Le SATEF organisera un sit-in le 05 octobre 2010 devant le siège du ministère de l’Education.

cole.jpgSyndicat Autonome des Travailleurs de l’Education et de la Formation (SATEF)

Réuni le 25 septembre 2010 au CEM « Ibn Khaldoun » à Boumerdès, le Conseil national du SATEF, après un débat profond sur les conditions de la rentrée scolaire et sociale et les perspectives d’action tant au plan interne qu’externe, adopte la déclaration suivante :

Décidément, les rentrées scolaires se suivent et se ressemblent pour une communauté éducative qui, chaque année, s’enfonce un peu plus dans la morosité, la lassitude et l’incertitude des lendemains.
Cette année, encore, le Ministère de l’Education n’a rien trouvé de mieux pour motiver les éducateurs, déjà désabusés par une gestion archaïque, autoritaire et hasardeuse du secteur que de verser dans la provocation, la menace et le dénigrement. Ainsi pour faire porter le chapeau de l’échec de sa réforme qui n’arrête pas de se réformer, le Ministre désigne du doigt pour la «vindicte populaire» l’éducateur qui serait l’origine du mal et qu’il faudrait reléguer au rang de paria de la société.

Le Conseil national du SATEF constate que les principaux maux de l’école algérienne résident dans:
• Une gouvernance scolaire obsolète, stalinienne et sans perspectives.
• Une orientation idéologique qui obstrue toutes les voies d’accès à l’universalité et la modernité, qui écrase tout critère de performance scientifique et qui fait de l’école un instrument de domination et d’endoctrinement de la société.
• L’obstruction des voies de dialogue et de concertation effectifs (Le dialogue n’est conçu que comme moyen de faire avaliser par les partenaires sociaux les décisions unilatérales du MEN)

Le Conseil national du SATEF dénonce avec la plus grande vigueur cette campagne orchestrée contre une communauté éducative coupable aux yeux de ses concepteurs du péché d’oser revendiquer ses droits et de refuser les baillons qu’on veut lui imposer.
Le Conseil national du SATEF réitère sa détermination à continuer la lutte pour le recouvrement de la dignité et des droits des travailleurs de l’Education et appelle les syndicats et les associations de parents d’élèves à s’élever avec vigueur contre ce plan de mise au pas de la « société éducative ».
 Pour dire non à l’autoritarisme et à la remise en cause des libertés syndicales chèrement acquises
 Pour montrer que nous ne sommes pas satisfaits des réponses apportées à nos revendications matérielles et morales
 Pour revendiquer une vraie réforme concertée et émancipatrice pour l’école algérienne
Le Conseil national du SATEF décide :
La tenue d’un rassemblement des cadres syndicaux lors de la Journée mondiale de l’enseignant,
le 05 octobre 2010 devant le siège du Ministère de l’Education.
Le SATEF lance un appel sincère et fraternel à tous les syndicats et collectifs pour qui la défense des intérêts des travailleurs, l’autonomie et les droits syndicaux sont des valeurs immuables à se joindre à cette action.
Boumerdès, le 25 septembre 2010

P/Le Conseil national, Le Secrétaire général Med Salem SADALI

Commentaires

  1. lamrous dit :

    Nous souhaitons une grande réussite à nos amis du SATEF pour leur mobilisation!Personnellement,je suis de tout coeur avec eux même si physiquement je ne pourrais y être!

  2. madame B sidi bel abbes dit :

    ces profs ni compétence ni pédagogie. ce dimanche mon fils âgé de 6ans scolarisé en 1ere année primaire a été giflé par sa nouvelle prof récemment recruté sa main retourné avec ses grosses bagues en or le blessant a l œil constatation du médecin légal oedeme plus ecchymose sous orbitaire pour un exercice de technologie qu il s est trompé et que j ai trouvé moi même difficile

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER