• Accueil
  • > Libre débat
  • > Vieilli prématurément par tant d’années forcées au placard, Sid-Ahmed Ghozali refait surface

Vieilli prématurément par tant d’années forcées au placard, Sid-Ahmed Ghozali refait surface

ghozali.jpgPersifleur pour « Algérie Politique » 

L’ancien sherpa de Boumediène a convoqué des journalistes pour nous révéler des trivialités. Dans un passé très récent (2008), dans une de ses déclarations solennelles, il s’était présenté aux journalistes comme un véritable donneur de leçons. La bedaine en l’air, le noeud de papillon toujours scellé au cou et Obama sur la couverture d’un magazine posé incidemment à côté de lui. Toute cette mise en scène pour nous annoncer la main sur le coeur que le changement de régime est une question de vie ou de mort.

Question mort il en connaît un rayon. Il était au premier rang du temps où la Stasi algérienne de Boumediène réprimait dans le mépris, la torture et le meurtre de toutes les personnes qui pouvaient un tant soit peu penser à un quelconque changement. Il s’est accroché à son siège bien après la mort de son gourou tout en plébiscitant la totalité des décisions criminelles ordonnées par ses « copains.

Le temps a passé, son ancien collègue devenu président, ne lui a rien proposé et doit certainement lui faire payer chèrement leurs antagonismes passés, minés de jalousies personnelles à l’ombre du dieu Boumediène. Sa gesticulation médiatique arrange toutes les parties. Elle permet aux stratèges de la communication présidentielle et les autres de se gargariser sur l’existence d’un semblant de liberté d’expression.

Mais l’ex tout-puissant directeur de la régalienne Sonatrach connaît ses limites. Il sait pertinemment que son ancien camarade du gouvernement « socialiste » du temps du féroce Conseil de la révolution, doit avoir sur lui un dossier épais qui raconte dans le détail tous ses nombreux égarements durant son irrésistible splendeur pétrolifère.

Que toutes les anciennes « gloires » du régime, associées jadis à la répression brutale, toujours en cours, s’abstiennent de venir nous faire la leçon sur la démocratie.

Il est de notoriété publique que ces derniers sont guidés uniquement par le besoin de régler de vieux comptes avec leurs complices d’hier, miraculeusement sauvés du naufrage, eux, grâce à des affinités de circonstance basées sur le clientélisme et la prédation.

Pour ma part je n’ai nullement envie de choisir entre la peste et le choléra. Seule une désinfection totale et impitoyable permettra aux germes pathogènes de disparaître à jamais. Nous sommes hélas très loin d’une telle « épuration » bienfaisante.

Commentaires

  1. Amine dit :

    S.A.G ou papillon fait partie des mauvais souvenirs de l’histoire récente de notre pays.

    Zerhouni, qui le connait bien, a bien fait de refuser d’accorder l’agrément à son parti-bidon.

    Le meilleur service que Ghozali, qui a trahi Boudiaf, puisse rendre à notre pays, serait de se cantonner dans un mutisme honteux jusqu’à sa mort ou, s’il a le courage, de demander pardon au peuple algérien et non pas de vouloir s’auto-amnestier comme il tente de le faire dans cette pitoyable interview.

    Quand il mangeait, avec dix doigts, le miel de la République, il ne voyait pas qu’il était un harki.

    Maintenant que le biberon lui a été retiré, il pleurniche dans l’espoir d’obtenir quelque chose dans l’après-Bouteflika qui s’annonce clairement.

    Amine

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

  2. El Erg Echergui dit :

    Les impitoyables sont de retour? On dirait que la soif du sang est insatiable.

    J’ai l’impression d’entendre Smaïn Lamari. « S’il le faut, je n’hésiterais pas à tuer 3 millions d’Algériens pour sauver le reste ». Tout le monde veut faire le nettoyage idéologique dans le sens puisque « impitoyable » selon ses critères.

    Vous devez être content des massacres de la décennie noire, puisque cela a nettoyé une partie de la peste… Ou bien, pour vous, ces massacres, ne seraient qu’un avant-goût de ce que vous comptez faire si vous étiez au pouvoir.

    Y’en a marre des haines noires et démentielles qui finissent dans les bains de sang.

  3. slam dit :

    Mr GHOZALI a eu l’audace de déclarer à un journal dit indépendant, d’avoir évolué en qualité de « Harki » dans un gouvernement totalitaire pendant de longues années.La question est de savoir ce qu’attend mr GHOZALI du pouvoir en guise de récompense pour avoir servi à placarder la démocratie née d’une Révolution Populaire qui a duré 7 longues années difficiles, pleines de barbaries dont a souffert le peuple algérien!Dites-nous Monsieur, GHOZALI, pendant que les militants de la Démocratie se faisaient pourchassés jusque dans leurs foyers en pleine nuit pour être embarqués vers des destinations inconnues, que faisiez-vous avec l’équipe au pouvoir de l’époque boumedieniste ? Des années de plomb, pour les militants de la liberté!Vous étiez à l’abri,pendant que des militants aux mains nues se faisaient tabasser et puis jeter dans des cachots d’une surface d’à peine 2 mètres carrés.Voyez-vous, Mr GHOZALI, de ces situations, j’ai retenu la peur au ventre dont souffraient tous les camarades militants de la liberté démocratique à l’époque où vous serviez gracieusement vos chefs suprêmes!Aujourd’hui,je voudrais vous dire de vous cacher et de ne plus réapparaitre sur la scène politique!Vous ne l’aviez, jamais fait au moment où la toute puissante sécurité militaire, chassaient et torturaient des jeunes frères algériens qui ne demandaient qu’à être seulement libre de choisir leur destin ! Nous avons perdu beaucoup de nos camarades,les uns retrouvés morts d’autres disparus à ce jour sans laisser aucune trace!Non, il faut mettre au placard, tous ceux qui ont participé à la honte !

  4. davidlemac@gmail.com dit :

    Fabuleux personnage !!
    ancien élève d’une grande école en France pendant la guerre de libération, envoyé de la Fédération de france pour manipuler les étudiants en vue de la préparation du congrès de l’UNEA de l’indépendance, secrétaire d’Etat de Ben Bella aux travaux publics et puis PDG de Sonatrach (plutôt larbin de TOTAL, on est au courant,) ensuite MINISTRE de l’Energie, ensuite Premier Ministre de Chadli puis de l’armée puis de Boudiaf (jusqu’à son assassinat) ensuite ambassadeur de l’Algérie à Paris (ouf n’en jetez plus !),il tente de nouveau à se remettre en selle. Môssieur Ghozai allez vous en, vous ne servez plus à rien. OUSTE dehors !

  5. NARMOTARD dit :

    « Vieilli prématurément par tant d »années forcées au placard, Sid-Ahmed Ghozali refait surface, dites-vous.

    Monsieur Persifleur, permettez-moi de vous féliciter pour la pertinence de votre exposé dans un agréable style littéraire.

  6. El Erg Echergui dit :

    Les impitoyables sont de retour? On dirait que la soif du sang est insatiable.

    J’ai l’impression d’entendre Smaïn Lamari. « S’il le faut, je n’hésiterais pas à tuer 3 millions d’Algériens pour sauver le reste ». Tout le monde veut faire le nettoyage idéologique dans le sang puisqu’il est de nature « impitoyable », selon ses critères.

    Vous devez être content des massacres de la décennie noire, puisque cela a nettoyé une partie de la peste… Ou bien, pour vous, ces massacres, ne seraient qu’un avant-goût de ce que vous comptez faire si vous étiez au pouvoir.

    Y’en a marre des haines noires et démentielles qui finissent dans les bains de sang et la démence.

  7. ben dit :

    j’ai lu l’entrevue complete..
    c’est veritable appel du pied au neo-conservateur du monde occidental .. en clair.maintenant qu’il sait qu’il est griller en algerie. il se cherche une place chez eux.
    Monsieur veut « encore » sauver l’algerie de l’influence de l’Iran , comme il a sauver autrefois du peril vert que constituait le FIS.

    ce multi-Harki convertible a souhaits. veut se la jouer homme de valeur de niveau mondial.

    D’apres ce monsieur ce qui s’est passe en algerie durant les annees 90 etait du pipi de chat.
    quoi repondre ou dire a un type pareil ?

  8. Antar dit :

    @Ben. Ghozali offre ses services à l’Occident « pour contenir le péril incarné par l’Iran » parcequ’il est devenu un militant actif des Moudhjahidines Khalq de Meriem Radjavi.

    Il a participé au congrès que ce mouvement a tenu l’année dernière à Paris et avait pris la parole pour développer cette thèse ridicule.

    Il n’avait eu aucun écho.

    Cet opportuniste s’accroche, comme un noyé, à n’importe quelle branche morte pour ne pas sombrer dans l’oubli.

    Il va aujourd’hui jusqu’à insulter la main qui le nourrissait grassement hier.

    C’est, je crois Brel qui a dit : « Plus ils sont vieux, plus ils deviennent cons. »

    C’est vraiment le cas de le dire.

    Comme a dit Sarko, « Casse toi povre Con » !

    Antar

    http://diplomatiealgerienne.centerblog.net

  9. Selma dit :

    Une fois qu’ils ont assuré leurs arrières pour 5 générations, casés confortablement leurs enfants bien à l’abri sous d’autres cieux,placés des sbires à leurs têtes de leurs affaires… les anciens du régime aiment bien venir de temps en temps nous annoncer des vérités premières.Et la presse comme toujours joue le jeu, Hamrouche devient le rebelle, Réda Malek le démocrate sans pareil, Taleb Ibrahimi le sage toutes catégories etc… Le « harki » Ghozali est de loin mieux loti que ses compatriotes qui ont quitté le pays en 62 et ses enfants ne risquent en aucun cas l’ostracisme anti-harki, bien au contraire. Il devrait s’estimer heureux car les forfaitures auxquelles il a pris part de part ses responsabilités relèvent du correctionnel voire des assises.

  10. tawenza dit :

    pas sherpa mais pdg et dg de sonatrach (il dit lui même quil fut rappelé de paris après le 17 juin 1965)où il était retourné à ponts et chaussées , il est revenu avec belaid abdeslam comme mentor.

    je partage lavis de davidlemac sauf sur Total !! on peut dire cela à lenvers, il était pourfendeur de ELF et guillaume. pour le reste ouste, yen a marre m el ihtikare.

  11. slam dit :

    Ils osent mettre le nez dehors, ces maudits de l’Algérie indépendante qui ne devaient appartenir normalement qu’aux algériens!Ces criminels nourrissent encore l’espoir de revenir aux commandes de notre Algérie déjà suffisamment meurtrie par leurs traitrises et leurs méfaits! L’Algérie meurtrie n’a plus besoin de ses renégats, les spoliateurs de la liberté acquise au prix d’énormes sacrifices!L’Algérie est entre les mains de totalitaires , pas besoin d’en rajouter!

  12. Dinar dit :

    Salam,
    Mr Ould Abbas est de la generation que Mr Ghozali. Ils appartiennent a la meme famille.
    Si c’est vrai que ce Monsieur Ould Abbas s’est acheté un hôtel : Bonne chance dans les affaires! s’il a acheté cet hôtel avec l’argent d’un héritage ou s’il a une entreprise en Algérie qui fait des bénéfices. Faire des affaires ailleurs, c’est toujours en devises (Euros ou dollars). Mais si de tout cela, il n’en est rien, l’argent de l’achat de l’hôtel provient de sources douteuses.
    L’homme est un égoïste, menteur et un voleur. C’est ancré dans son code génétique. Ne soyons pas crédules et naïfs. Je défie tout algérien et tout âme sur cette planète, qu’avec un salaire de médecin, d’ingénieur, d’avocat, de haut fonctionnaire, d’Ambassadeur, et même de Président, on peut s’acheter hôtel, une villa, un restaurant de haut gamme à Paris, à Londres, à Madrid ou ailleurs. A Paris, par exemple, un petit F1 coûte entre 250.000 et 300.000 Euros sans compter les charges.
    Il ya seulement deux cas de figures où un homme ou une femme peut faire des affaires (c’est-à-dire a un gros capital de départ) :
    1) Si les parents sont très riches (milliardaires) : l’argent peut venir de l’héritage et encore !
    2) Et si vous êtes un entrepreneur de haut voltige : là vous avez des assets, et encore
    Par contre, en général, on a fini ses études entre 25 ans et 30 ans, et on rentre dans le travail. Au début, on touche un petit salaire. Et si on accède à de hautes fonctions (à partir de 40 ans). Partout dans le monde, même avec un salaire de 20.000 Euros/mois, on ne peut pas faire des affaires, voire acheter des immeubles, des villas, des hôtels. Même, si vous avez aussi une femme qui gagne autant que vous. C’est impossible. Donc, avec ce background, si vous voulez faire des affaires, il n’y a qu’une seule manière : voler l’Etat ou bien la corruption pou ramasser beaucoup d’argent. C’est l’unique voie d’accaparer rapidement un capital. Si un haut fonctionnaire, ne se retrouve pas dans les cas de figures ci-dessus, est qu’il est milliardaire, c’est qu’il a volé, détourné l’argent quelque part durant son mandat.
    Et comme en Algérie, à l’indépendance, 99% de la population sont pauvres. Comment après 48 ans d’indépendance, des milliardaires ont poussé chez nous comme des champignons. Comment se sont-ils enrichis ? et de quelle manière ? Par leur travail honnête ? Impossible.
    Donc, comme dit d’adage : » il y a anguille sous roche ». Et dieu sait, combien de milliards de dollars qui se sont évaporés, dilapidés sans aucune enquête : Et cet argent est l’argent du peuple !
    A preuve du contraire !

  13. Anonyme dit :

    Curieusement, au moment ou l’en reparle de Lakhdar Brahimi, il pointe son nez, peut-etre qu’il y a quelque chose qui se profile à l’horizon ???

  14. slam dit :

    Ces pauvres  » malheureux  » se sont tous sucrés sur le dos des vrais pauvres algériens!Ils nous ont sortis toutes sortes de taxes et impôts pour renflouer leurs propres caisses et se payer du bon temps à l’extérieur du pays!L’argent du pétrole leur revient sans aucun partage avec les populations! Ils se maintiennent au pouvoir par la terreur et surtout tout en se protégeant par le biais de nervis et de vigiles à leur solde!le pauvre algérien crave la dalle et n’arrive plus à joindre les deux bouts!Les enfants de ces messieurs du pouvoir vont dans les collèges privés étrangers et dans les universités les plus réputées du monde!Ils sont prêts à hériter du pouvoir que détiennent leurs parents tandis que l’enfant du peuple deviendra inéluctablement le boy à leur service!Ces hommes du pouvoir détiennent tout dans cette Algérie, l’argent,les villas les commerces les hôtels,les usines, absolument tout; tout leur appartient!
    Basta, y en a marre de la Hogra ! Laissez-nous respirer un peu, on étouffe!!

  15. thirga dit :

    Une sortie de dépit. SAG se venge du système dont il reconnait etre un Harki. Or c’est quoi un harki? Un individu qui a vendu son ame contre ses freres, son pays. Si SAG reconnait que ceux qu’il croyait etre des Algeriens étaient en réalités des mercenaires, des taupes en mission pour se venger de ce Peuple. SAG vient de signer sa peine de mort…

  16. Messabih dit :

    On apprend beaucoup de chose sur la
    caverne ou le goulag du FLN ,pendant ces trentes ou quarantes dernieres annees.
    Le moule fabriqué,rodé,fraisé et cerisé
    faisait que toute l’elite diplomé devait apprendre en se formant un double ou un triple ,un surnumeraire …à se taire devant des analphabetes qui commandent …

  17. si salah dit :

    Il faut souligner que GHOZALI est un ancien élève d’une très grande école d’ingénieur de France! N’ y accède pas qui veut à cette école très bien classée en France et même dans le monde!Comment a-t-il fait pour y entrer ? Soit il fut une lumière, soit il fut pistonné ! Mais si on s’amusait à prendre au mot ce que nous a révélé Mr GHOZZALI lui-même, on aurait tendance à penser pour la deuxième option! Un privilège pour service rendu ! lol !!

  18. hacéne dit :

    qu’ils se taisent à jamais ,la mort les attend

  19. AKLI dit :

    Moi,je pense c est sa conscience qui n est pas tranquille laissez le vomir… Lorsque on vole, le gout de la vie est amère. Possédez ce que vous vouliez mais il reste que vous avez toujours la boule dans le ventre.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER