• Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

Archive pour septembre, 2010

Le sénateur Benyounès dénoncé devant un ministre

L’imam de la mosquée de la rue Myrrha, Cheikh Hamza, a ouvert le feu, lors de la veillée organisée à Paris avec le secrétaire d’Etat à la communauté nationale à l’étranger, Halim Benatallah, sur le sénateur du tiers présidentiel Mohand Akli Benyounes dit Daniel. A cet efet, Cheikh Hamza a évoqué le dossier des biens immobiliers de l’Etat algérien en France squattés par des tiers. Il a nommément dénoncé le sénateur Daniel Benyounès, qui occupe, selon lui, un bien à Paris. « Il dit que c’est pour les Moudjahidine mais il n’y a aucun moudjahid », a-t-il dénoncé.  http://www.viva-lalgerie.com/content/dalil-boubakeur-et-le-s%C3%A9nateur-benyoun%C3%A8s-d%C3%A9nonc%C3%A9s-devant-un-ministre

Béjaia: Des bénéficiaires de logements LSP organisent un sit-in

lgt.jpgLes bénéficiaires des 80 logements à la cité Sidi Ali Lebhar ont organisé un sit-in devant le siège de la Direction du logement et des équipements publics (Dlep) pour protester contre le retard accusé dans la réalisation des logements auxquels ils ont postulé depuis maintenant trois années. C’est ce que dira le représentant des bénéficiaires, en affirmant au Temps d’Algérie: «Cela fait trois années que nous attendons que les travaux de réalisation de nos logements soient entamés, mais rien n’a été fait à ce jour. Nous avons saisi tous les services concernés afin de convaincre le promoteur d’entamer les travaux mais en vain puisque le retard persiste toujours.

17 harragas algériens rapatriés d’Italie

haraga.jpgSelon certaines informations rapportées par la presse italienne, 51 immigrés clandestins originaires d’Algérie, de Tunisie, du Maroc et du Niger ont été rapatriés par la police italienne vers leur pays d’origine. Parmi ces harragas rapatriés, 17 Algériens âgés entre 23 et 37 ans et qui ont réussi à rejoindre La Sardaigne à partir du littoral de Skikda et Annaba à bord d’embarcations de fortune, rapporte Liberté.

Déclaration de l’Association des enseignants de Tamazight TIDMI-Bgayet

cachet.jpgTIDMI dénonce avec vigueur la remise en cause par le directeur de l’éducation de la wilaya de Béjaia, du PV du 21/06/2009 de la réunion direction de l’éducation-bureau de l’association TIDMI, contenant l’ensemble des décisions du wali de Béjaia, prises lors de la réunion du 12/04/2009, à savoir: 

1- Le découpage de la wilaya en 4 circonscriptions pédagogiques ; 

2- L’ouverture de postes budgétaires en fonction des sortants de l’université ; 

3- L’association du bureau de TIDMI dans la confection des cartes scolaires ; 

4- L’élaboration d’une stratégie de généralisation de l’enseignement de Tamazight. 

  

L’association appelle l’ensemble des enseignants de la wilaya de béjaia à un sit-in devant
la D.E , le 26/09/2010.

Mascara: Le correspondant d’Ennahar devant le juge

journal.jpgLe journaliste du quotidien arabophone Ennahar, Bouazza Aissa, a comparu, hier, devant le tribunal de Mascara pour deux affaires de diffamations tentées à son encontre par l’ex-président de l’APC de Mascara et l’actuel maire de la commune de Tizi, à 8 km de Mascara. Les deux élus ont poursuivis en justice le journaliste suite à la publication dans le journal Ennahar, l’année passée, de deux articles jugés diffamatoires. «Mon premier article de presse concerne l’affaire de l’incendie qui a ravagé une importante superficie du cimetière de Mascara. L’ex-président de l’APC de Mascara, suspendu de ses fonctions pour une affaire de justice, malgré la publication de ses déclarations sur le sujet n’a trouvé mieux que de me poursuivre en justice. Quant au second article, il concerne une affaire de gestion de denier public au niveau de la commune de Tizi», a déclaré Bouazza à El Watan.

Tiaret: 3 ans de prison ferme contre un ex-P/APC de Sidi Abderrahmane

Le procès de l’ex-P/APC de la commune de Sidi Abderrahmane et certains autres élus, accusés de «faux et usage de faux», s’est déroulé hier dans l’enceinte du tribunal de Ksar Chellala, 120 km à l’est du chef-lieu de wilaya de Tiaret. Le procureur a requis contre l’ex-maire déchu, d’obédience RND, trois années de prison ferme et 5 années d’interdiction d’exercice d’une fonction publique. La même peine a été requise contre son 1er vice-président et l’ex-maire de Madna, rapporte El Watan.

Bouira: Les habitants de Ouled Kfifa investissent la rue

emeutesalgrie.jpegDes centaines d’habitants de la localité de Ouled Kfifa, à 6 km à l’ouest de Bouira, ont investi la rue, dans la matinée d’hier. En effet, les citoyens ont procédé à la fermeture de la RN18. «Notre village est dépourvu de toute commodité», a déclaré à El Watan le président de l’association du village, Guettaf Lamouri. Il a soulevé le manque d’eau potable et le cas du réseau routier qui se trouve dans une situation lamentable.  Le maire de Bouira, Larbi Mohamed, d’obédience FLN, qui s’est déplacé sur les lieux afin de convaincre les habitants de libérer la route, a été hué par les protestataires.

Quand l’histoire rend justice à Hocine Aït-Ahmed

aitahmed.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique »

Après le regretté M’hamed Yazid qui l’avait révélé avant sa mort sur les ondes de la radio (chaîne III), c’est au tour de Abdelhamid Mehri, l’ancien Secrétaire général du FLN de reconnaître la paternité de la création du GPRA à Hocine Aït-Ahmed, le chef incontesté du FFS et de l’opposition algérienne. Pourtant les circonstances de la création du gouvernement provisoire restent encore méconnues des historiens et de nombreux Algériens.

Même détenu à la prison de Fresnes, Aït-Ahmed a toujours gardé le contact avec les chefs militaires de l’ALN et politiques du FLN de par les nombreuses correspondances qu’il échangeait avec eux. N’était-il pas le seul détenu parmi les cinq (Boudiaf, Benbella, Khider et Lacheraf) à avoir accepté et soutenu les orientations du congrès de la Soummam en 1956.

(Lire la suite)

El Khabar el Ousboui cesse de paraître

khabar.jpgAbbes Said pour « Algérie Politique » 

L’hebdomadaire en langue arabe El Khabar El Ousboui a cessé de paraître depuis deux semaines. Motif de cet arrêt: les responsables de l’hebdomadaire dirigé par un des actionnaires n’ont pas réglé les frais d’impression de quatre numéros auprès de l’imprimerie pourtant propriété du groupe El Khabar avec El Watan. Les journalistes et les employés du journal ont été quant à eux priés de voir ailleurs….sans pouvoir toucher les indemnités et autres avantages liés aux licenciements. Une guerre sans merci oppose depuis peu les 18 actionnaires du groupe El Khabar. Une partie veut absolument vendre le journal tandis que l’autre s’oppose fermement.

Le DG de l’Oref suspendu pour un préjudice de 21 milliards

riad.jpgKhalida Toumi, la ministre de la Culture, a décidé, mercredi dernier, de limoger le DG de l’office Riadh El-Feth (Oref), F. L., suite à un rapport de la commission ministérielle d’inspection qui a relevé des malversations dans la gestion de cet établissement. Il sera remplacé par Aïssaoui Abdelmalek. Cette décision a été prise suite au rapport de la commission d’inspection dépêchée à la mi-août par le ministère (en tant que tutelle) suite à une série de lettres anonymes qui dénonçaient la mauvaise gestion de l’établissement. En effet, le rapport a relevé “plusieurs malversations” dans la gestion des boîtes de nuit, de différents concerts musicaux et de la location des infrastructures et locaux relevant de l’établissement, rapporte Liberté.

1...678910...18

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER