• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archive pour septembre, 2010

En raison de la fermeture des frontières avec le Maroc, l’Algérie perd 2 milliards de dollars par an

maroc.jpgÀ l’aune de la fermeture des frontières terrestres avec le Maroc, le préjudice porté à l’économie algérienne se chiffre par une perte sèche de 2 milliards de dollars annuellement, a indiqué, hier à Alger, Karim Mahmoudi, président de
la Confédération des cadres de la finance et de la comptabilité (Ccfc). Karim Mahmoudi a affirmé que «la fermeture des frontières terrestres avec le Maroc, entraîne des pertes colossales à l’économie algérienne estimées à 2 milliards de dollars annuellement».

Ces pertes, poursuit le conférencier, sont le résultat de la contrebande et du commerce informel franchissant les frontières algériennes vers le Maroc soulignant dans ce sens que près de 4 millions de Marocains vivent uniquement grâce à ces pratiques qui nuisent lourdement à l’économie algérienne, rapporte Le Courrier.

Algérie: Enlèvement d’un investisseur à Tala Bounane

enlevement.jpgUn investisseur âgé d’une soixantaine d’années a été enlevé dans un faux barrage dressé par un groupe armé, en fin de journée d’avant-hier, à Tala Bounane, dans la commune de Oued Aïssi, à une dizaine de kilomètres de la ville de Tizi Ouzou. Selon Le Courrier, investisseur à Alger, la victime répondant aux initiales de B.R , originaire de Beni Douala , était en compagnie d’une autre personne au moment de son enlèvement.

Ould Abbes met fin aux fonctions de la directrice de la clinique de Bab El Oued !

ould.jpgLe ministre de la Santé, Djamel Ould Abbès, a mis fin hier aux fonctions de la directrice de la clinique de Bab El Oued. La décision est intervenue quelques jours après que la directrice de la structure sanitaire, Madame Tayati ait remis à sa place le ministre devant les caméras de l’ENTV. En effet, lors d’une visite inopinée au niveau de la clinique, Ould Abbes demande à la directrice si le chef de service était là. « Il est en congé maladie », explique la directrice.

« Pourquoi vous ne l’avez pas signalé au ministre… », réplique Ould Abbes. « Je n’ai pas à le signaler au ministre… », déclare Mme la directrice… »Je veux dire au ministère », répond Ould Abbes… »Nous n’avons pas à signaler l’absence d’un chef de service au ministère », explique la directrice. Sur un ton colèreux, Ould Abbes demande à la directrice de baisser le ton. « Je n’ai plus rien à dire », déclare la directrice… »Alors rentrez dans votre bureau », répond Ould Abbes. El Mouhtarem

Algérie: Vers le rapatriement d’un millier de harraga

haraga.jpgPrès de 1000 jeunes harraga algériens seront rapatriés avant la fin de l’année en cours. «D’ici à la fin de l’année, environ un milliers de jeunes Algériens, ayant émigré clandestinement, seront, sans doute, rapatriés à leur demande», affirme le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Communauté algérienne à l’étranger, Halim Benatallah, rapporte El Watan.

Sahel: Installation d’un centre de renseignements conjoint à Alger

toufik1.jpgUn centre de renseignements conjoint entre l’Algérie,
la Mauritanie, le Niger et le Mali, sera installé demain à Alger, par les patrons des services de renseignements des quatre pays concernés. Sa mission: Collecter les informations sur le terrorisme dans la région du Sahel et les mettre à la disposition du centre opérationnel militaire du Sahel basé à Tamanrasset. Selon El Watan, c’est le Centre africain d’étude et de recherche sur le terrorisme (CAERT) qui abritera ce centre de renseignements. Synthèse d’El Mouhtarem

«Algérie, 5 ans après l’adoption de la charte pour la paix et la réconciliation nationale: analyses et perspectives »"

disparus.jpgMercredi 29 septembre 2010, Siège de Ligue des droits de l’Homme – Salle Alfred Dreyfus, 138 rue Marcadet, 75018, Paris.

19h00 Accueil, 19h15 Ouverture, Nassera Dutour- Porte-parole du CFDA,

19h30 Impunité, droits des victimes et garanties de non répétition : Analyse juridique, de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, Mouloud Boumghar- Professeur de droit international, Université de Boulogne

(Lire la suite)

Pour la mémoire…

souvenir.jpg

La vérité, quand elle s’encombre de scrupules, n’est que mensonges

fekhar1.jpgEl Erg Echergui pour « Algérie Politique »

Il est, parfois, des liens de sympathie et d’intérêt qui transcendent les règles élémentaires de la bienséance, de la déontologie et de toute éthique qu’un membre d’un parti, d’une association ou d’une structure sociale est tenu de respecter pour préserver son parti ou son association contre la fragilisation et la déstabilisation. Ces liens qu’on peut qualifier de fatals, non seulement supplantent tous les autres rapports logiques, sains et sensés qui devraient prévaloir, mais mieux encore, ils régissent la conduite, transforment la manière de voir et pervertissent les principes et les fondamentaux de celui ou de celle qui, sciemment ou inconsciemment, n’y prête pas garde. Les mots et les normes changent alors de sens et ce qui était mauvais naguère, devient louable aujourd’hui.

(Lire la suite)

Algérie: Report au 10 octobre du procès de quatre chrétiens

eglise.jpegLe tribunal correctionnel de Larbaâ Nath Irathen (Tizi-Ouzou) a reporté dimanche au 10 octobre le procès de quatre Algériens protestants poursuivis pour « création illégale de lieu de culte », a indiqué le président de l’Eglise protestante d’Algérie Mustapha Krim.

« Le procès a été reporté à la demande de la défense dont un des avocats n’a pas pu se déplacer aujourd’hui » au tribunal de Larbaâ Nath Iraten, a-t-il déclaré à l’AFP.

(Lire la suite)

« Prête à discuter » avec AQMI, la France risque de provoquer la colère d’Alger

qaida2.jpgwww.libertation.fr

« Nous sommes prêts à discuter avec les ravisseurs » des
otages enlevés au Niger assure ce dimanche l’Elysée, confirmant les
propos récemment tenus par le ministre de la Défense et le chef
d’état-major des armées.

L’Elysée confirme également que les sept otages ont été localisés
dans le Timétrine, une zone désertique de la province de Kidal, dans le
nord-est du Mali.
Suite...La volonté de Paris de « discuter » avec AQMI risque d’avoir
de sérieuses conséquences, surtout si elle se concrétise. L’Algérie est
très vivement opposée à toute discussion avec AQMI et pourrait le faire
savoir sans ménagement à la France.

Alger avait déjà très mal réagi aux discussions qui avaient abouties
à la libération du français Pierre Camatte. Puis la France semblait
avoir opté pour la manière forte, soutenant les efforts militaires de
la Mauritanie en vue d’éliminer les bandes armées. Durant l’été, les
autorités françaises n’avaient d’ailleurs pas de mots assez durs pour
condamner l’attitude des Espagnols qui ont finalement versés plusieurs
millions de dollars à AQMI afin d’obtenir la libération de leurs
ressortissants. Nouveau revirement ce mois-ci : désormais, on veut bien
discuter avec une branche d’Al Qaida.

Que peut faire l’Algérie ? Officiellement, protester vigoureusement
et rendre encore plus compliquée la politique française dans une région
qu’elle considère comme son arrière-cour. Mais, dans l’ombre, l’Algérie
pourrait être plus menaçante.

Bref, faute d’avoir pris suffisamment au sérieux la sécurité des Français d’Arlit, la France s’est mise dans un joli pétrin.

12345...18

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER