Après le personnel, les praticiens apportent leur soutien à la directrice de l’EPSP de Bab El Oued

ould.jpgNous praticiens de l’EPSP de Bab El Oued, médecins, chirurgiens dentistes et la pharmacienne, nous portons notre soutien indéfectible à notre directrice, vu les améliorations portées sur tous les domaines; à savoir la prise en charge adéquate sur tous les domaines; prise en charge adéquate du patient avec la disponibilité de moyens tant matériels que thérapeutique concernant notre établissement, la considération du praticien en lui offrant tous les moyens de bord pour l’accomplissement de sa mission.

Jamais un staff administratif de ceux qui se sont relayés à la tête de notre établissement n’a été aussi intransigeant, stricte et vigilant sur les droits des travailleurs à savoir rappel, avancements etc…

A cet effet Monsieur le ministre, nous venons par cette motion signée par l’ensemble des praticiens réitérer le soutien à notre directrice pour son maintien à son poste pour un résultat certainement meilleur qu’aujourd’hui.

Commentaires

  1. NARMOTARD dit :

     » Après le personnel, les praticiens apportent leur soutient à la directrice de l’EPSP de Bab El Oued », dites-vous.

    J’encourage cette motion de soutien en faveur d’une collègue qui est victime innocente de la mentalité antidémocratique et dominatrice du système arbitraire de pouvoir algérien.
    On se souvient que cette mentalité a été sécrétée par la désastreuse politique du parti unique, puis propagée à travers les « organisations de masse » telle que l’UMA (Union médicale algérienne). Cette dernière n’est pas étrangère au docteur Ould Abbes, le future ministre à répétitions et un des « gardiens du temple » FLN 1962, sous couvert de la façade pseudo pluraliste politique.

    La résistance à cette lamentable mentalité de domination doit se poursuivre pacifiquement et démocratiquement, dans tous les secteurs de la vie sociale. Car nous croyons en la volonté du peuple algérien, et œuvrons à la victoire de la démocratie et de la justice indépendante dans un véritable État de droit en Algérie.

    Cette victoire est, comme l’indépendance nationale, difficile et douloureuse, mais certaine.

  2. DDa OMAR d'Alger dit :

    Quelle démonstration de courage politique de nos praticien qui ont déclaré soutenir la directrice relevée par leur ministre de la santé! Nos praticiens savent s’y faire lorsqu’il s’agit de défendre le  » droit à la vie  » du travail de leurs collègues à l’inverse de la section syndicale affiliée UGTA , branche asservie au pouvoir en place.
    En tout cas, il nous semble que nos cadres commencent à prendre conscience de la situation de totalitarisme vécu dans notre pays!Lorsque les cadre de la nation commencent à bouger dans le bon sens, nul doute que tout le pays bougera et ira vers une voie salutaire, qui est celle de l’avènement de la démocratie!
    Bravo à nos médecins de la santé publique!

  3. El hadi dit :

    Nous apprenons quotidiennement par des médias (la voie de son maitre : ENTV ,el moudjahid ) que monsieur le ministre de la santé effectue des visites « inopinées » dans les hopitaux , la denière en date s’est faite au CHU Mustapha , s’il faut attendre ses visites pour s’enquérir de faits connus par tout le monde depuis des décennies et qui empirent d’année en année , que fait le ministre le reste du temps , ALger dispose de 4 ou 5 hopitaux qu’on peut décortiquer en une seule journée ;je ne réside pas en Algérie mais je sais grâce à des passages limités dans le temps en algérie que les conditions d’hygiène dans les hopitaux sont déplorables ,que les délais pour une prise en charge thérapeutique sont dramatiquement longs , que les passes droit sont monnaie courante , que les dessous de table sont des pratiques connues pour avoir un RDV dans des délais raisonables tout en sachant que la qualité est souvent inexistante, après 16 heures ce sont les jeunes « internes » qui prennent en charge des patients souvent pour des pathologies lourdes nécessitant des compétences avérées, certains médecins se croient investis d’une mission divine leur donnant le droit d’engueuler les patients de refuser de leur donner des explications sur leur état de santé .j’ai pu constater ,aussi lors des congrès que l’Algérie dispose de beaucoup de compétences et de jeunes médecins ambitieux mais, malheureusement mal exploités et peu considérés . Monsieur le ministre les patients ont besoin d’actes concrets dans le sens d’une prise en chare de qualité dans le respect et je dirais même qu’ils ont le droit d’exiger un bon résultat . On ne gère pas un ministére de la santé comme on gère un ministère de la propagande. Par « pitié » rendez aux citoyens leur dignité ,dignité qui leur permettra de retouver le sens de la responsabilité et la citoyenneté .Savez vous ,monsieur le ministre que dans certains services prenant en charge des insuffisants respiratoires l’oxygène est inexistant dans les chambres , savez vous que les services ne disposent pas de toilettes dignes de ce nom que ce soit pour les patients ou le personnel, savez vous que certains services ne disposent pas de secrétaires médicales et que les corespondances entre les spécialistes et le médecin traitant peuvent rendre beaucoup de services aux patients et à moidre fraits;autre chose les « commissaires politiques » ne devraient plus avoir droit de cité dans les hopitaux .

  4. blkcm dit :

    je tien a solliciter mr le ministre d’encourager le gestionnaire courageux.
    Cest pas grave de rectifier le tir en lui offrant une promotion.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER