sans aucune envie de vous importuner plus, et juste par curiosité et pour me permettre de « méditer » la « faute » que j’ai commise, je vous demande de bien vouloir me dire où j’ai dérapé dans mon commentaire écrit hâtivement et que j’ai voulu « réparateur » et conciliateur surtout ; à moins que ce ne soit un écart de conduite que d’appeler les deux parties en conflit à plus de modération et à moins de division inutile en ces moments difficiles pour tous ceux qui aspirent à un quelconque changement dans ce pays ; alors … Sans rancune. Votre « compatriote » Belkacem qui vous salue « fraternellement » !

  9. مناضل FFS dit :

    أبعث بهذه الرسالة إلى أشباه السياسيين الذين لا يتوقفون في ضلالهم السياسي محاولين تشويه صورة المناضل الرمز حسين آيت أحمد، الله يطول في عمره و يعطيه الصحة،أقول لكل هؤلاء خرست ألسنتكم و جفت أقلامكم لأنكم لن تصلوا إلى درجة ظفر آيت أحمد الذي أفنى حياته من أجل حرية الشعب الجزائري، من أجل أن يتعلم أشباه السياسيين ليشتموا سيدهم، سألت يوما سي الحسين عن سر تواجده في الخارج مبينا له حاجتنا نحن المناضلين لوجوده إلى جانبنا، قال لي يا ولدي ليس هنالم من هو في سني و يخاف الموت لكن وجودي في الجزائر هو تزكية لنظام فاسد رفض و ما زال يرفض حق الشعب الجزائري في تقرير مصيره، و أنني مستعد للعودة إلى الجزائر إذا كانت هنالك و لو إشارة بسيطة لانطلاق مسار ديمقراطي حقيقي. آيت أحمد أيها السادة غير مستعد لأن يكون واجهة ديمقراطية لنظام غير ديمقراطي، لن يبارك آيت أحمد هذا النظام الذي رفضه و حاربه منذ 1962، أما أنتم يا بيادق النظام بكافة أجنحته فلستم مؤهلين لمطالبته بالعودة فقط مناضلي جبهة القوى الاشتراكية من حقهم مطالبة رئيسهم بالدخول من خلال مؤتمرهم أعلى هيئة في الحزب، و هذالأخير، أي المؤتمر، لم يطلب منه ذلك بل و بارك قراره الحكيم، إذا فلتغلقوا أفواهكم إلى الأبد
    مناضل في الأفافاس

  10. Libre penseur , dit :

    Comme dirait le proverbe  » la bave du crapeau n’atteind pas la blanche colombe » ! .

  11. El Erg Echergui dit :

    Je soutiens totalement la démarche de Belkacem. Il ne faut pas donner l’occasion à la dictature de se frotter les mains et pouffer de la zizanie chez l’opposition. J’ai moi-même beaucoup de griefs contre le site LQA, mais je dois dire qu’ils ne sont pas des ennemis de la démocratie et ça, ça compte par les sales temps qui courent. Il y va de la crédibilité de chacun, ne pas tomber dans le jeu trouble de ceux qui veulent provoquer les divisions pour affaiblir encore et toujours un mouvement de changement. Ni dans le jeu de ceux qui veulent récupérer une initiative citoyenne promue à un succès certain à terme, pour la détourner au profit de leur propre objectif politique qui ne concoure pas avec les aspirations démocratiques de l’Algérie. Le problème du LQA se trouve dans les amitiés trop complaisantes entre les membres de sa rédaction et certains représentants et sympathisants de l’islamisme intégriste qui ignorent le droit à la critique et usent de leur notoriété dans le site pour persiffler les internautes tout en bénéficiant de la censure des répliques sous plusieurs prétextes aussi usés que peu sérieux.

    La lettre au vitriol du Dr Fekhar illustre bien cette pratique qui n’honore pas le site LQA. Voilà bien un ami de Sidhoum, qui abuse de sa relation afin d’attaquer vertement monsieur Tabou sans risque pour lui de voir des contre-attaques acerbes publiées dans le même encart du site. Les lettres ou les droits de réponse d’un anonyme, ou d’un Internaute lambda, auront peu de chance d’avoir le même traitement que les lettres et les postes d’un Fekhar ou d’un Dehbi. C’est là, à mon avis, que résiderait le point faible de la rédaction du site LQA. Elle n’a pas le courage moral de raisonner les éléments les plus intolérants et les plus agressifs de ses amis. Elle ne fait pas montre d’intransigeance en temps voulu pour censurer leurs attaques gratuites. C’est ce qu’a fait sans état d’âme la direction du FFS en stoppant net les actions compromettantes d’un de ses cadres de Ghardaïa, qui n’a cessé d’entraîner le parti vers un conflit ethnique. Par contre LQA a beaucoup plus de facilité à couper les répliques des personnes visées par les attaques tout en déployant un savoir-faire en démocratie et en éthique pour justifier la censure.

    Je pense que LQA a eu tort de publier la lettre de Fekhar. Cela est d’autant regrettable qu’elle ne semble pas se démarquer de cette lettre, comme si elle approuve le complot de créer une division entre la direction actuelle du parti et son président historique. Cette lettre ouverte n’est autre qu’un amas de dépits et d’amertumes personnelles d’un fougueux indiscipliné qui veut réaliser des objectifs rapidement en brûlant toutes les étapes. Toutes les actions entreprises et les solidarités exprimées par le FFS pour le harcèlement de certains citoyens de Ghardaïa par le pouvoir n’ont pas apparemment pesé dans le jugement de cet homme. On appelle ceci de l’ingratitude.

    Le réquisitoire sévère et l’attaque publiques d’un cadre du parti contre le premier secrétaire d’un parti politique sont une insubordination flagrante qui vise, ou du moins favorise, la déstabilisation de la direction du parti et la neutralisation du parti lui-même. Il veut tout simplement faire embarquer le FFS sur la voie de l’aventurisme politique et le radicalisme aveugle qui a coûté très cher à l’Algérie il n’y a pas si longtemps.

    Cette erreur d’appréciation de LQA ne doit pas pour autant donner lieu à une rupture avec elle. Je pense que cette question doit être discutée calmement et que le site LQA, et à travers lui les membres de l’appel du 19 juin doivent comprendre qu’ils ont un rôle important dans l’entretien de la concorde et la fraternité entre les structures politiques et sociales de l’opposition. Ils doivent faire plus attention à des questions aussi sensibles s’ils veulent réellement jouer un rôle politique et s’ils veulent vraiment se présenter comme un mouvement crédible, sérieux et responsable pour atteindre leur objectif déclaré qui est le changement démocratique de l’Etat algérien. LQA a réussi à drainer un certain nombre de personnalités algériennes admirables comme Zehira, Addi, Samraoui, Rouadjia qui eux, attirent les internautes, il faut qu’elle garde leur confiance.

  12. Zoheir dit :

    @ El Erg Echergui,
    Je pense bien que tu as bien résumé la chose. Ton analyse est clairvoyante. Elle va droit au but et touche à l’essentiel. Tu as tout dis et tu l’as dis de la meilleure des façons. Merci et bravo pour ton intervention.

  13. lamrous dit :

    Pour répondre à ce Monsieur qui a fait un commentaire sur la figure emblématique de stature universelle qu’est le Dr AIT AHMED, je dirais tout simplement que:  » les couacs de grenouille n’emperchent pas l’éléphant de boire « !Dans le vif du sujet,la venue de Hocine Ait Ahmed ne peut en aucun cas être dictée par de tierces personnes sachant que l’intéressé est beaucoup plus visionnaire que n’importe quel commun des mortels.Ait Ahmed est rompu aux affaires politiques et lui seul a le pouvoir de savoir ce qui peut se tramer autour de lui.Nous les militants du parti auquel il a lui même donné naissance ne sommes pas habilités à le conduire là où nous le désirons!Il faut y ajouter que le président du FFS fait un travail politique colossal à l’extérieur et suit avec acuité tout ce qui se passe dans son pays!Au risque de me répéter je voudrais ajouter que Si El Hocine est assez malin , malgré son age avancé, de savoir à quel moment il serait opportun de rentrer en Algérie!Alors cessons de lui ordonner ce qu’il doit faire ou ne pas faire!Occupons-nous de faire ce que l’on doit faire nous-même en tant que militants de ce parti!!!

  14. lamrous dit :

    De mon coté, je voudrais rendre hommage à notre ami Ech Chergui qui a su ,dans un style approprié,résumer avec beaucoup de clarté le probléme de FEKHAR et LQA!
    Bravo camarade Chergui!Salutations fraternelles

  15. arezki dit :

    azul.je vais essayer d’etre bref et clair.la seule immunite que possede ait-ahmed,c’est sa coherence dans ses positions,sa fidelite envers les engagements et les serments pour ses camarades et compagnons de lutte de la revolution et de tous les combats qu’il a mene et qu’il continu de mene pour le meme ideal,qu’il partage avec les peuples algerien,et magrebins.si par malheur ils venait a l’assassine ils precipiteront l’algerie vers l’inconu,eux avec.et ils le savent.que dieu preserve l’algerie et son valeureux peuple.

  16. rabah dit :

    tout sa je le trouve insensé!parceque la politique en algerie se trouve inbriquer entre les mains des individus qui n’ont aucun lien avec l’agerie ? svp parlons ont des vrais sujets politiques qui guettent quotidiennement notre nation…..a suivre

  17. arezki dit :

    azul.LES Hommes de la trempe du DR Ait-ahmed ne peuvent pas avoir peur de la mort,ni de ceux qui la seme.il a plutot peur pour son peuple et son pays.a 84 ans ,il sait que sa& fin dans notre monde approche,mais il veut semer la culture de la vie ,du pardon,et de la paix et de la rahma,surtout dans son pays pour qui il a tout donne.puisse dieu l’aider a pouvoir un jour guider son peuple vers la paix et la liberte.thanmirth.

  18. salem oussadi dit :

    les chiens aboient da el hocine passe

  19. Dr Hakim Bouagache dit :

    Quel culot! Dire que l’exil ôte sa crédibilité à un exilé politique, c’est le monde à l’envers. « Courageux » anonyme, si tu savais ce que exil veut dire, tu ferais l’effort de te taire.
    Juste pour t’aider à comprendre, sache que pendant que la France coloniale, faisait croire à une participation politique des « indigènes » à travers les élus du deuxième collège à l’assemblée de l’époque, les véritables opposants au colonialisme, dont faisait partie M. Hocine Aït-Ahmed, étaient bel et bien en exil. C’est cet exil qui a permis la mise à nue de la réalité coloniale que vivaient tes parents qui étaient restés au pays, mais qui contrairement à toi, se battaient chaque jour pour libérer le pays. Cela a été le cas également pendant les années de lutte armée pour la libération du pays. Les dirigeant les plus proéminents de la révolution étaient au Caire, à Tunis ou au Maroc. Elhamdoullah, les Algériennes et les Algériens combattants de l’époque, ne pensaient pas comme toi. Car eux étaient effectivement courageux. Ils se battaient ici chaque jour contre le joug colonial pendant que les politiques menaient bataille hors de nos frontières. Je te rappelle, inculte que tu es que les leaders de la révolution ont été arrêtés après l’arraisonnement de l’avion qui les transportait de Rabat à Tunis… Cela n’a pas tué la lutte armée parce que tes parents et des millions d’autres algériens continuaient de se battre dans les monts et les vallées profondes du pays. Contrairement à toi, dont le « courage » et le « combat pour la démocratie » se résume à insulter un leader politique sous couvert de l’anonymat.
    Quant à la peur de la mort, comme tu l’avoues comme même, M. Hocine Ait-Aït-Ahmed en a été totalement immunisé. Car alors qu’il n’avait que quinze ans, bien moins que toi et tous ceux qui te donne la parole, il a pris ses responsabilités et s’est rangé du côté de la lutte pour l’indépendance. Mieux encore, c’est lui qui par la mise en place de l’O.S. a préparé le terrain à la lutte armée. Pourtant quant celle-ci éclata il n’a pas pris les armes, mais des milliers d’Algériennes et Algériens courageux, comme lui, l’ont fait. Elhamdoullah que tes parents et d’autres n’ont pas le même « courage » que toi. Sinon, ils se seraient attaqués à M. Hocine Aït-Ahmed, plutôt qu’au colonialisme… et aujourd’hui ils (tes parents) seraient encore des khammas et des Fatma au service de Pierre et Paul.
    Alors au lieu d’appeler un M. Aït-Ahmed à venir se battre pour te ramener la démocratie, « khemmel drou3ek » et vas te battre comme le font les femmes et les hommes qui se respectent.
    Dr Hakim Bouagache

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER