• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 26 septembre 2010

Archive pour le 26 septembre, 2010

Algérie: Report au 10 octobre du procès de quatre chrétiens

eglise.jpegLe tribunal correctionnel de Larbaâ Nath Irathen (Tizi-Ouzou) a reporté dimanche au 10 octobre le procès de quatre Algériens protestants poursuivis pour « création illégale de lieu de culte », a indiqué le président de l’Eglise protestante d’Algérie Mustapha Krim.

« Le procès a été reporté à la demande de la défense dont un des avocats n’a pas pu se déplacer aujourd’hui » au tribunal de Larbaâ Nath Iraten, a-t-il déclaré à l’AFP.

(Lire la suite)

« Prête à discuter » avec AQMI, la France risque de provoquer la colère d’Alger

qaida2.jpgwww.libertation.fr

« Nous sommes prêts à discuter avec les ravisseurs » des
otages enlevés au Niger assure ce dimanche l’Elysée, confirmant les
propos récemment tenus par le ministre de la Défense et le chef
d’état-major des armées.

L’Elysée confirme également que les sept otages ont été localisés
dans le Timétrine, une zone désertique de la province de Kidal, dans le
nord-est du Mali.
Suite...La volonté de Paris de « discuter » avec AQMI risque d’avoir
de sérieuses conséquences, surtout si elle se concrétise. L’Algérie est
très vivement opposée à toute discussion avec AQMI et pourrait le faire
savoir sans ménagement à la France.

Alger avait déjà très mal réagi aux discussions qui avaient abouties
à la libération du français Pierre Camatte. Puis la France semblait
avoir opté pour la manière forte, soutenant les efforts militaires de
la Mauritanie en vue d’éliminer les bandes armées. Durant l’été, les
autorités françaises n’avaient d’ailleurs pas de mots assez durs pour
condamner l’attitude des Espagnols qui ont finalement versés plusieurs
millions de dollars à AQMI afin d’obtenir la libération de leurs
ressortissants. Nouveau revirement ce mois-ci : désormais, on veut bien
discuter avec une branche d’Al Qaida.

Que peut faire l’Algérie ? Officiellement, protester vigoureusement
et rendre encore plus compliquée la politique française dans une région
qu’elle considère comme son arrière-cour. Mais, dans l’ombre, l’Algérie
pourrait être plus menaçante.

Bref, faute d’avoir pris suffisamment au sérieux la sécurité des Français d’Arlit, la France s’est mise dans un joli pétrin.

Sahel: ouverture en Algérie d’une réunion sur la lutte anti-terroriste

chef.jpgUne réunion extraordinaire du Conseil des chefs d’état-major d’Algérie, du Mali, de Mauritanie et du Niger axée sur la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel s’est ouverte dimanche à Tamanrasset (sud). Elle doit évoquer « la lutte contre le terrorisme, la criminalité organisée et les phénomènes connexes », a déclaré à l’ouverture le chef d’état-major de l’armée algérienne Ahmed Gaïd Salah. Elle se tient après l’enlèvement au Niger, dans la nuit du 15 au 16 septembre, de sept personnes dont cinq Français, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Les otages sont vivants et détenus dans le nord malien, non loin de la frontière algérienne, selon une source malienne très proche du dossier.

(Lire la suite)

مصطفى بوشاشي لوقت الجزائر: جوهر ميثاق السلم والمصالحة يفتقد إلى الحقيقة،

bouchachi1.jpgمرت خمس سنوات على دخول ميثاق السلم والمصالحة الوطنية حيّز التنفيذ، ما هو التقييم الذي تضعونه عن هذه القضية؟

مصطفى بوشاشي: الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق الإنسان ترى أنه ليس هناك مصالحة وطنية أصلا، فالنظام السياسي قام بإلغاء المسار الانتخابي للمحافظة على استمراريته، ما تولّد عنه تجاوزات خطيرة من جانبه ومن جانب الجماعات المسلحة، التي قامت بانتهاكات في حقوق الإنسان، وبالتالي فإن قانون المصالحة الوطنية، في مفهومنا نحن، يعني التكفل فقط بالجانب الاجتماعي لضحايا المأساة الوطنية.

يعني هذا أن تدابير الميثاق لم تكن كافية في نظركم؟

بكل تأكيد، فميثاق السلم والمصالحة الوطنية جاء فيه أن كل الجرائم التي ارتكبت ليس من حق الشعب أن يعرف من ارتكبها ولماذا، وبالتالي فإن ضحايا المأساة الوطنية لن يكون باستطاعتهم معرفة حقيقة ما وقع لذويهم، ونعتقد جازمين أنها ليست بمصالحة وطنية، فقبل طي الصفحة يجب أولا معرفة حقيقة ما جرى، كما أن صياغتها أهملت مشاركة الجميع سيما الفعاليات السياسية

(Lire la suite)

Mostaganem: Onze harraga interceptés

haraga.jpgLes gardes-côtes de Mostaganem ont avorté une tentative de harga hier, vers deux heures du matin. Selon Le Soir d’Algérie, ce groupe de candidats à l’émigration clandestine, composé de onze jeunes, lesquels voulaient se rendre en Espagne, a été intercepté à 40 miles de la côte mostaganémoise. L’embarcation de pêche artisanale, de 4,80 m et équipée d’un seul moteur, à bord de laquelle se trouvaient les harraga, avait pris la mer à partir de la baie d’Arzew vers minuit.

Karim Tabbou: «Fekhar s’est exclu lui-même du parti»

fekhar.jpg«Demander à Aït Ahmed de rentrer au pays pour gérer son parti est la meilleure façon de l’insulter. Cela étant dit, il est libre à tout un chacun d’adresser une lettre à M. Aït Ahmed. Néanmoins, nous sommes un parti qui fonctionne selon la loi du pays et celle de notre organisation. Dès lors qu’un militant sort de ce cadre et qu’il ne respecte pas les principes du parti et son éthique, il s’exclut de lui-même du parti», a déclaré hier le premier secrétaire du Front des forces socialiste (FFS), Karim Tabbou, en marge de la célébration du 47e anniversaire de la fondation du parti, à propos de polémique l’ayant opposé au fédéral de Ghardaïa, Kamel Eddine Fekhar.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER