• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 13 octobre 2010

Archive pour le 13 octobre, 2010

Un actionnaire majeur de VimpelCom se montre très circonspect sur la fusion avec Orascom

telenorceo.jpghttp://www.maghrebemergent.info 

Détenteur de 36% des parts de VimpleCom, le patron du norvégien Telenor, Jon Fredrik Baksaas, se montre peu emballé par la fusion avec Orascom Telecom Holding (OTH).  Outre un gonflement substantiel de la dette du nouveau groupe, le norvégien met en avant les difficultés liées à l’actif Djezzy que le « gouvernement cherche à nationaliser ». En partie seulement puisque depuis lundi le rachat à 100% de Djezzy n’est plus l’option unique.

Le DG du norvégien Telenor, l’un des principaux actionnaires de l’opérateur russe Vimpelcom, est circonspect quant au projet d’acquisition de l’égyptien Orascom. Jon Fredrik Baksaas l’a exprimé dans un entretien publié ce mercredi par le  quotidien économique russe Vedomosti, en se disant sceptique quand à la réussite du projet d’acquisition de l’opérateur égyptien Orascom par le russe Vimpelcom.

(Lire la suite)

Réunion d’experts anti-terroristes au Mali: l’Algérie boycotte, le Maroc participe

terro.jpgDes experts de la lutte anti-terroriste des pays du G8 ont entamé symboliquement mercredi une réunion à Bamako, capitale d’un pays dont la partie nord est un des théâtres d’opération d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui y détient sept otages, dont cinq Français.

Que ces experts se réunissent au Mali à ce moment précis pour étudier les moyens de renforcer la lutte anti-terroriste, « est une marque d’estime et de confiance », a déclaré Moctar Ouane, ministre malien des Affaires étrangères, à l’ouverture des travaux d’experts du Groupe d’action contre le terrorisme du G8 (GACT).

(Lire la suite)

La précipitation pour la vente de Djezzy malgré le refus de l’Algérie est édifiante

djezzy.gifMohand pour « Algérie Politique » 

Un motif d’inquiétude, en effet, aucun pays du Maghreb ne s’est livré corps et âme à des entreprises privées (seules) pour gérer et développer la téléphonie mobile. C’est un fiasco économique mais aussi sécuritaire. Mais que font nos OO7 ils surveillent nos blogs !!!  franchement quant des Algériens crient leurs douleurs et leurs mécontentements il faut leur savoir gré de le faire et non les ficher pour les avoir à l’oeil en attendant un éventuel faux pas ou le montage malodorant dont ils ont le secret.

Tous les Algériens ont le droit d’agir et de dire ce qu’ils pensent être bon pour le pays, mais aucun étranger ne peut salir notre pays et nos hommes injustement. Encore faut-il que nos agents du contre-espionnage économique puissent apporter la preuve de ce qui a été fait et ce qu’ ils continuent de faire.

(Lire la suite)

Il ya quatre ans était assassiné Rabah Aissat

aissat.jpgA l’occasion du 4ème anniversaire de l’assassinat de Rabah Aissat, ancien président de l’APW de Tizi-Ouzou, je republie ce témoignage de R. Zemouche sur les circonstances de l’assassinat.

Nous sommes le jeudi de l’avant dernière semaine du mois de ramadan 2006. A Ain Zaouia, la soirée est très mouvementée.  Il est 20 h 45.  Nous venons de terminer une partie de domino dans une cafétéria appartenant à ma famille.  Je sors du café. Je me dirige vers mon cousin propriétaire d’une librairie situant en face. Avant d’arriver à la librairie, j’entends des manœuvres d’armes au niveau de la terrasse de la cafétéria.  Tout d’un coup, j’entends des rafales, tout le monde s’est couché par terre. A cet instant, tous mes «logiciels mentaux » se déconnectent. Je suis resté bouche bée et accroupi  jusqu’à ce que les nuages se dispersent.  Je me mets à plat ventre ; j’essaye de voir ce qui vient de se passer. En vain. Je vois un individu qui court, une arme à la main, et tire des coups de feu en direction du siège de la garde communale, situé en face, pour empêcher toute intervention.

(Lire la suite)

Lakhdar Brahimi lors de la projection en avant-première du film « Hors la loi » à Paris

brahimi1.jpgPhoto de l’ancien ministre des Affaires étrangères à l’IMA (Institut du Monde Arabe) le 20 septembre 2010 lors de la projection en avant-première du film « Hors la loi » de Rachid Bouchareb.

La mission secrète confiée par le général Larbi Belkheir a Saïd Sadi

belkheir.jpgsadi2.jpgMaamar Boudersa pour « Algérie Politique » 

L »histoire de l’Algérie et plus particulièrement des tragiques évènements d’octobre 1988 n’a pas encore révélé tous ses secrets.

 

J’aborde dans cette brève étude un des aspects secrets de ces évènements, la mission secrète confiée par le général Larbi Belkheir, qui occupait le poste de secrétaire permanent du Haut conseil de sécurité en plus du poste de directeur de cabinet du président Chadli Bendjedid, à Said Sadi, présentement président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD).

Cette étude a pour sources les confidences des deux personnes rendues publiques depuis plusieurs années. La première est celle de Said Sadi, publié dans un livre édité par les éditions Parenthèses à   Alger en 1990 sous le titre «Le RCD, à cœur ouvert, entretiens avec Said Sadi par Mohamed Habili». 

A la page quatorze du livre, Sadi  aborde le premier contact avec le pouvoir par l’intermédiaire d’un policier sans préciser ni son nom, ni son grade, ni sa fonction, qui lui indiquait que l’état de siège allait être instauré. Y assistait à cet entretien informel Mokrane Aït Larbi.

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER