• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 2 octobre 2010

Archive pour le 2 octobre, 2010

Solidarité avec Kamel Jendoubi expulsé de Rabat

kamel.jpgLes associations de l’immigration soussignées, dénoncent avec force le refoulement par les autorités marocaines de Kamel Jendoubi, président du Réseau Euro-méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) et du Comité pour le respect des droits de l’homme en Tunisie (CRLDHT).

Kamel Jendoubi est arrivé hier soir à l’aéroport de Rabat sur invitation de l’Organisation Marocaine des Droits Humains. Les autorités marocaines l’ont empêché de fouler le sol marocain en l’obligeant de passer toute la nuit à bord de l’avion. Il a été expulsé ce matin vers la France.
 
Kamel Jendoubi est militant de l’immigration et des droits de l’Homme depuis de nombreuse années. Son expulsion de Rabat démontre la complicité entre le pouvoir marocain et le régime tunisien. 

(Lire la suite)

Benbouzid: «Le dossier des œuvres sociales est entre les mains du gouvernement»

benbouzid.jpgLe ministre de l’Education nationale, Boubakeur Benbouzid a affirmé à l’APN que le dossier des oeuvres sociales se trouve actuellement au niveau du gouvernement et qu’il ne concerne, en aucun cas, son département. Le responsable du secteur a rappelé que la gestion de l’argent des œuvres sociales a été confiée en 1994 à l’UGTA, de crainte que les militants du parti dissous (FIS) n’utilisent cet argent pour l’achat d’armes. Aujourd’hui, fera remarquer M. Benbouzid, le pluralisme syndical «incite à plus d’ouverture pour que chaque syndicat contribue à la gestion des fonds des œuvres sociales», rapporte El Watan.  

Ecole algérienne: Que faire pour sauver mes enfants ?

cole.jpgNoureddine pour « Algérie Politique »

Je viens de scolariser mes deux enfants et je découvre le monde merveilleux de l’école algérienne. Au courant de l’année scolaire écoulée, j’ai introduit les dossiers d’inscription de mes enfants qui ont été acceptés. A la rentrée l’acceptation de mon fils âgé d’un peux moins de 5ans n’a pas été de tout repos, en raison du nombre élevé des enfants inscrits.
Le jour où il rejoint l’école, j’ai eu à relever de mes propres yeux, l’existence de deux classes: l’une pour les privilégiés et la seconde (où est reçu mon fils) pour les malheureux. Ma protestation auprès du directeur s’est soldée par un “hadha houa lakmach addi oualla khalilli” sans omettre de me signifier qu’il m’a fait une faveur pour scolariser mon fils.

(Lire la suite)

12

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER