• Accueil
  • > Hommage
  • > RAJ: Rassemblement le 05 octobre à 12H00 à la place des Martyrs (Alger)

RAJ: Rassemblement le 05 octobre à 12H00 à la place des Martyrs (Alger)

octobre.jpgComme chaque année, le Rassemblement actions jeunesse (RAJ) commémore les journées d’Octobre 1988 qui ont fait vaciller le pouvoir. A  l’occasion du vingt-deuxième anniversaire de ce mouvement cher aux Algériennes et Algériens, nous voulons, nous devons  faire une halte (où que l’on se trouve), et nous souvenir, mais aussi continuer à porter le flambeau de tous les mouvements de Libération du Citoyen qui ont eu lieu dans notre pays, de l’Indépendance à nos jours.

Nous appelons tous les  citoyens (es) où qu’ils se trouvent, à lutter quotidiennement et pacifiquement pour la sauvegarde des acquis d’Octobre, au moins ceux restants, car ils constituent le meilleur hommage aux victimes de la répression, toutes les formes de répression. Il faut protéger les acquis démocratiques aussi minces soient-ils, car ils nous donnent le moyen d’exister.

Il faut  que ce mois d’Octobre puisse garder sa pleine signification politique et symbolique. Le 5 Octobre 88 a ouvert une nouvelle ère pour l’Algérie, celle qui ouvre la voie à “la 2e République”, une République Démocratique et Sociale, comme le précise l’Appel du Premier Novembre 1954. Il est hors de question d’oublier ou de laisser  galvauder ce rendez vous !.  

Les manifestants d’Octobre 1988 n’étaient pas des émeutiers, ce n’était pas un «chahut de gamins». Ce n’était pas non plus uniquement des batailles de clans au pouvoir. C’est la réaction d’un peuple qui aspirait à une vie meilleure, qui réclamait la démocratie, la liberté et la justice sociale.

L’état d’urgence, faut-il le rappeler, est toujours en cours depuis 1992. Les restrictions à la liberté de la presse, aux libertés de créations artistiques,  les interdictions et autres entraves à l’activité politique partisane, syndicale ou associative libre, le retrait des rares prérogatives aux Elus (es) locaux , les atteintes aux droits Humains sont quotidiennes comme le démontrent les dernières descentes policières dans les rassemblements des Dignes familles de Disparus et citoyens enlevés.

Les Algériens (es) se sentent de plus en plus comme à Ghaza, dans une grande prison à ciel ouvert tant les espaces sont de plus en plus verrouillés. En résulte les émeutes au quotidien, qui malheureusement a l’air d’être la seule voie pour les sans voix, ou pour d’autres, les Sans Visas, la traversée de la Mer au risque de perdre la Vie.    

Quoi qu’en dise «al Mouharrifin» (les falsificateurs) de l’Histoire, le mouvement d’Octobre 88 était l’expression d’une revendication populaire pour le changement. Une Juste aspiration du peuple à une Vie meilleure. Cette volonté est  TOUJOURS D’ACTUALITE. Continuons Dignes Algériens (es) à la revendiquer.

Rendez vous est donné ce Mardi 05 Octobre à Midi (12H00) à Sahat  Chouhada (Place des Martyrs) d’Alger.  

NOUS PROCLAMERONS PACIFIQUEMENT LE 5 OCTOBRE, Journée OFFICIELLE POUR LA DEMOCRATIE  

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER