• Accueil
  • > Libre débat
  • > Témoignage d’un coopérant étranger: « Je rentre écoeuré par l’Algérie où tout reste cassé… »

Témoignage d’un coopérant étranger: « Je rentre écoeuré par l’Algérie où tout reste cassé… »

algrie.jpgTristan pour « Algérie Politique »

Après avoir travaillé 3 ans en coopération en Algérie en 1970 puis recommencé 40 ans plus tard pour aider ce pays, je rentre écoeuré par un pays où tout reste cassé, où l’on consomme et ne répare pas, où l’on enseigne mais l’on ne sait pas retenir ses diplômés, où servir est une déchéance, où les hôtels sont inexistants ou délabrés (sauf quelques uns que l’on compte sur les doigts de la main) où des femmes sont lynchées à Hassi Messaoud parce qu’elles travaillent et cela sous le regard de la police, où l’intolérance vis-à-vis des non musulmans conduit aujourd’hui des petits restaurants d’Alger à fermer le midi pendant le ramadan… et je pourrais en remplir des pages entières sur ce pays que j’aime pour y avoir consacré 7 ans de ma vie professionnelle à aider la “jeune” Algérie à sortir du fossé du colonialisme. Mais l’Algérie n’est plus dans un fossé mais dans une gorge profonde où l’obscurantisme religieux que nous avons connu au moyen âge est toujours en vie, où les distractions sont absentes de la vie quotidienne, où la copie et le piratage sont un sport national pour occuper les jeunes dont la moité sont au chômage.

Un pays, qui aujourd’hui n’a plus de dette, s’enfonce dans la consommation à tout va sans avoir à l’esprit que cela implique d’entretenir et impose la maintenance préventive pour les services essentiels et vitaux de la communauté… Les hôpitaux sont des espaces où les gens s’entassent à faire la queue avant le lever du soleil pour des hypothétiques soins exercés dans un environnement inacceptable sanitairement parlant avec du matériel qui n’est plus en état de fonctionner.

Depuis 1970 on a construit les plus grandes usines à tisser, des conserveries, des centrales électriques qui sont en ruines depuis longtemps voire qui n’ont jamais ouvert et qui montrent toujours leur tas de ferraille dans les banlieues. L’eau, essentielle à la vie, n’est pas accessible à tous, les stations dépuration n’épurent plus rien au point que les plages proches des grandes villes ont devenues dangereuses l’été pour les familles qui cherchent à égayer leur morne vie d’un peu de vacances en bord de mer, les oueds sont remplis de détritus, de bouteilles et sacs en plastique au point de colmater les canaux d’irrigation essentiels aux cultures. Le budget du transport ferroviaire depuis l’indépendance n’a même pas reçu suffisamment d’argent pour entretenir le réseau laissé par la colonisation au point que depuis peu de temps le gouvernement à décider de refaire tout le réseau et développer 5 à 10.000 km de voies mais sans développer correctement l’entretien et la maintenance préventive. Aujourd’hui du matériel ferroviaire flambant neuf roule sur des voies en mauvais état; demain il restera dans les ateliers pour usure prématurée.

Tout cela ce n’est pas le fait des ex-colons mais d’une société algérienne qui n’arrive pas à sortir d’un socialisme de façade où la seule chose qui compte c’est soi ensuite soi et encore soi et un peu la famille.
Alors cette dame de la révolution célébrée par les uns et haïe par les autres ne pense qu’à elle et à sa notoriété qui la place au dessus des autres apparemment pour elle. Connaissant des choses de l’Etat, elle ne peut pas ignorer que les fameuses prises en charge par la Caisse algérienne pour des soins dispensés en France ne font quasiment pas l’objet de remboursements de la Sécurité Sociale française depuis 1960. Alors si son orgueil et la culture de son ego lui permet de se faire soigner en France et par la France tant décriée localement encore aujourd’hui, c’est que le symbole fort qu’elle représentait pour le peuple algérien dans le passé fait partie du passé et qu’elle aussi n’a plus de respect pour ses frères algériens qui furent ses fères “d’armes” il y a longtemps, très longtemps. Au contraire elle semble user de ce symbole national à des fins personnelles et sans aucun respect de la valeur que cela a encore pour d’autres personnes dans son pays, des personnes qui ne demanderont jamais à descendre au George V, car il y des gens biens en Algérie et parmi eux des anciens combattants qui ont de la décence, du respect et de la dignité dans le dénuement de leur vie quotidienne.
S’il y a un dieu pour juger cela, j’espère que son jugement sera sévère

Commentaires

  1. fess dit :

    Monsieur le « COOPERANT » si vous n’etiez pas content vous auriez du prendre l’avion plus tot,car pour dire vrai,la majeure partie des deboires de l’Algerie est due a cette cooperation dans tout les domaines, alors, que dans les annees 70′s nous avions assez de gens competents por faire marcher le pays.
    Je pense que cette cooperation a contribue a cette corruption massive que le pays vit aujourd’hui.

  2. Benmoussa dit :

    Ce témoignage d’un déçu de l’Algérie fait vraiment mal au coeur et génère un sentiment de crainte et de peur pour notre pays livré aux prédateurs de tous acabits.

    Il corrobore ce qui se dit déjà de la situation cauchemardesque de notre pays, dont les ressources humaines et naturelles non renouvelables sont bradées par ses dirigeants autoproclamés.

    SOS, peuple et pays en danger !

    http://amnistie.centerblog.net

  3. El Erg Echergui dit :

    Entre 70 et 2010, il y a y bail qui intrigue un peu.

    On imagine difficilement (donc c’est rare) un coopérant français âgé de moins de 25 ans en 1970. Après 3 ans de coopération ans, il atteint les 28 ans. Quarante ans après, il revient en Algérie âgée de…68 ans, après l’âge de la retraite.

    Qu’est-ce qui a fait que l’Algérie ait besoin, 40 ans après l’an de grâce 1970, d’une compétence professionnellement vieille qu’elle a appelée en 1970. Sa première coopération n’a servie à rien apparemment. Où bien ce coopérant est un oiseau rare.

    Je trouve aussi que le coopérant connait trop les problèmes de l’Algérie, il lit les journaux algériens plus que les Algériens eux-mêmes, au point que, fait rare aussi, le style d’écriture ressemble étrangement à celui des Algériens. C’est rarissime. Un diplomate peut-être, mais un coopérant…

    Pouvez-vous éclairer nos lanternes.

    Tristan, c’est trop triste ce que vous dites. Si vous permetez, vous êtes un bon coopérant de la tristesse et de la sinistrose. C’est réussi.

  4. Miloud dit :

    Vous n’acceptez jamais la critique quand elle vient d’un étranger. Soyez un peu ouvert, ce français s’il a réagit c’est qu’il n’est pas indifférent. Vous n’etes pas le peuple élu et infaillible. L’al-gérie est entrain de partir en fumée et vous restez là à refuser de vous regarder dans un miroir.

  5. B. Amar dit :

    Je doute fort que c’est un coopérant français qui a écrit ce texte. Je dirai plutôt que c’est un « Harki » parce qu’il s’est permis de porter du tord à notre glorieuse Djamila BOUHIRED qui s’est déplacée à l’étranger pour se soigner dans un hôpital Français. Djamila Bouhired à combattue la sinistre France coloniale et non la France des valeurs universelles et des droits de l’homme. Il y a beaucoup de bons français en France, c’est pour cela que nous évitons d’insulter les mauvais.

  6. Achim dit :

    Je ne sais pas non plus qui a écrit cet article mais il me semble qu’il obéit très exactement à quelques canons du journalisme algérien. Tout article écrit en Algérie doit, en effet :
    - dénoncer à un moment où à un autre l’infâme colonisation,
    - célébrer les martyrs,
    - vomir la corruption qui habite ce pays aujourd’hui.

    Pour ma part, je pense que le peuple algérien est comme tous les peuples : il aime qu’on lui parle du passé mais préfère encore qu’on lui parle d’avenir. Pour le reste, la colonisation dont j’ai déjà dénoncé sur ce blogue le rappel trop fréquent qui en est fait et l’excuse aux malheurs algériens si facile qu’elle constitue, ne doit pas être confondue avec le socialisme. On a raison de pleurer sur les infrastructures laissées par les Français – prenez le nombre de salles de cinéma en 1962 – mais pourquoi tout est-il ruiné aujourd’hui ? A cause des Français ? Allons ! C’est le socialisme qui est en cause.

    C’est comme si l’on disait que le communisme d’URSS a été un échec à cause de la période tsariste précédente : c’est d’un grotesque !

  7. azzziz dit :

    résigne toi mon coeur dans ton sommeil de brute !

  8. zara dit :

    Tristan est un ami de la tristement celebre DRS,en particulier de Smain Lamari.
    il est le bras droit et ami intime de l’ex chef de la DST,YVES BONNET.
    C’est un agent du contre-espionnage français,qui a toujours travaillé pour les intérets de la FRANCE en ALGERIE.
    il ne faut nullement donner de l’importance à ses propos.
    il est responsable de notre misére etc…
    il est Nostalgique n’est-ce pas!

  9. Zitouni dit :

    Ce que je remarque et tout le monde constate: L’Algerien excelle dans la critique. Normalement, on devrait descerner un Prix Nobel de la critique sclerosee, negative, destructive, des algeriens. C’est bon de critiquer, quand la critique a une valeur ajoutee et consructive pour le pays et le peuple algerien. Ne soyons hypocritiques, l’algerien est avant tout un individualiste, ancre dans la mentalite de la tribu. C’est le mindset et l’attitude de l’algerien qu’il faut travailler. La colonisation, l’histoire, etc…font partie du patrimoine de l’Algerie. Mais l’Algerie est independants depuis 1962. Qu’a-t-on fait de ce pays avec tant de potentiels: Pour certains, c’est une vache a lait et pour d’autres, c’est le bidonville. Regardons autour de nous: Tout est sale et delabre. La clochardisation des villes. Les routes mal entretenues, etc…Quant aux services publics, c’est le parcours du combattant. Pour avoir un acte de naissance, il faut se lever tres tot, au chant du coq, et attendre dans une file depuis 6 heures du matin jusqu’a Midi. peut-etre, ce sera votre tour. C’est malheureux, Non. Et n’en parlons de la justice caffreuse et de l’education de nos enfants. Ce n’est pas le colonialisme, ni les Occidentaux, ni les Chinois, ni les moustiques tigres du desert, etc… C’est bel et bien l’oeuvre excellent de la destruction d’une nation par ses propres enfants. Assummons nos responsabilites et regardons en face nos actes. Certaines nations progressent, c’est la ruee vers une economie prospere, democratie moderne, la stabilite politique, etc…Et nous, depuis 1962, c’est la descdente aux enfers. Ce qui marche, c’est la police et repression. Trois policiers pour un citoyen algerien. C’est tout. On a copie des Occidentaux les methodes policieres: le passeport biometrique. Bientot, on va adopter la puce electronique implantee dans le cou comme les chats et les chiens. Sommes-nous des hommes libres et intelligents ou des canaris enfermes dans une cage que l’on doit nourrir avec n’importe quoi.

  10. zargo dit :

    cet article relève vraisemblablement de de la mytho avec stratagème. Les algériens touchent le font du mensonge et de la haine de soi.

    certes tout n’est pas rose en algérie, mais de là à tout noircir, il y a une marche. On demandera un jour des comptes à ces apprentis sorciers de l’état et à cette opposition professionnelle. On leur demandera pourquoi ils ont autant dérapé, pourquoi ils ont autant vendu leur âme au plus offrant !

  11. Taous dit :

    Franchement, à part le fait que nous soyons humiliés qu’un étranger, de surcroit un français, brosse un tel tableau, tout ce qu’il décrit est exact.

    C’EST VRAI ! ayons le courage de l’admettre, tout ce qu’il dit est vrai et ce n’est pas une trahison ou un manque de patriotisme que de le reconnaitre.

    Le pays fout le camp et la descente aux enfers semble inexorable.

  12. Ifigha dit :

    Non mais soyons sérieux. Qu’a t-il dit de faux cet ex-coopérant? Répondez plutôt a ses constats si vous pouvez le contredire.
    Jugeons-en:
    - Trajet Chéraga/Ben Aknoun:1 heure 30 mn au minimum;
    - Trajet Dely Ibrahim/Aéroport: 2 heures minimum, au retour 3 heures au moins!
    - Garer à Alger: 1/2 journée de recherche d’une place de parking et encore!
    - Parking à 50 DA même devant sa propre maison. Vrai ou pas? Anarchie totale et porte ouverte à tous les voyous avec la bénédiction de l’Etat;
    - Vitesse limitée à 80 km/h alors qu’au trot normal on est à 90 km/h. Il faut bien faire payer les radars par le simple citoyen;
    - Dans les Administrations (communes et arrondissements) le simple citoyen est considéré comme un vaurien pour obtenir une simple pièce administrative. Le règne des dessous de table. Vrai ou pas?
    - Bus universitaires où l’on affiche « TALABA » au lieu d’ »ÉTUDIANTS ». Pourquoi pas « TALIBANS » pendant qu’ils y sont. Où on est en langue française où on est dans la langue arabe. On continue à abrutir les enfants. Vrai ou pas?
    - On réalise des trémies pour étrangler le carrefour suivant. La bêtise technique par excellence. Aucune réflexion. Le carrefour de Dely Ibrahim avec les conséquences sur Oued Romane sont criantes!
    ….etc. malheureusement.

  13. yann dit :

    La situation effectivement catastrophique de l’Algérie est dûe à cette impossibilité de se remettre en question. On la retrouve meme dans nombre de commentaires ici. Je crois que c’est la nation qui y arrive le moins à se remettre en question. Quelque soient ses problèmes, l’Algérie accuse toujours l’extérieur. L’Etat entretient en permanence cette déresponsabilisation générale. Il y a toujours un complot étranger. La colonisation explique toujours meme 50 ans apres toutes les tares de ce pays.
    Il y a certainement peu de pays au monde capable d’un tel gâchis. Car l’Algérie est riche et devrait l’être bien plus. Elle aurait dû carburer au super.

    Mais la vraie richesse d’un pays, c’est l’humain et elle est menée par de vrais crétins. L’Algérie offre juste l’image d’un suicide collectif. Coopérants ou Algériens, lorsqu’ils sont lucides, pensent exactement la même chose. Les étrangers l’expriment généralement moins durement, mais pour ce qui est de cet article, je pense que c’est lié à l’attachement réel de son auteur pour ce beau pays.

  14. B. Amar dit :

    Avant tout nous sommes des algériens, ni musulmans parfaits, ni faux chrétiens. Parmi nous, il y a des athées qui ne croient en rien, ni en Mohamed, ni en Jésus. Et pourtant ils sont algériens autant que vous est moi. Après tout, nous sommes des africains du « NORD » et non des Européens du « SUD ». Que voulez vous qu’on soit si nous n’aimons pas êtres tous arabes ? Qu’on soit tous « amazigh » ? Non, je suis contre un autre « Parti Unique » mais pour un DIEU UNIQUE. C’est de part notre pluralité que nous serons les plus forts. Aimons-nous les uns les autres, et nous vivrons tous heureux.
    http://algerieplurielle.over-blog.net/article-conjuguer-l-algerien-au-pluriel-58375199.html

  15. Lounis dit :

    B.Amar, vous êtes complétement hors sujet. Traitez de la situation réelle qui vous est exposée la-dessus au lieu de dire n’importe quoi. Merci

  16. Said dit :

    D’abord, je remercie Lounis pour sa pertinente remarque, car Mr B. Amar fait du coq a l’ane. Et aussi, je remercie Madame Taous, honnete et franche, car il faut appeler un chat un chat, un arbre un arbre. Depuis ces dernieres annees, on assiste au vu de tout le monde, un pays poubelle, les villes sont sales, les oueds pleins de sacs de platiques, les immeubles deguelasses, a regarder les facades, les espaces verts se font rares, les routes pleines de crevasses, l’insalubrite partout, et sans nommer les servics publics. Meme les boulangers crachent dans la pate et mettent de la chique dans la baguette, etc…C’est malade et fou

  17. El Erg Echergui dit :

    Il y a une différence entre un médecin qui dit à un malade, tu est gravement atteint par autisme, et un médecin marron alarmiste qui lui dit : » mon cher ami , je t’aime bien et c’est à cause de ça que je suis dans l’obligation de te dire la triste vérité tu as, le cancer, le thyphus, la gangrène, l’hypetension, la glycémie,… »

  18. Messabih dit :

    Le syndrome lybien est dans les gouvernants ,qu’ont ils connu depuis l’independance comme philosophie politique :Marx,Baath,et Islamisme!

  19. Messabih dit :

    Les partis d’opposition doivent avoir le courage de proposer de faire un bilan
    ou un inventaire des richesses et des patrimoines (Culturels,agricoles,forestiers et maritimes) .
    Qu’avons nous a part les HYDROCARBURES ?
    Pourquoi descend-on en fleche en matiere
    d’emploi et de formation des jeunes,par rapport a ce qui se fait chez nos voisins
    du Maghreb et en France ?

  20. B. Amar dit :

    Si nous autres algériens sommes sales, c’est que nous avons une particularité. Cette particularité est que chacun de nous se voit propre et que c’est l’autre qui est sale. Le miroir ne reflète que le visage qui le regarde, soit il est beau, soit il est laid. Alors, que chacun commence à balayer devant sa porte et l’Algérie deviendra propre et agréable.

  21. rym dit :

    je suis pas à votre niveau intéléctuel mais je suis avc ceux qui aime vraiment lalgerie et qui se révolte contre letat ou elle est .elle recule de jour en jour et c’est decevan merci à ceux qui accept la critique parsque la vérité faux la dire

  22. ivan dit :

    Qui c’est ce type qui n’a vu que nos travers et qui les décuple ? Existe-il vraiment ce Tristan? Quelqu’un l’a connu ? Pérmettez-moi d’en douter : Il y a trop de Hargne dans son propos .
    Il n’a pas remarqué les infrastructures , les universités , la disparition de la malnutrition et des gourbis et de l’analphabétisme de l’époque post-colonial ?
    La volonté de nuire à l’image du pays est évidente

  23. TOUABI Amar dit :

    Ce coopérant a décrit une triste mais réelle Algérie, d’après l’occupation. Il n’y a lieu de chercher une argumentation à la FLN pour contredire ce Mr. D’ailleurs, la majorité des coopérants (notamment des années 60/70) avaient fait un travail remarquable que leur reconnaissent la totalité de leurs élèves. Pourquoi, aujourd’hui certains trouvent tjrs à redire? J’irai encore loin pour avancer, sans risque de me tromper, que certaines pratiques des tenants du pouvoir depuis 1962 n’ont rien à ‘envier’ à celles des colonialistes. Le tiers mondisme d’esprit à la peau dur et ne fait bon ménage ni avec l’humanisme, ni avec la civilisation.
    Mr le coopérant, inutile de vous le dire votre analyse s’impose. N’en déplaise aux esprits retords qui nous plongent dans un infernale régime de stagnations et de reculs.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER