• Accueil
  • > Confidences
  • > Un journaliste derrière la visite « inopinée » de Ould Abbes à l’EPSP de Bologhine

Un journaliste derrière la visite « inopinée » de Ould Abbes à l’EPSP de Bologhine

ouldabbes.jpgNous apprenons d’une source sûre que la visite « inopinée » de Djamel Ould Abbes, ministre de la Santé, à l’EPSP de Bologhine a été effectuée suite à un article paru dans un quotidien national. L’auteur de l’article, dont l’épouse travaille à la clinique, a évoqué « la mauvaise gestion » de Mme Tayati. En réalité, explique notre source, la directrice, limogée hier par Ould Abbes, a dénoncé un réseau de trafic de vignettes au niveau de l’établissement sanitaire qu’elle dirigeait depuis quelques mois. 

Pour rappel, Mme Tayati qui occupait le poste d’économe au niveau de la clinique des Orangers, pendant deux ans, avait également dénoncé des dépassements dans les achats effectués par l’adminitration de la clinique. Notre source ajoute que Mme Tayati avait adressé un rapport détaillé à l’ancien ministre du secteur Said Barkat. Après un bras de fer avec le directeur de la clinique qui l’a mise en quarantaine, Said Barkat a décidé de la nommer à la tête de l’EPSP de Bologhine…Un poste qu’elle a quitté depuis hier suite à son limogeage par Ould Abbes. El Mouhtarem    

Commentaires

  1. DDa OMAR d'Alger dit :

    dans ce pays il faut être panurgiste pour espérer garder son poste de travail.Il faut fermer l’oeil sur toutes les anomalies et participer à la dilapidation des établissements publics sous peine de se faire mettre en quarantaine par ses responsables ou même ses collègues tricheurs!La probité ne fait pas légion dans nos entreprises publiques!Ce qui est arrivé à notre fonctionnaire de la santé arrive très souvent ailleurs dans les administrations .S’il l’on veut perdurer à son poste de travail dans notre pays, il faut être aveugle et muet sur tout ce qui se passe d’anormal!

  2. ali hamdi dit :

    J’ai honte de voir communiquer ce soit disant ministre qui nes pas ligitime un ministre pistonnee par son maitre boutef pour avoir occupee de sa mere
    Franchement une republique bananierevoir ce ministre s’acharner contre une dame
    pourquoi il ne s’acharne pas contre ces filles qui sont inalphabete qui sont dans son ministere
    et de plus d’ou IL VIENS CE CONS, ou il etais cacher ce monsieur dans les annees avant boutef
    qu’il retourne dans son patelin du maroc
    ces pmi marocains ont envahi la capital
    je le hais comme je hais tout ce qui sont au pouvoir car ces personnes qui se prennes pour des previligies s’en prenne qu’au peuples algeriens donc qui’l aillent au diable

  3. El hadi dit :

    Les images qur nous avons vues , les propos entendus ne constituent pas un scoop , les reportages retransmis par l’ENTV et ses supposés journalistes , nous ont habitué à voir des ministres engueuler des pseudo – entrepreneurs corrompus ,devant les caméras de la télévision sans que ces derniers réagissent car tributaires de la manne finançiaire que leur rapportent les marchés octroyés par leurs mentors ; ils ont perdu la dignité et la fierté qui ont fait de l’algérien dans le passé , un homme fier digne et respectable .

    L’incident de la clinique de Bab el oued est anecdotique , je ne peux pas préjuger ni de la compétence de cette respectable directrice ni de son honneteté , quant au comportement de monsieur le ministre de la santé , il n’est pas acceptable et je pense que sa visite était programmée , sinon comment expliquer qu’il s’est dirigé directement au bureau du medecin absent et éssayer d’ouvrir la porte sans frapper …
    En tant que medecin exerçant depuis bienôt 30 ans j’apprend qu’en Algérie que l’absence momentanée d’un medecin doit être signalée au ministère ; a-t-on résoud tous les problèmes de la santé pour réduire le rôle d’un ministre à surveiller les absences de ses administrés ?

    Pour une meilleure gestion du secteur de la santé je suggère une autonomie financière des strutures de soins avec des budgets en rapport avec les pathologies les plus fréquentes, la concentration de la population et des spécialités présentes dans chaque struture ; à la tête de chaque structure de vrais gestionnaires qui rendent compte régulierement compte de leur gestion à un conseil de surveillance ;quand à l’amélioration de l’accueil des patients et la prise en charge de qualité elle est tributaire du comportement du patient lui même , en exigeant un bon accueil ,en demandant des comptes aux soignants quitte à avoir recours à la justice et aux associations des malades , le chantier est grand mais il faut un début à tout , pour commencer demandant la suppression des  »plantons » dans les hopitaux et les remplacer par des hotesses d’accueil ,demandons aux personnels soignants d’être à leurs postes de bonheur le matin et assurer la continuité des soins 24 H/Z4 H . Revalorisons le personnel en le payant correctement et en lui offrant des conditions de travail digne d’un pays qui a 150 milliards de reserve de change , les hopitaux que j’ai pu voir récemment ressemblent à des structures d’un pays du 1/3 monde , les blouses des aides soignants et parfois des médecins ressemblent à celle d’un ferrailleur ou d’un boucher . L’ALGERIE MERITE NETTEMENT MIEUX, SON EVOLUTION DANS LE BON SENS NE DEPEND QUE DE SES CITOYENS LEUR CIVISME , LEUR QUETE DU RESPECT DE LA DIGNITE ET DE LA JUSTICE

  4. Rabia dit :

    Je ne serai pas trop étonnée d’apprendre qu’il s’agit bien du torchon Ennahar. C’est d’ailleurs le seul qui fait une pub quotidienne à ce ministre. À se demander s’il n’y a pas à boire et à manger dans toute cette affaire !

  5. ..gjingis dit :

    Bonjour,a toutes et a tous
    Que se passe t il ,si les algeriens hommes et femmes entament une greve générale sans arret et sans éxplication et sans délai bien entendu?
    cela fera une solution pour le pays ,une fois pour toute .Qu attendez vous ?
    se sentir misérable chez soi ,jusqu a quand?

  6. adel dit :

    le ministre joue bien tous les roles mais la directrice est naive , elle aurait pu jouer un rôle d’hypocrite et rester à sa place car maintenant elle va se retrouver seule et son remplacant va lui montrer comment on dilapide sans être inquiétée ! pauvre Algérie

  7. belkhiri cherif dit :

    Ce qui m’intrigue ce n’est pas l’événement méme car en Algérie les bons Algériens ont toujours été humiliés ou écartés du terrain miné du pouvoir. Mais ce qui me fait mal au coeur c’est cette céature de ministre qui parait vieux, usé et trés fatigué, voir méme en état de décomposition et qui ne rate pas la moindre occasion pour faire du mal. Malheureusement ses semblales sont beaucoup dans le pouvoir. ils sont nombreux tellement nombreux qu’il y a une pénurie de couches pour adultes sur le marché!
    Et dire qu’en Algérie 70°/ de la poupulation est constituée de jeunes de moins de 35 ans!
    What a fucking paradox!

  8. typhoon75 dit :

    Il faut être raisonnable: je suis loin de défendre quiconque et encore moins un ponte du système mais le comportement assez hétérodoxe et quelque peu irrespecteux de la directrice (pseudo si tant il existe en Algérie des directeurs) évoque la moukère mauvaise et vindicative. Voilà ce qui arrive lorsque on place une chipie à la tête d’un établissement sanitaire (là où on tue des gens par négligence et autres avatars de la bêtise humaine)…Elle a tenu ce comportement face à son ministre de tutelle! Qu’en serait-il face à un simple citoyen??
    C’est ça aussi la république des voyoux!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER