FFS: « La sécurité nationale ne saurait être du domaine réservé du pouvoir… »

log.jpgLe secrétariat national du Front des Forces Socialistes réuni le vendredi 1er octobre 2010, après avoir analysé la situation politique :

Au niveau régional

Exprime son inquiétude devant l’évolution de la situation dans la région du Sahel ; non seulement en raison des implications régionales mais aussi sur la situation interne du pays. Les événements actuels viennent alimenter la stratégie sécuritaire menée par le pouvoir depuis des décennies.

Constate que la course aux armements et la puissance militaire ne sauraient suppléer ou remplacer l’absence d’une diplomatie crédible. Le résultat le plus concret est que ces dépenses excessives pèsent lourdement sur le développement et la stabilité des pays de la région.

Réaffirme que la sécurité nationale ne saurait être du domaine réservé du pouvoir et concerne tout le peuple algérien. Cette sécurité ne peut se concrétiser que dans le cadre d’une démocratisation réelle à l’intérieur du pays, d’une diplomatie performante et d’une intégration régionale à l’échelle du Maghreb et du Sahel.

Exprime sa conviction que la construction maghrébine est une nécessité pour dépasser les conflits qui minent cette région. Une vraie intégration au niveau du Maghreb et du Sahel est le moyen privilégié pour les gérer pacifiquement et leur trouver des solutions durables.

Au niveau national

Le FFS réitère son attachement à ses engagements politiques primordiaux de liberté, de tolérance et de gestion pacifique des conflits.

Exprime son rejet absolu de toute action politique violente.

Condamne l’instrumentalisation de la religion à des fins politiciennes, qu’elle émane de l’Etat, d’organisations religieuses nationales et étrangères ou de chefaillons politiques locaux en mal de reconnaissance et de notoriété.

Rejette le projet de nouveau code communal adopté récemment par le gouvernement qui vient parachever le processus de normalisation autoritaire de la vie publique entamée depuis janvier 1992.

Ce nouveau code communal élaboré sans débat et contre les intérêts de la population, consacre la centralisation absolue et l’hégémonie du pouvoir pour mettre en œuvre ses options politiques, économiques et sociales.

C’est la représentation populaire et la légitimité démocratique qui sont vidées de leur sens. Si aujourd’hui, il n’ya pas de représentation nationale, demain il n’y aura plus de représentation locale crédible.

Désormais, les algériennes et les algériens accepteront-ils de vivre à l’ombre de l’administration et sous les caméras du pouvoir ?

le Premier secrétaire
Karim Tabbou

Commentaires

  1. NARMOTARD dit :

    « FFS:La sécurité nationale ne saurait être du domaine réservé du pouvoir », dites-vous.

    j’approuve totalement les idées que renferme cet important texte, éminemment politique, et aux conséquences inéluctables socio-économique chez les peuples du Magreb et du Sahel particuliérement, et du Tiers-monde généralement.

    En avant, avec vous FFS!

  2. DDa OMAR d'Alger dit :

    Ce texte qui a sanctionné, la tenue d’une réunion su Secrétariat National du FRONT DES FORCES SOCIALISTES, est des plus logiques ! En effet, il est clair et reprend en tout cas, un des plus grands principe du FFS originel, celui de la démocratie au niveau national c’est à dire le droit au peuple d’exercer pleinement sa souveraineté par le biais de ses représentants élus démocratiquement.
    Notre pays, doit naturellement se protéger de toute attaque étrangére mais ne peut en aucun cas se laisser manipuler par l’extérieur!La sécurité de notre pays passe par la volonté de son peuple à défendre l’intégrité de son territoire avec toutes ses institutions légitimes!
    En revenant, aux projets des nouveaux codes communal et wilayal, notons que ces derniers attestent d’un retour à la période du parti unique et à un véritable système totalitaire où le peuple n’est pas représenté aux différentes assemblées par le fait qu’il ne reste plus aucune prérogative à l’élu du peuple!Autant désigner un représentant du peuple par simple décret présidentiel et faire éviter aux finances publiques le coût d’une organisation électorale!
    En tout cas ,un grand bravo à l’équipe directionnelle du FFS qui a l’audace de dénoncer ces principaux évènements nationaux!
    Smail.

  3. DDa OMAR d'Alger dit :

    Un grand salut à tous les militants sincères du FFS et surtout à tous ceux qui ont milité dans la clandestinité durant les années de plomb où la S.M faisait rage dans le pays!

  4. caractere dit :

    il n’y'a rien a féliciter dans cette declaration ce n’est que du vocabulaire rien d’autre. une question, le peuple Algerien est il au courant,informé animé par cette déclaration? absolument pas. ces gens du secretariat se réunissent entre quatre murs pondent des déclarations et croient qu’elles sont reprises par les citoyens (c’est du délire). que reste t-il du parti? rien et le comble ça continue la déscente aux abimes. lachez le parti laissez ceux qui peuvent faire revenir la base l’avenir est dur

  5. S.LAM. dit :

    Une rencontre émouvante avec un ancien de 63 ! un ancien ami, des années 60 pendant la clandestinité!Un homme sportif d’antan, paralysé par la maladie que j’ai eu à rencontrer après une séparation de plus de 40 années! Évoquer avec lui des souvenirs de militantisme nous ont aidé à passer ensemble un merveilleux moment garni de poèmes composés par mon ami Mokrani Said sur le FFS et son leader Ait Ahmed.
    Salut frére Said Mokrani,je te promets que je reviendrai te rendre visite accompagné d’un troisième ami commun dont tu connais le nom!

  6. DDa OMAR d'Alger dit :

    @Caractére!

    Il serait important de savoir, ce que toi de coté tu fais de concret pour combattre l’ordre établi ! A part, de rester derrière ton clavier pour lancer des critiques à tous ceux qui essayent de bouger je pense que tu te contentes finalement de ne rien faire! Quel exploit de ta part, vivre dans l’inertie totale!!!!

  7. merigue dit :

    Il est bon de rappeler de temps en temps les principes fondamentaux du parti et de prendre à chaque fois position sur les événements d’actualité.
    C’est la seule façon de sensibliser la jeunesse et de l’amener à s’interesser au FFS.
    Il faut utiliser le Net au maximum , cibler les jeunes et faire connaitre de façon accesible les principales lignes directrices seules en mesure de séduire cette frange de la population.
    Il faut toujours insister sur les nobles idéaux du FFS.
    Ceci pour contrer la fermeture des média à l’opposition en général.

  8. El hadi dit :

    Un parti d’opposition doit il se limiter à l’opposition et la dénonciation systématique ? Je pense que le parti du grand militant en l’occurence Mr Ait Ahmed doit changer de stratégie et s’impliquer plus dans la vie politique en participant aux élections locales ,régionales et nationales quelque soient les conditions , et ça serait un grand pas dans le sens de la la marginalisation des partis politiques fantoches qui parasitent la vie politique en Algérie et bloquent l’évolution vers une véritable démocratie .Quelque soit la nature du régime ,tout responsable politique doit avoir comme souci majeur l’intêrret du pays . Les pays limitrophes de l’Algérie ont, majoritairement bénéficié des largesses et de la générosité des pouvoirs algériens sans retour , la politique tiers mondiste de l’algérie s’est soldée par un échec ( rappelez vous la solitude de l’Algérie durant la décennie noire ) pourquoi l’Algérie n’a t elle pas le droit de poursuivre des criminels qui tuent sur son térritoire et se retirent de l’autre coté de la frontière dans l’impunité totale ?

    Doit on continuer à faire supporter à l’armée tous les maux de la société alors que la composante politique est défaillante et en majorité corrompue, certe il y a des véreux au sein de l’armée et aussi d’honnêtes responsables comme dans toutes les autres institutions ; avec la mobilisation de tout le monde et en particulier des partis politiques qui n’ont jamais participé dans un quelconque gouvernement , les partis parasites , les corrompus , les oppttunistes et les marionnéttistes finiront par être marginalisés

    Optons pour une politique participative et non de contestation systématique ,avec la mobilisation de tout le monde les partis surdimensionnés composés en grande majorité de carrièristes intéréssés finiront par retrouver leur vrai rang dans le paysage politique .

    Je ne suis militant d’aucun parti ; je suis un simple citoyen assoifé de justice et de liberté .

  9. NARMOTARD dit :

    @ El hadi,

    Permettez-moi de vous dire que je salue, à la fois, votre bonne foi patriotique algérienne, ainsi que votre légitime impatience.
    Vous voudriez fortement que l’intérêt général puisse primer sur l’opportunisme, et particulièrement dans la mission qui consiste à gouverner un grand peuple comme le nôtre.
    Ce peuple qui a sacrifié de nombreuse générations et consenti le prix fort nécessaire à la libération de sa patrie, l’Algérie.

    Mais, excusez-moi de contredire vos idées et surtout votre proposition.
    Pensez-vous vraiment, sans vous tromper, que monsieur Aït Ahmed Hocine qui préside activement le FFS, soit le type de politicien qui se contente de faire de l’opposition pour le plaisir de l’opposition; de dénoncer pour le simple désir de la dénonciation; d’opter inconsciemment pour la politique de la chaise vide; de rejeter les mascarades électorales, ou enfin de refuser les faveurs d’un pouvoir de l’État que des généraux putschistes et de véreux politicards avaient volé au peuple, en janvier 1992, et lui offraient sans honte aucune, comme cadeau empoisonné par le recel ?

    Hocine Aït Ahmed ou encore le FFS, a choisi de s’opposer judicieusement, par les moyens modernes et pacifiques de la politique constructive, face à la violence de la junte militaire et du cartel de la maffia politico-financière qui squattent l’Etat depuis 1962 et sous la protection des multinationales intéressées.

    Monsieur El hadi, vous n’ignorez pas que la loi électorale, dans son article 88, place le pouvoir dans le rôle récusable de juge et partie, dans toutes les compétitions référendaires, présidentielles, législatives et locales.

    Vous suggérez cependant que le FFS doive y participer !

    Par devoirs de vérité, de lucidité et de pédagogie, si chers au FFS, je peux vous démontrer, preuves à l’appui, que l’opposition du FFS est la seule qui mérite le soutien des Algériennes et Algériens, car elle a prouvé dans les faits et le discours idéologique, sa cohérence constante et sa crédibilité inégalable.
    Cette opposition se caractérise également par les propositions constructives d’alternance démocratique, pacifique et non clanique au pouvoir de l’État qui s’est avéré menteur, fraudeur, corruptible, corrupteur, divisé, diviseur, mais aussi, fort par la faiblesse politique des Algériennes et Algériens dépolitisés ou victimes inocentes de la criminelle propagande officielle diabolisant le politique, et mystifiant la loi de la force brute depuis 1962 à ce jour.

    Depuis toujours, le FFS a vu ses propositions de remède, rejetées globalement et dans le détail, et surtout stupidement à mon sens, par le régime malade du pouvoir en place.
    Ce régime qui refuse également de se soigner en rendant au peuple sa pleine souveraineté ainsi que son droit à l’autodétermination libre et infalsifiable.

    Pratiquement, monsieur El hadi, êtes-vous satisfait de vos élues et élus au Parlement ? Eux qui bradent impunément leur représentativité populaire qu’ils trahissent, leur légitimité démocratique et leur sens de l’honneur s’ils en ont encore, contre des intérêts matériels et privilèges personnels, offerts en contrepartie pour la pérennisation du pouvoir égoïste antinational et du statu quo.

    Êtes-vous content d’avoir voté pour le maintien de ce pouvoir ?
    Si oui, ce n’est certainement pas l’avis de l’écrasante majorité de la population qui a fini par décider de ne plus aller voter dans des scrutins pipés d’avance.

  10. El hadi dit :

    Concernant les pseudos élus je les ai dénoncé à plusieurs reprises , quant à ma petite personne je n’ai voté que deux fois pour des élections présidentielles à la première élection de monsieur Zeroual en signe de résistance à la terreur et à l’obscurantisme et la 2ème fois à la première élection du président Bouteflica esperant une évolution des moeurs politiques . Ce qui peut motiver des citoyens comme moi à fréquenter les bureaux de vote plus régulièrement c’est la participation de vrais leaders apparetenant à de vrais partis politiques connus par leur composante de patriotes intègres , la participation du FFS pourrait motiver les citoyens pour s’investir dans la vie politique et à retrouver un esprit de citoyenneté ,sinon comment concevez vous le changement par un miracle ? en sachant qu’on ne peut pas redémarrer à zéro ? sauf par un coup d’état que personne ne souhaite ou encore moins un retour de ceux qui ont failli mener le pays à la dérive et à la guerre civile .

  11. arezki dit :

    @ caractére
    toi cerainement, tu pouras reveiller les mort.
    sois sure que les memebres du secretariat national du ffs savent que ce n’est pas avec une declaration qu’il vont sauver ce pays et sa population, surtout ne t’inquiete pas trop,gardes pour toi seul ton désespoire.
    mais il gardent a l’sprit qu’il est de leur devoir d’eclairer et d’informer l’opinion public sur les questions politique.
    DISONS:

    -OUI pour une lutte politique non violente.

    -NON au projet de nouveau code communal adopté récemment par le gouvernement.

    -NON a l’instrumentalisation de la religion à des fins politiciennes.

    vive l’algerie démocratique et moderne.
    vivre le FFS.

  12. El hadi dit :

    PS/ enfin un débat politique digne , sincere et prométeur , il me rappelle les années de lumiére de l’Algérie indépendante , années ou l’université était le fief de la contestation , de la dénonciation des dérapages politiques et de la corruption ; l’université était aussi le fief des confrontations politiques et des idées En ; certe les pratiques ont changé , les partis d’oppposition sont absents dans les universtés et les entreprises ,ils ont laissé la place à des partis théocratiques manipulés et tractés par des opportunistes navigant au grès des vents .Actuellement l’Algérie dispose de
    trois « grands » partis au prix d’un seul ,autour desquels gravitent des petits satéllites insignifiants

  13. lounes dit :

    “FFS:La sécurité nationale ne saurait être du domaine réservé du pouvoir”, dites-vous….tu fume quoi ? donnez moi un exemple de pays ou l opposition gere les questions de securite ? stop au delire faut prendre des sieges pour pouvoir decider de ces questions sensibles alors bientot inchallah mais en attendant….

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER