Abdelhak Layada, un ancien bourreau au secours de l’ANP !

layada.jpgDans une déclaration au Temps d’Algérie, le fondateur du Groupe islamique armé (GIA), Abdelhak Layada, est revenu sur les circonstances de l’assassinat des sept  moines de Tibhirine en 1996. L’ancien bourreau, sanguinaire et égorgeur d’enfants revendique fièrement que c’est son ancienne organisation criminelle, le GIA, qui  est responsable de l’assassinat des moines et que l’Armée nationale populaire n’est concernée ni de près ni de loin.

Pour Layada, «les auteurs de l’assassinat des moines de Tibhirine sont connus et les autorités françaises étaient au courant. Il n’y a absolument aucune nouveauté et de preuves palpables et tangibles sur la supposée attaque algérienne. Ils ne peuvent pas juger une telle affaire sur la base de simples déclarations et de faux témoignages d’un général français», affirme l’ancien chef terroriste. El Mouhtarem

Commentaires

  1. said dit :

    Qui peut le croire? la retournement de veste est un sport national.Le moins futé des quidams se pose la question elementaire : A qui profite le crime ? ou à plus grande echelle: à qui ont profités les crimes, tous les crimes…la reponse est evidente .

  2. comme d'AB dit :

    Oué comme d’ab sous ordre de toufik il y a klk jours hassane hattab et aujpud’hui c’est Abdelhak Layada.

  3. thirga dit :

    Il est gonflé ce tôlier reconverti en émir égorgeur. Il assume tous ses crimes et dérange ceux qui croient au Père Noel. La DST de H2 a fait du bon travail. Heureusement que Boutef III l’ a recyclé.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER