Ain Mlila: Le maire brandit son arme contre un citoyen

arme.jpgLe maire de la ville de Aïn M’lila n’avait pas trouvé mieux que de brandir, hier, son arme contre un citoyen. Selon Le Courrier, une parcelle de terrain est à l’origine d’un malentendu qui a dégénéré en une violente prise de bec entre l’élu du peuple et le citoyen à qui on a spolié les biens. Un acte répréhensible à plus d’un titre où le maire, officier de police judiciaire de par sa fonction «volant» ainsi cette qualité à ceux qui l’ont dans le sang pour avoir trimé sur les bancs des universités pendant de longues années, armé par l’État pourrait peutêtre un jour tuer et “coller” son acte «au commandement de la loi»…

Commentaires

  1. bouzid dit :

    la raison du plus fort est toujours la meilleure, brandir une arme vous donne la raison aussi S.O pffffffffff

  2. gggggggggg dit :

    la raison des forts lorsque sont plus forts au sens propre du mot

  3. la chaoui dit :

    un élu par le peuple doit avant tout servir
    et proteger son peuple, TOUT LE PEUPLE
    sans étiquette politique.

    Il ne faut surtout pas oublier que c grasse
    à ce peuple qu’il trone dans le fauteuil du
    titre de maire.

    au service du peuple et

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER