Sid Ahmed Ghozali: «Nous avons été les harkis du système»

gho.jpg«Je n’ai jamais fait partie du système (…)  Il faut parler de système dans le système et identifier celui et ceux qui prennent la décision. Moi et d’autres, nous n’avons jamais pris la décision. Quelque part, je le dis aujourd’hui, nous avons été les «harkis du système». Nous l’avons servi. De bonne foi, car nous nous croyions commis de l’Etat, d’un Etat. On n’a pas compris que nous n’étions que ses instruments», a déclaré l’ancien chef du gouvernement Sid Ahmed Ghozali dans un entretien accordé hier au Quotidien d’Oran. A croire que les Harkis au temps du colonialisme avaient servi la France de bonne foi. El Mouhtarem 

Commentaires

  1. p.I.2merde.dz.con dit :

    Le pauvre,une pétition pour Ghozali s’impose, il faut à tout prix lui permettre de retourner dans les bonnes grâce du sérail. Il est là depuis des lustres et semble être un ingénu, très touchant. Harki(et le mot est faible) vous l’avez été, toi et tous les autres, mais en toute conscience. Mais un miracle est toujours possible, qui sait tes amis d’hier peuvent te rappeler à n’importe quel moment et tu seras ravi de reprendre du service tout en te faisant frapper sur les doigts pour cette petite déclaration faite dans un moment d’égarement.

  2. ..gjingis dit :

    La question ,que faire maintenant mr le munistre?

    Apres avoir commis ce theatre ,je sens que tout le monde essaye de se racheter du moin devant son dieu.

    MAIS IL EST TROPS TARD

  3. abderrezak dit :

    salam,
    approché par feu kasdi merbah en 1988 pour occupé le poste de ministre,sid ahmed ghezali a demandé a etre payé en francs francais !!!.
    tous les memes ,tous des harkis.

  4. El Erg Echergui dit :

    Bien que ces aveux sont tardifs et feront certainement date dans le milieu politique c’est-à-dire dans le milieu les harkis post-indépendance, ils restent néanmoins douteux et manque de sincérité. « Harki des militaires ou du système » sera rapidement une formule consacrée et s’affichera désormais sur le front des grands commis de l’Etat pour indiquer qu’ils sont des laquais du vrai pouvoir. Tant qu’il n’aura pas dénoncé un général encore puissant, il botte en touche et lasse une voie de réconciliation avec ses anciens maîtres pour espérer reprendre du service.

    Mais malgré cette lourde sentence, SAG ne va pas au bout de sa confession, il ne donne pas des noms des maîtres contrôlent l’Algérie et qui l’ont utilisé comme une marionnette et l’on conduit à les défendre jusque dans les tribunaux français. L’Algérie n’oubliera pas sa compromission flagrante avec le général Nezzar dans le procès qui fut intenté contre M. Souadia, un militaire dissident Souadia qui lui a voulu se libérer de la manipulation imposée par les généraux à tout un peuple et a voulu libérer sa conscience.

    Pour l’histoire, M. Ghozali, et pour qu’on vous prenne au sérieux, il faut un mémoire, il faut livrer des dates, des noms, et des événements précis et même des anecdotes. Un peu de courage, écrivez l’histoire de votre peuple. Vous avez été un acteur majeur dans l’une des phases les plus noires de l’histoire de l’Algérie. Dénoncez ces maîtres chanteurs et l’Algérie saura vous pardonner, Il n’est jamais trop tard pour libérer l’Algérie.

  5. Amar dit :

    Quelle bassesse!
    Quand il faisait partie du systeme, il se la coulait douce et remplissait ses poches comme tous ses conquegenaires.Maintent etant a la fin du rouleau, Mr le Ministre d’anatan veut faire la victime et donner des lecons de morale, en utilisant encore la terminologie « harkis », comme si ces pauvres harkis sont les responsables de la destructuration de l’Etat. Les Harkis ont fait leur epoque avec la France. C’est finito. Ils n’ont rien a y avoir dans vos responsablites de Chef de gouvernement. Il faut assumer ses responsabilites et endosser les consequences d’avoir saigne le pays a blanc. Normalement, vous devriez etre traduits devant une justice du peuple algerien et y repondre de vos actes de destruction de la nation. Ce qu’ont fait les Harkis a l’Algerie est une goutte en comparaison de ce que vous aviez au pays!

  6. B. Amar dit :

    Il ne faut pas oublié que Mohamed BOUDIAF est tombé sous les balles assassines pendant que ce « Harki du système » – sinistre pseudo qui lui va merveilleusement – était chef du gouvernement. Il ne faut pas oublier aussi que c’est sous sa gouvernance qu’il chantait qu’il y aurait des élections propres et honnêtes. Il ne faut pas oublier que c’est ce Monsieur, à la solde de je ne sais qui, qui a commencé le bradage de « HASSI MESSAOUD ». Au fait, ce Monsieur, vit où ? Je pense qu’en Algérie il n’est pas chez lui car, nos lugubres gouvernants dès que leur mission se termine, ils regagnent leur pays de résidence ou celui de leurs femmes pour s’occuper de leurs affaires juteuses. Une autre question: Pourquoi SAG a entamé tôt sa campagne électorale depuis l’Oranie ? N’est-ce pas un signe de Régionalisme ? Il aurait dû commencer la campagne électorale depuis la salle de théâtre d’ANNABA. C’est depuis ce théâtre que l’Algérie a balancé dans l’horreur.

  7. boudiaf dit :

    on vous a utiliser meme pour etre complice dans l ‘assaaainat de Boudiaf dans le HCE DONC VOUS ETES UN VRAI HARKIS

  8. El Erg Echergui dit :

    Bien que ces aveux sont tardifs et feront certainement date dans le milieu politique c’est-à-dire dans le milieu des harkis post-indépendance, ils restent néanmoins douteux et manquent de sincérité. « Harki des militaires ou du système » sera rapidement une formule consacrée et s’affichera désormais sur le front des grands commis de l’Etat pour indiquer qu’ils sont des laquais du vrai pouvoir. Tant qu’il n’aura pas dénoncé un général encore puissant, M. Ghoazali botte en touche, tergiverse et lasse une voie de réconciliation avec ses anciens maîtres pour espérer reprendre du service.

    Mais malgré cette lourde sentence, SAG ne va pas au bout de sa confession, il ne donne pas des noms des maîtres contrôlent l’Algéri, qui l’ont utilisé comme une marionnette et l’on conduit à les défendre jusque dans les tribunaux français. L’Algérie n’oubliera pas sa compromission flagrante avec le général Nezzar dans le procès qui fut intenté contre M. Souadia, un militaire dissident, qui a voulu se libérer de la manipulation imposée par les généraux à tout un peuple et a voulu vraiment libérer sa conscience.

    Pour l’histoire, M. Ghozali, et pour qu’on vous prenne au sérieux, il faut un mémoire. Il faut livrer des dates, des noms, des événements précis et même des anecdotes. Un peu de courage! Ecrivez l’histoire de votre peuple! Vous avez été un acteur majeur dans l’une des phases les plus noires de l’histoire de l’Algérie. Dénoncez ces maîtres chanteurs et l’Algérie saura vous pardonner, Il n’est jamais trop tard pour libérer l’Algérie.

  9. Zohra dit :

    Et pourtant, vous etiez dans le systeme de Boumediene….mais Boumediene n’a jamais essaye d’edifier un Etat. Voir les textes suivants.

    http://www.lematindz.net/news/3137-debat-non-boumediene-na-jamais-construit-un-etat-1ere-partie.html

  10. ..gjingis dit :

    oui effectivement c est la réalité .meme la gestapaut n a pas fait ce que ces harquis ont commi ,et oui.l un des plus grand génocide que la planet a connu .
    on en parlent partout maintenant
    ils veulent la moussalaha ?

    OUI PEUT ETRE, LA MOUSSALAHA VERRA LE JOUR MAIS COMMENT? A QUEL PRIX?
    ENTRE QUI ET AVEC QUI?

    C EST CA LE BUT ? QU ILS ENVISAGENT POUR ECHAPER AUX POURSUITES LOURDES
    COMME CELLES DE MILLOSOVICZ ET Cne ex JOUGOSLAVIE PAR EXEMPLE POUR NE PAS CITER PAMIS TANT D AUTRES

    LI Y A DE QUOI MEDITTER

    BONNE JOURNÉE A TOUS ET PORTEZ VOUS BIEN

  11. Taous dit :

    Faut le faire ! Ministre des affaires étrangères, premier Ministre et j’en passe et ça clame n’avoir pas fait partie du système ! quelle impudence !

    Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu pour avoir eu des gus pareils ! c’est tout simplement pas possible!!!

    Enfin, il s’auto-définit lui même comme harkis et ce n’est pas nous qui allons le détromper !!!

  12. persifleur dit :

    Vieilli prématurément par tant d’années forcées au placard, Sid-Ahmed Ghozali refait surface.
    Taratata

    L’ancien sherpa de Boumediène a convoqué des journalistes pour nous révéler des trivialités.

    Dans un passé très récent (2008), dans une de ces déclaration solennelles, il s’était présenté aux journalistes comme véritable donneur de leçons.

    La bedaine en l’air, le noeud de papillon toujours scellé au cou et Obama sur la couverture d’un magazine posé incidemment à côté de lui.

    Toute cette mise en scène pour nous annoncer la main sur le coeur que le changement de régime est une question de vie ou de mort

    Question mort il en connait un rayon. Il était au premier rang du temps où la Stasi algérienne de Boumediène réprimait dans le mépris, la torture et le meurtre toutes les personnes qui pouvaient un tant soit peu penser à un quelconque changement.

    Il s’est accroché à son siège bien après la mort de son gourou tout en plébiscitant la totalité des décisions criminelles ordonnées par ses « copains ».

    Le temps a passé, son ancien collègue devenu président,ne lui a rien proposé et doit certainement lui faire payer chèrement leurs antagonismes passés, minés de jalousies personnelles à l’ombre du dieu Boumediène.

    Sa gesticulation médiatique arrange toutes les parties. Elle permet aux stratèges de la communication présidentielle et les autres de se gargariser sur l’existence d’un semblant de liberté d’expression.

    Mais l’ex tout-puissant directeur de la régalienne Sonatrach connait ses limites. Il sait pertinemment que son ancien camarade du gouvernement « socialiste » du temps du féroce conseil de la révolution, doit avoir sur lui un dossier épais qui raconte dans le détail tous ses nombreux égarements durant son irrésistible splendeur pétrolifère.

    Que toutes les anciennes « gloires » du régime, associées jadis à la répression brutale, toujours en cours, s’abstiennent de venir nous faire la leçon sur la démocratie.

    Il est de notoriété publique que ces derniers sont guidés uniquement par le besoin de régler de vieux comptes avec leurs complices d’hier, miraculeusement sauvés du naufrage, eux, grâce à des affinités de circonstance basées sur le clientélisme et la prédation.

    Pour ma part je n’ai nullement envie de choisir entre la peste et le choléra. Seule une désinfection totale et impitoyable permettra aux germes pathogènes de disparaître à jamais. Nous sommes hélas très loin d’une telle « épuration » bienfaisante.

  13. SLAM dit :

    Mr S.A.G. savez-vous que par votre naïveté politique, vous avez fait beaucoup mal à la jeunesse algérienne post-indépendance décidés à en découdre avec les despotes et les imposteurs qui se sont accaparés du pouvoir après un coup d’état perpétré contre la République Algérienne Démocratique et populaire représentée par le GPRA . Vous aviez servi le Pouvoir Totalitaire sans vous en rendre réellement compte comme vous voulez certainement nous le faire savoir. Vous aviez bourlinguer à tous les postes pour finir Ambassadeur en France pour parachever votre grand parcours politique au service d’un pouvoir qui a confisqué la liberté de tout un peuple . Vous avez été un servile au régime totalitaire qui a dilapidé les richesses de notre pays!
    Et avec tout çà, ce n’est que vers la fin de l’année 2010 que vous vous rendez compte que vous avez été naïf en servant de harki à un système ? Ne trouvez-vous pas qu’il se fait trop tard car des générations ont été sacrifiées à cause de personnes de votre trempe qui ont servies le régime ? Vous n’avez surement pas tort de vous auto définir « Harki  » du système mais cela suffit-il vraiment pour enclencher un pardon auprès des populations qui en étaient victimes de votre position ?

  14. MOULAY dit :

    Attendons que Boutef organise une reception a l’occasion du 1er NOVEMBRE 2010 au rez de chaussée de la présidence.Plantez vous au journal de 20h de la zéro.Le futur successeur sera celui qui donnera une réception bis au 1er étage avec les meilleurs cadreurs de la zéro.POURQUOI PAS MISTER GHOZALI.Fi bladna koulchi moumquine.L’ALGERIE C LE PAYS DES MERVEILLES.Si cela ne se produira pas renseignez vous oh!!! valeureux peuple aux ambassades des U S A ou chez le représentant de SARKO en Algerie.

  15. jeff dit :

    Les harkis ont combattu leur propre peuple par choix idéologique, aveuglés par leur imaginaire de la mère patrie qui n’a pas hésité à les abandonnés au moment voulu. Le parallèle de GHOZALI avec les Harkis est inapproprié. La seule comparaison qui se conforme avec ce cas précis est la prostitution. Étant donné que vous avez donné satisfaction libidinale au système contre rétribution. Vous étiez évidemment bien rémunérés en Dinars et en Devises. Une fois ce méga client constate que cette relation immorale arrivait à sa fin et que d’autres prostituées plus jeunes et bien serviles, dociles comme OUYAHYA, manifestent leur désir de satisfaire avec plus de description et loyauté, il décida de jeter les vieilles chaussettes. Il ne faut pas faire son auto flagellation, attention à la dérive maso. Il faut reconnaître Mr GHOZALI que dans chaque profession il y a un risque, y compris le plus vieux métier du monde. L’adage populaire disait que : « les prostitués sont comme des cigarettes, on les fument et on les jettent ».
    Monsieur GHOZALI, le seul service que vous pouvez rendre à la nation est de :
    - Demandez pardon au peuple algérien avant le seuil du non retour
    - Écrire, l’histoire vécue dans le système.
    - Témoigner ouvertement contre toutes les dérives (corruptions, assassinats, mise à l’écart des compétences, complots durant votre expérience ….. etc)
    - Révéler les pratiques obscures des vrais décideurs dans l’exercice du vrai pouvoir avec des noms et des dates.
    Ce n’est que ainsi que vous retrouver votre honneur et votre dignité perdue. C’est le plus grand service que vous rendiez à la nation avant qu’il soit trop tard pour être emporté dans votre tombe avec les secrets. Faites le pour le peuple, pour l’histoire, pour votre progéniture. Ayez le courage d’avilir ce système qui vous a humilier. Dans la diachronie des événements historiques, on se rappellera de vous que le bien que vous aurez pu faire pour le peuple. Ceci est un conseil d’un mortel.

  16. BOUDIAF NACER dit :

    En 2001, je l’ai interpéller par voie de presse lui demandant de venir avec moi au tribunal pénal pour un témoignage sur le lâche assassinat de Mohamed BOUDIAF, du moment qu’il était à l’époque chef du gouvernement, il m’a répondu dans un journal paraissant a Londres,  » Que je faisais du commerce avec le sang de mon père et que c’est Bouteflika qui me manipule !!!!!!!! sans commentaire.

  17. yidir dit :

    je continus mon message:
    …On n’a pas compris que nous n’étions que ses instruments.Mais les algeriens,pendant votre regne ont subis des souffrances physiques et morales qui durent encore,aujourd’hui l’unique confession qu’il vous devez faire pour recevoir le pardon (ou l’oubli) des algeriens c’est d’aller s’immolersur une place publique,pas d’aller raconter vos regrets dans un journal.

  18. Tag dit :

    Mr Ghozali le peuple vous a oublié depuis longtemps. Tous comme vous êtes vous trainez des casseroles. Si vous voulez refaire surface il suffit de faire une courbette à Boutef et ça passe.

  19. hasheikoum dit :

    les harki du système?
    quand arrêteront il de prendre les gens pour des cons ces profiteurs après de brillante étude universitaire et une servitude exemplaire au sein du système
    de voleur et de hagard monsieur fait dans l’état d’âme c’est pitoyable!!!!!

  20. Libre penseur , dit :

    Mr Ghozali a surtout étais traitre à la Démocratie , traitre à l’Esprit de Novembre , traitre vis à vis du Peuple Algérien . Oui c’est un vrai Harki mais pas de qui il pense , c’est un Harki vis à vis de l’Algérie post indépendance ! . Il la cherché , il l’obtiend .

  21. jeff dit :

    Juste pour rappel

    Lors de l’assassinat de BOUDIAF à Annaba, Ghozali avait un RDV avec l’avocat Maitre Verges. ET, pour anecdote, c’est ce dernier qui l’a informé du lache assassinat en modovision à Annaba. Dire, qu’il est harki du système, qui n’a daigné de l’informé e n tant que premier ministre. Il n’est pas Harki mais une prostituée dans le lupanar du système.

  22. Mohand dit :

    Le mot Harki vient du mot arabe haraka (mouvement) vous vous rendez compte comment les choses prennent un sens très éloigné de l’originel. Dans ce qualificatif qu’il a choisi Harki du régime il lui donne un sens pas très éloigné de prostitué du régime, mais comme il est bien élevé il emploie ce mot plutot que l’autre.
    Les prostitués du Régime il n’y en a beaucoup malheureusement y compris dans les masses populaires qu’ont croit non atteintes. Le devoir civique n’existe plus, il est remplacé par le droit d’exister. N’existe que ceux qui par n’importe quel stratégème sont proches ou se disent proches des autorités compétentes. Je dis autorités compétentes pour donner une image plus proche de la réalité. On commence par les postes subalternes jusqu’au sommet de la hiérarchie de l’Etat et chacun active à être agréable et à dire oui souvent. Dans la vie courante aussi on écoute l’idiot, l’imbécile, l’autorité, le riche jamais le pauvre, l’intelligent, et la droiture.
    C’est celui qui s’attaque aux forts clairement et qui donne l’exemple de droiture qui manque dans la vie politique en Algérie. Quant à ceux qui à demi mots font semblant nous en avons assez surtout que beaucoup le font pour et avec l’argent du contribuable.
    Ce n’est pas original de s’attaquer à un ennemi de Bouteflika et de Zerhouni, c’est au contraire commode de le faire d’autant qu’il n’a que son expérience à faire valoir et sa culture.Ainsi on passe pour un opposant véritable alors qu’en sourdine on frotte la manche … Pourquoi donc on s’attaque ainsi à certains et on oublie les décideurs? sont ils trop forts et insaisissables? Inutile de tourner autour du pot, qui ne sait pas qui a tué Boudiaf? Tous , y compris le Président actuel qui a juré sur le Coran de respecter la Constitution et les lois du pays , qu’a t il fait dans ce dossier et d’autres tous aussi sanglant les uns que les autres ? Rien.
    Mais la mêmoire collective elle, gardera en mêmoire, longtemps les délits, les vols, les viols, les mensonges, les assassinats …jusqu’à ce que la justice soit rendue et appliquée.
    Un jour lorsqu’on appelera par son vrai nom la famille révolutionnaire sachant Les Chouhadas et les vrais révolutionnaires eux ils sont inaltérables.
    L’histoire fera la synthèse et saura faire le distingo que l’on a pas pu faire jusqu’à maintenant.
    Entre temps, entre Mehri qui parle tout le temps, Saadi qui se mèle souvent, Hanoune, Soltani qui sommeillent et attendent qu’on leur dise de se bouger, les intellectuels avec les livres qui nous saoulent de leurs théories futiles, les associations de soutiens qui soutirent tous ce qu’elles peuvent le temps voulu, la population qui dort et attend que de l’interieur un changement surgit et Ghozali qui quelques fois parlent de sa vision des choses … le choix est relativement aisé.
    Comme dit Ait Menguelat ATTAS MAZAL ELHAL … Entre faire et faire semblant il y a une distance que nous n’arrivons pas à franchir.
    Mohand

  23. le perfide dit :

    en lisant tous les posts de nos amis ici presents je suis fier d’etre ALGERIEN!!!! bravo a tous …le civisme, la culture,le nationalisme veritable ,l’humanisme,la douleur profonde et sincere qui vous animent me prouvent que les valeurs des vrais ALGERIENS restent encore presents en cette terre malmenee et souillée par les renegats et batards  » qui se disent des notres ,CES ETRES SANS SCRUPULES QUI SE PROSTITUENT A QUI MIEUX MIEUX POUR UN POSTE OU UNE POIGNEE DE DINARS ROUGE DU SANG DE TOUTES LES VICTIMES INNOCENTES TOMBEES DANS LES GRIFFES DE CES INFRA HUMAINS A DEUX PATTES….MERCI MES FRERES DE ME PERMETTRE D’ESPERER EN DES LENDEMAINS DEPOUILLES DES AFFRES DE CE CAUCHEMAR OU CES « GOURBOCRATES »(ce neologisme est d’un algerien trouvé sur un autre site..je le dis par ethique) ONT PLONGE UN PEUPLE ET UNE TERRE MERVEILLEUX!!

  24. franchise dit :

    une question pour mr le ministre, qui as assassiné le president boudiaf???

  25. Anonyme dit :

    A Franchise

    La question est: pourquoi n’a t-il pas accompagné Boudiaf Rabbi yarahmou sachant qu’il était chef du  »gourbirnement », d’ailleurs d’autres membres du  »gourbirnement » étaient également absents????

    PS: ce néologisme commence à faire des émules.

  26. Achim dit :

    Pour info un dictionnaire informatisé de la langue française, en ligne, très bien fait :

    http://atilf.atilf.fr/

    Espérons qu’il y aura moins de fautes d’orthographe sur le blogue ! Et il faudrait aider aussi ceux qui sont fâchés avec la grammaire.

  27. ..gjingis dit :

    ghezali ,logiquement il a sa part dans certains crimes politique biensur!!sans doute a 100% pas de fumée sans feu .un chef du gouvernement devait etre au courant de tout .donc absolument il est impliqué de maniere directe meme. dans le crime du president boudiaf .
    il ne faut pas chercher midi 14 heure
    C EST UN CREMINEL POINT BARRE

  28. Anonyme dit :

    devant les hommes vous trembler qu’en serait il devant azraouin?

  29. Messabih dit :

    ALI BEY et Alloula ,du PAGS d’Oran (PCA)
    faisaient chantage à mes amis artistes ,peintres et dessinateurs,comediens et hommes de theatres au theatre d’Oran :Vous ne pouvez faire du Berthold Brecht (un affilié Allemand au NKVD d’Andropov le chef du KGB),du Jean Vilar du TNP..etc…
    Ghozali doit beaucoup à ces gens,les maitres chanteurs de la culture comme Taleb Ibrahimi.

  30. yazid dit :

    cette personnalité pathologique , ce sinistre ministre (S.A.G)a saigner la SONATRACH ; à l’époque il chapeautait la fameuse entreprise du ( H ) couché…..les harqis ou plus précisément les goumiers , n’occupaient pas des postes politico-respensables , aux temps des colons ..!!! il proclame la 2 eme troubleblique…!! ==============

  31. fluor@yahoo.fr dit :

    ghozali est un voleur et un assassin il merite la mort la pendaison

  32. Noor dit :

    Un harki..! hachak..!? les harkis au moins ils étaient fort ! oui biezn armées et des fois très courageux ! toi tu n’était qu’un petit filou et un petit voleur !? toi mr l’ingénieur d’Etat !? utilisé par des ignare comme Boumédiène et consor…! c’est le comble Mr, allez vous faire cuire un oeuf et caché vous
    a jamais et ne plus parler de l’algérie et du peup)le algérien, les crapules de votre espèce n’ont pas de place dans notre pays, il viendra le jours ou tout ces politico-financiers paieront et très chère leur trahison envers le peuple algérien.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER