Il ya quatre ans était assassiné Rabah Aissat

aissat.jpgA l’occasion du 4ème anniversaire de l’assassinat de Rabah Aissat, ancien président de l’APW de Tizi-Ouzou, je republie ce témoignage de R. Zemouche sur les circonstances de l’assassinat.

Nous sommes le jeudi de l’avant dernière semaine du mois de ramadan 2006. A Ain Zaouia, la soirée est très mouvementée.  Il est 20 h 45.  Nous venons de terminer une partie de domino dans une cafétéria appartenant à ma famille.  Je sors du café. Je me dirige vers mon cousin propriétaire d’une librairie situant en face. Avant d’arriver à la librairie, j’entends des manœuvres d’armes au niveau de la terrasse de la cafétéria.  Tout d’un coup, j’entends des rafales, tout le monde s’est couché par terre. A cet instant, tous mes «logiciels mentaux » se déconnectent. Je suis resté bouche bée et accroupi  jusqu’à ce que les nuages se dispersent.  Je me mets à plat ventre ; j’essaye de voir ce qui vient de se passer. En vain. Je vois un individu qui court, une arme à la main, et tire des coups de feu en direction du siège de la garde communale, situé en face, pour empêcher toute intervention.

La scène dure pas plus de cinq minutes. Les tueurs s’évaporent dans l’univers. Le calme revient grâce au courage des jeunes qui risquent leur vie à tout moment.
Je prends mon courage à deux mains pour me rendre sur les lieux…A mon arrivée, je découvre un corps, criblé de balles (entre 8 et 9 balles), gisant dans un bain de sang.  C’est Rabah Aissat, président de l’APW de Tizi-Ouzou. Je le prends dans mes bras et je crie à l’aide, car le corps est lourd. Aucun n’ose approcher ni se lever. J’essaye de mettre son bras sur mon épaule pour le prendre dans ma voiture, garée en face en milieu d’autres voitures. Incapable de faire sortir mon véhicule, je demande à un voisin, tout près de moi, de m’aider à le prendre dans sa voiture (Renault express). On démarre en direction de l’hôpital Krim Belkacem de la commune de Draa El Mizane.

Nous arrivons à l’hôpital. Plusieurs personnes nous rejoignent. Ils sont venus dans des fourgons, des 404, des camionnettes…pour donner du sang….Le sort de Aissat est entre les mains des médecins de garde. Je constate l’arrivée d’un groupe de médecins dépêchés du CHU de Tizi-Ouzou. Malheureusement, entre 3h00 et 3h30, Rabah Aissat succombe à ses blessures. C’est une autre panique qui s’installe.

Vendredi matin, un seul sujet de discussion : le tragique évènement qui s’est produit la veille. Les gens parlent avec hésitation. On ne sait pas quoi dire encore moins quoi faire. Les gens se regardent et la méfiance s’installe. Ainsi, la ville de Ain Zaouia meurt et ne reprend la vie que plusieurs mois après la mort de Aissat. 

Samedi matin, tout le monde attend l’arrivée de la dépouille du
CHU Nadir Mohamed de Tizi-Ouzou. Toute la population de Ain Zaouia se rassemble. Le village natal de Aissat, Ain Laabid, devient inaccessible. Des gens de tout âge et de différents horizons arrivent. Je vois des députés, des artistes, des responsables, des cadres de la nation, des jeunes…Ils sont venus  voir pour l’ultime fois le corps de Aissat et lui rendre un hommage. A Dieu nous appartenons et à Lui seul nous revenons. Il est le juge de toute âme. J’avoue que ce n’est pas facile de vivre de tels moments et de tels évènements qui dégradent notre société qui était saine autrefois. Mais laissant tout au Bon Dieu.

Commentaires

  1. omar dit :

    allah yarahmou, dans notre pauvre algerie irgazane n ont pas de place repose en paix

  2. lamrous smail dit :

    Allah Yarham notre frère Rabah Aissat et que Dieu lui réserve une place au paradis.Il fut un homme de convictions, toujours au service du peuple et de son parti le FFS.Nous espérons avoir davantage d’hommes de sa trempe pour espérer un changement dans notre pays!
    Reposes en paix camarade Aissat Rabah,le flambeau ne tombera jamais!

  3. wissene dit :

    no comment pour le témoignage de zemouche.
    mais des questions restent posées
    -qui a tué da rabah?
    pourquoi l’a t on tué?

  4. NARMOTARD dit :

     » Il y a quatre ans était assassiné Rabah Aissat », dites-vous.

    Je joins, en cette triste circonstance, ma pensée, solidairement avec celles qu’expriment ceux qui mènent le même combat politique que Rabah Aïssat, en faveur des valeurs démocratiques au service de l’Algérie et de l’unité du peuple algérien.

  5. kabylemaurepourlalgerie dit :

    dégoutage :(
    pour les vivants gardons sa mémoire et du courage

  6. Youcef Aouchiche dit :

    Il y a 4 ans il fut lâchement assassiné, mais la lumière est loin d’être faite sur cet acte ignoble. Sa politique vigoureuse ayant pour objectif principal la réhabilitation du politique en kabylie tout en réalisant le sur-saut sécuritaire et de développement, dérangeait tout le monde. de ce point de vue plusieurs thèses s’impose. la plus pertinente: a qui profita sa liquidation? lorsque on sera en mesure de répondre à cette question on trouvera surement les potentats qui ont été derrière ce crime barbare.
    un brave homme. Que Dieu l’accueil dans son vaste paradis.

  7. MUS dit :

    REPOSEZ EN PAIX M AISSAT

  8. awghlis dit :

    repose en paix da ravah .il ton tués parseque tu derange la mafia local en kabylie et le régime en place .tu és un homme fidelle au changment et fidelle aus idés du ffs et tu restra vivent dans non coeur da ravah .repose en paix et paix sur ton ame notre lion .

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER