Un harki brigue la présidence algérienne

gho1.jpgEl Erg Echergui pour « Algérie Politique » 

Merci Monsieur Nacer Boudiaf d’avoir fait ce témoignage, qui restera dans l’histoire. Il ne fait que corroborer le titre de harki de ce monsieur Ghozali. Sa réponse à votre demande est on ne peut plus significative sur sa compromission, au moins morale, dans l’assassinat de votre père Allah Yerahmou. Mais, dans cette haute trahison, il n’est pas le seul enfant ou client du système à avoir gardé le silence, refuser de livrer son opinion et refuser de donner son témoignage sur les hautes trahisons et les grands scandales de l’Etat et du pouvoir. Non, monsieur Ghozali n’a pas de temps à perdre pour vous, il préfère défendre monsieur Khaled Nezzar, c’est beaucoup plus important et beaucoup plus sûr comme il défend, aujourd’hui, une cause en étant sûr d’être du côté des puissants.

Le titre de harki du système qui lui va à merveille et qu’il s’est donné lui-même ne traduit pas du tout, comme on pouvait le penser, une sorte de mea-culpa ou des regrets sur son passé de grand larbin qui a largement contribué au renforcement de la dictature algérienne. Au contraire. Dans le long entretien qu’il a accordé au Quotidien d’Oran, il révèle une autre dimension de sa nature de harki. Il n’est pas seulement harki à la solde du pouvoir algérien, mais comme il revendique haut et fort son allégeance aux puissances étrangères en chevauchant une cause aussi grotesque qu’étonnante. Il sert les intérêts américains et israéliens contre le régime iranien ! Autant dire qu’il est un harki dans tous les sens du terme.

Sous couvert de la lutte pour une cause humanitaire, il s’embringue dans le conflit qui oppose les puissances occidentales et l’Iran en défendant, dit-il, les droits de l’opposition iranienne. Personne ne le prendra au sérieux. Les enfants chéris du système algérien et ses produits modèles ne peuvent avoir un cœur vaillant, ne peuvent avoir des principes politiques pour les défendre contre vents et marées. Ils ne peuvent pas batailler pour les droits des partis d’oppositions dans les régimes totalitaires tout en fermant les yeux pendant plus de 30 ans sur les exactions dont fut victime l’opposition dans son propre pays ? Mièvre comme tout bon laquais, il n’épouse que les causes des puissants. C’est son seul axe directeur qu’il suivra toute la vie. Aujourd’hui, il en fait une triste démonstration.

Mais pourquoi, cette soudaine envie de péter sur la scène politique nationale. La réponse à cette question est liée probablement au titre de harki qu’il s’est donné. Comme l’a dit un internaute sur le sujet, sa pétarade serait probablement un appel de pied aux puissances étrangères pour qu’elle favorise son retour sur la scène politique algérienne. Il a suffisamment fréquenté le cœur du régime algérien pour ne pas savoir qu’en matière de grandes décisions politiques, l’Algérie n’est pas souveraine. Les généraux qui ont les mains très sales, qui font la pluie et le beau temps en Algérie et font et défont les présidents, sont trop dépendants de la volonté de l’Occident.

Monsieur Ghozali caresse peut-être le rêve de succéder à Bouteflika par les moyens qu’il connaît très bien : le harkisme, la cooptation et les pressions « amicales » des capitales occidentales. Que peut-il donner de meilleurs gages de bonne volonté qu’un soutien total à leur conflit avec l’Iran qui pose de réelles menaces à la suprématie d’Israël dans la région du Moyen-Orient ? Son calcul est machiavélique. Il veut profiter d’une conjoncture très bénéfique pour les allégeances. Quant à sa soi-disant opinion « négative » sur la mainmise de ce qu’il appelle le « Services » sur l’Etat algérien, le puissant Tewfik en doit rire aux éclats. Ce ne sont que des paroles en l’air pour faire croire à une certaine indépendance avec ceux qui l’ont toujours aidé à se maintenir dans le giron pouvoir. Il ne veut pas se montrer amical ou reconnassant envers des pestiférés et des honnis par le peuple. Les “services” acceptent peut-être cette mise en scène au moment où la guerre de succession commence à poindre.

Commentaires

  1. si salah dit :

    GHOZZALI un HARKI d’envergure internationale! Il défend les intérêts des Juifs et ceux des américains!S’agissant, de sa qualité de Harki au service d’un système, il va falloir rajouter que c’est un grand « joueur » qui connait parfaitement les règles du jeu de notre foutu système politique!Il commence à tâtonner pour se placer et briguer un poste de haute responsabilité gouvernemental voire même celui de président de la République Algérienne néo colonisée et non encore libérée!!! Monsieur GHOZZALI,use de son charme politique versatile et sournoise pour se jouer de ses vis à vis et pourrait aller au bout de sa logique!Pour s’être approprié le titre de HARKI, il pourrait se faire coopter par les capitales étrangères les plus puissantes et les mieux placées pour le propulser à la magistrature suprême de l’Algérie et bien sur moyennant des promesses en terme de privilèges et de largesses!
    Par manque de nationalisme, aujourd’hui tout est rendu possible !

  2. Mohand dit :

    Les Harkis au vrai sens du terme , il doit y avoir beaucoup.
    Les élus du peuple d’Algérie d’hier et d’aujourd’hui. Certains du passé les voici quant à ceux d’aujourd’hui , la liste sera à faire ! elle est beaucoup plus longue helas.
    Ceux qui a moment donné étaient d’un coté ne peuvent pas quelques années plus tard changer de rive. S’ils le font, c’est par tactique par endormissement stratégique et le moment venu nous les revoyons du coté qui est proche à leur cœur. J’ai été frappé par les attaques contre certains mais je reste abasourdi de constater que les gens ne sont pas jugées de la même manière suivant les mêmes règles et dans le respect des mêmes principes.
    Je continue à penser que la connaissance commence par notre histoire passée et ceux qui hier ont joué dans un sens ou dans l’autre sont responsables de notre situation présente. Les connaitre permet de prendre conscience et d’être en veille pour éviter la répétition des erreurs dont les plus récentes nous ont amenées là où on est dans le gouffre d’où il sera difficile de sortir. Ceux amoraux qui nous ont mis dans cette situation ne peuvent absolument pas nous sortir.
    En lisant certaines des attaques justifiées ou non (là n’est pas mon propos) je voulais retrouver quelques personnages passés de la période coloniale et de la révolution ceux que la France appelait les « Notables » et auxquels on a emprunté le nom.Ceux qui ont collaboré avec le pouvoir qui sont ils ? Que deviennent ils ?
    Ce qui a motivé ma petite recherche, c’est la virulence et l’implication par exemple de Saïd Saadi dans ce que son père à fait ou était, mais aussi de Brahimi puis est venu dans le débat Ghozali. Est-ce juste de s’attaquer à quelqu’un sur ce côté de sa vie personnelle ? Ont-ils choisi leur père ?
    On sait pour l’avoir lu dans les journaux qu’il y a des dizaines parmi les dirigeants algériens qui comptent un ou plusieurs membres de leur famille, (il y a même un Général et de surcroit Président qui avait un frère Général dans l’Armée française) qui étaient de l’autre bord durant la colonisation et pendant la révolution. Je me suis dit décidemment Saadi est doué pour se faire des ennemis lui qui passe pour être le plus instruit et l’un des plus intelligents de sa génération. Il laisse se répandre un tas de nouvelles vraies ou fausses sur lui sans démentir ni s’expliquer. Par ailleurs son accointance avec les services secrets algériens comme le disent beaucoup de personnes ne semblent pas lui faire de l’ombre bien au contraire. Il accepte qu’on parle de lui de n’importe quelle façon. Est-ce un procédé qui encourage cette forme de publicité, car le fait de parler de lui permet d’ exister politiquement, puisque les électeurs ne semblent pas le préférer aux ignorants qui font le plein de voix.
    Je me suis donc livré à une petite recherche sur les personnes élues durant la colonisation et pendant la guerre de libération à l’Assemblée française dont les départements d’Algérie faisaient évidemment partie. Il y a certains qui sonnent comme une révélation et d’autres pas.
    Je donne un condensé ci après ; mon objectif n’est pas de jeter de l’huile sur le feu, il est assez bleu pour bruler tout ce qui l’approche sans précaution, mais l’histoire des hommes est une conséquence des actes passés et présents, de ce fait on doit juger sur les actes et les preuves comme la justice et non sur base de nos chimériques convulsions quand nous sommes de mauvaise humeur.
    Voici les résultats :
    Pendant la période qui commence avec la deuxième république en 1948 jusqu’à 1945 les 3 Départements français d’Algérie étaient représentés pas exclusivement des Français de souche (inutile de donner les noms). Avec la troisième République 1945/1946 l’Assemblée Constituante comprenait des Algériens à côté des Européens voici leur nom et ce pour chaque département :
    Alger: Daoud Ben Said dit Mohand Achour; Bachir Ben Med Abdelwahab ; Abderrahmane Fares ; Amar Ouzegane.
    Constantine : Allaoua Ben Ali Cherif ; Hachemi Benchenouf ; M. Bendjelloul. M. Boumali ; M.Chouadria ; Smail Lakhdari.
    Oran: M. Benkretly ; Kheladi Ben Miloud ; Omar Boukli Hacen.
    A la deuxième Assemblée Constituante de 1946 on voit apparaitre d’autres personnes à savoir :
    Alger : M.Cherif Benkedache ; Abderahmane Bentounes ; Ahmed Saadane et Daoud Ben said dit Mohand Achour réelu.
    A Constantine, c’est Ferhat Abbas, Abdesselam Benkhelil ; Haoues Ben Lagoun, Cherif Hadj Mostéfai, Kaddou Sator qui sont élus.
    A Oran c’est Kadda Boutarène ; Ahmed Françis et Aek Mahdad.
    A la Législature de 1946/51, le nombre d’Algériens élus est plus important ce sont en l’occurrence :
    A Alger : On voit apparaitre M.Ben Kadour Bentaieb, Mohammed Khider Ahmed Mezerna et Amar Smail à coté de Bentounes qui est réélu.
    A constantine : Allaou ben Ali Cherif ; Messaoud Houes Boukadoum ; Aek Cadi ; Jamel Derdour ; Abderrahmane Djemad et Med Lamine Debaghine à coté de Benchenouf qui est réelu.
    A Oran on voit apparaitre Ghalamalah Laribi , Ahmed Mekki et M. Mokhtari.

    Lors de la législature 51/56, le nombre d’Algériens s’est accru on enregistrait certains nouveaux venus.
    Pour Alger : Ahmed Ait Ali ; Ali Ben Lakhdar Brahimi ; Menouar Saiah et Amar smail avec Bentounes également réelus.
    A Constantine : c’est Mostefa BenBahmed , M. Bendjelloul , M. Bengana , Ali Cadi , Youssef Kessous et Abdelmadjid Ourabah, Amar Naroun qui sont élus avec Alloua Ben Aly Cherif, Aek Cadi.
    A Oran: c’est Djillali Hakiki, Amed Mekki Bezzeghoud Cherif Sid Cara et Djelloul Ould Kadi.

    Pour la période 56/58 (3eme Législature) il n’y a pas eu d’élections.

    Puis avec la 5eme République la première législature c’est-à-dire 1958/1962 on voit émerger un nombre considérable d’Algériens tout comme on voit disparaitre certains noms de la révolution, Abbas, Khider, Fares etc….
    Est-ce à dire que ceux qui ont été élus ont collaboré avec la France ? C’est difficile à dire, car chaque cas est différent ne ressemble pas à l’autre. Voici donc les noms et les circonscriptions électorales.
    Alger : Ahmed Djebour, Mourad Krouah, Nafissa Sid Cara, Mustapha Chelha, Robert Abdesselam.
    Blida : Ali Guettaf, Mohamed Laradji.
    Batna : Ali Mallem, Nourredine Hassani, Brahim Sahnouni.
    Annaba : Abdelbaki Chibi, M.Djouini Abdelah Tebib.
    Bejaia : Ahmed Boutalbi, M. Ihadaden, Hafid Maloum.
    Constantine: Abdelhamid Benhacine, Hachemi Boudjedir, Belaid Bouhadjira.
    Skikda: M. Barboucha, M. Bedredine, M. Bouslane.
    Médéa : Benalia Benelkadi, Makhlouf Gahlan, Keddou Messaoudi.
    Mostaganem : Mustapha Deramchi.
    Mascara : Cheikh Belseddik, Kheira Bouabsa, MohamedTahar Zghouf.
    Oran: Rene Mekki, M. bekri, Djelloul Berrouaine, Cherif Sid Cara.
    Echlef : Mohamed Agha mir, Mohamed Baouya.
    Setif : Ali Bendjelida, Khelil Benhalla, Rebiha Khetbani.
    Tiaret : Djillali Kaddari, Aek Benazzedine, Berrezoug Saidi
    Tizi ouzou: Ouali Azem, Ahcène Loualaten, Sadokk Khorsi, Ali Saadi.
    Tlemcen : Slimane Belbed , Abbes Moulessehoul.
    Oasis: Hamza Al sid Boubakeur, Mohamed Boudi.

    J’ai surligné quelques noms car ils sont célèbres mais cela ne présage en rien, comme il y a des Homonymes il y aurait aussi de fervents nationalistes et patriotes parmi eux, mais comme ce n’est pas l’objectif de cette petite contribution qui est seulement informative, limitons donc son objet à cela pour le moment.
    A ceux enfin qui seraient tentés de critiquer cet article et éventuellement le fait de mentionner des noms, je dis que c’est un travail de recherche et je ne suis pas un voyeur ni un allumeur de querelle, je collabore à la vulgarisation de certains faits qui peuvent paraître anodins mais ils sont importants pour comprendre qu’il est difficile de nos jours d’être impartiaux et justes , tous les jours nous devons nous interroger pour éviter de condamner et de juger à tort. Ces informations sont publiques elles sont en ligne sur notamment le site de l’Assemblée nationale française.
    Mohand.

  3. zerzer dit :

    la notion de harki ne veut plus rien dire en algérie. c un simple has been qui a fait mine de prendre part à la fédé de france qlq temps avant listiqlal. il en a bien profité pour faire ingénieur ponts et chaussées, ceux qui connaissent savent de quoi il s’agit.
    alors, arrêtez vos diarhées fln.

  4. justice&verite dit :

    Il doit etre jugé pour sa complicité dans tous les crimes humanitaires conte le peuple algerien et surtout Mr. Boudiaf.

  5. Achim dit :

    Je trouve honteux que l’on se serve du terme de « harki » comme d’une insulte. Les harkis ont simplement considéré que, étant nés français, ils ne se voyaient pas autre chose que français. Et ils se sont battus pour cela. Si je ne partage pas ce combat qu’ils ont eu, je ne vois pas de raison de les rejeter et de faire de leur nom une insulte : l’Algérie a besoin de se réconcilier avec elle-même. Comment voulez-vous d’ailleurs que l’Algérie retrouve son unité après les massacres des années 1990 si elle n’est pas capable de tourner la page des harkis qui a pourtant déjà 50 ans !

  6. ..gjingis dit :

    je suis de retour .
    monsieur le ministre
    ce j ai gardé comme souvenir avec vous .les souk el fellah que vos aviez ravitallé de saboun el hadjra oumou rt les boites de concerve de tomates,les manche a baler ,de temps en en temps vous nous jeter quelques sacs de pomme de terre ,pour finir a s entretuer entre nous autre algeriens ,alors que vous et vous amis d élite AVION AIR ALGERIE A ÉTÉ A VOTRE DISPOSISION POUR DES ACHATS A PARIS TOUT LES JOUR N EST CE PAS MR LE MINISTRE .CA C EST VOTRE ÉPAUQUE
    VOUS VOULEZ DEVENIR PRÉSIDENT ALLAH ÉBARK ,MABROUK ALINA EL AID

  7. ..gjingis dit :

    je m exuses pour ce commentair fait a la va vite plein de faute ,
    mais le message est passé pour ce boureau
    a biento

  8. Chab dit :

    Harki=mercenaire
    Mesdames et messieurs SAG vous offre ses services, en voulez-vous ?
    SVP acceptez la, juste un strapontin, ils a promis de vous servir comme un ane d’Abyssinie!

    Rabi estourna hatta yastourna etrab.

  9. Abdelkader dit :

    Ghozali devient senile, comme Bouteflika.
    Khrof.

  10. Ali dit :

    Ce comportement de mercenaire fait honte.

    Ali H.

    http://nonalelectiondelahonte.centerblog.net

  11. Anonyme dit :

    Les harkis sont plus nobles que lui.

    Yakoul fil ghala ou isseb fil mella.

    http://contreleclandoujda.centerblog.net

  12. slam dit :

    Voilà, c’est fait!Nous les algériens, nous avons maintenant ce que nous méritons, un Harki à la tête de l’état algérien!Laissons faire!

  13. Smail dit :

    Salaam,

    Il y a la harka du système et la harka de la France, mais on reconnaît un arbre à ses fruits…

    J’ai 75 ans, et ancien maquisard, et je n’ai jamais reçu un dinar de l’Etat. Hamoudoulah ! J’ai réagi car je trouve les propos de Mr Ahmed Ghozali, indignes d’un ex-chef de Gouvernement.
    Le qualificatif utilisé par Mr Ahmed Ghozali “Nous sommes les harkis du système” est inadéquat. Oser utiliser une telle expression est une insulte au peuple algérien. C’est carrément prendre les lanternes pour des vessies, et prendre le peuple pour une gourde. Mr Ahmed Ghozali a été chef de gouvernement durant des décennies. Comment, maintenant, ose-t-il dire de tels propos. En tant que haut responsable, il aurait dû assumer ses responsabilités face à la nation, et avancer un projet de décision que la politique mise en place, et le système mis en place, depuis 1962, sont un cul de sac.
    Malheureusement, cette attitude relève de l’hypocrisie et de l’opportunisme de pas mal de nos gouvernants. Quand ils servaient le système avec une cravate papillon, ils n’allaient pas avec le dos de la cuillère pour se faire servir et servir leurs propres intérêts. La construction du pays est leur dernier souci. Une fois mis sur la touche, ils commencent à critiquer sévèrement la vache à lait qui les a bien nourris tant d’années. Mais comme certains chevaux de mauvaise race, vous les nourrissez à l’écueil. Et une fois, plus de ration, ils vous tapent derrière en plein dans la figure. D’ailleurs, l’usage ou la comparaison de la harka du système et la harka de la France est hors proportion, car, la guerre d’Algérie a duré 7 ans et demi, et la harka a commencé en 1957. Donc, la Harka de la France a existé plus ou moins 5 ans : Ensuite, en 1962, le peuple algérien a eu son indépendance. Sans doute, cette harka a fait du mal à la population, mais il n’y a eu jamais un Tribunal pour séparer l’ivraie du blé : Qui est le vrai Moudjahid ? Qui est le vrai Harki ? C’est voulu, car avec cet argument obsolète de Harki, on peut l’utiliser à tort ou à travers pour se justifier politiquement et manipuler la masse d’aujourd’hui, et essayer d’avoir bonne conscience de la catastrophe causée à la nation par la Harka du système depuis 1962. Par contre, cette harka du système, a repris la place depuis 1962, c’est-à-dire depuis 48 ans, et ce n’est pas fini : Le peuple algérien n’a pas encore son indépendance. Il n’y a pas de comparaison, entre les actes commis par la harka de la France, et ceux commis par la harka du système. La harka du système a complètement détruit la nation. Leur arbre n’a pas donné de fruits. Et c’est voulu et intentionné pour enfoncer le pays dans la descente aux enfers. Et, on laisse l’arbitraire et le jugement au peuple de pouvoir discerner entre la harka de la France et la harka du système. Mais la Harka du système est plus pire que la Harka de la France. Toute une nation est mise à sec et à nue !!!

    Smail

  14. ..gjingis dit :

    bonjour a toutes et tous
    Ce n est q un voyou comme tout le racail .
    vous nous faites un grand plaisir de ne plus postuler mr le minisre .

    ROUH YA RHAM BABAK LAISSEZ LES ALGERIENS LA OU ILS SONT ,NOUS N AVONS BESOIN NI DE VOUS NI D AUTRE
    L ALGERIE A BESOIN DE SES FIDELS ALGERIEN ET NON LA SALE HYPOCRITE RACE COMME VOUS ET Cne
    A LA SOLDE DES SIONS
    DEGAGEZ LAISSEZ LE PASSAGE .
    VOTRE PLACE ET SUR LA CHAISE ELECTRIQUE ET NON SUR LE FAUTEIL PRESIDENIEL.

    CHTAWALA ,FAKOU

  15. Messabih dit :

    Le systeme politique et economique dans cette optique , s’est toujours nourri de
    ces antinomies et de ces anathemes .
    Pourquoi ?Pour la simple raison que ceux qui ont dirigé le pays organisaient la vie politique du pays en des comités d’exclusion comme le CNRA ,
    en des seances plenieres et des seances à huis clos des differents congres du FLN,Ceoucheskou rigolait sur le mot « Democratie » .
    L’ANALPHABETISME à l’oeuvre en Algerie
    c’est les differents clanismes ideologiques et religieux (Syndicats et organisations de masse disputée et figées par le PAGS(Parti d’avant garde socialiste),le PRS(Parti de la revolution socialiste )et les Islamistes .
    Le communisme ,l’islamisme et le socialisme n’ont jamais crée une NATION ,dans aucun pays !

  16. adel dit :

    c’est le temps des délires dictés par un subcobcient qui révèle la peronnalité opportuniste a l’affut d’un miracle .c’est trop tard ces gens ont fait trop de mal au lieu de méditer leur sort quant à leur fin prochaine ils s’aggripent aux branches cassées pour pour se régénerer et étalent leur perfidie au grand jour , harkis dites vous et nous qui croyons que c’était un modèle de compétence et de nationaliste , rentier vis sans la sueur de ton front et brigues ce que tu veux , personne ne s’interesse à toi

  17. Benhabra brahim dit :

    Qui que l on soit et quoique l on fasse …L histoire finit toujours par vous ratrapper!!.. »L HOMME QU IL FAUT A LA PLACE QU IL FAUT……………………QUAND IL LE FAUT!!!…C etait Ghozali du temps des colonels….c est aujourdh ui Ghozali du temps des generaux….Il souhaite devenir president pour leur accrocher le grade de …………………..marechaux!!!..

  18. s.lamrous dit :

    Ghozzali,Harki ou pas, peu importe dans un pays où l’on construit des lois sans aucun dialogue social!Où est sa crédibilité dans le concert international à partir du moment où dans ce pays, il n’ y a aucun respect de la déontologie politique!Que GHOZZALI s’autoflagelle en s’auto nommant du vocable nauséabond de  » Harki  » ,là n’est pas la question dans notre pays du moment que personne ne s’accepte en tant que telle!
    Aujourd’hui dans notre pays indépendant mais toujours colonisé, la notion du respect d’autrui a depuis longtemps disparu. Ministre de la République ou citoyen simple sans aucune responsabilité la nuisance suit son cours telle une rivière qui se jette dans la mer.Nous sommes une société sans respect de la personne humaine et du droit à la vie!

  19. Ali dit :

    Cet homme, qui a servi corps et àme le système mis en place par le clan d’Oujda en 1962, cherche à mon avis à s’auto-amnestier des abus, méfaits et forfaits commis dans l’exercice des différentes fonctions qu’il a occupées entre 1962 et 1992.

    S’il cherchait, comme le prétendent quelques internautes, à se positionner pour la présidentielle, qui pourrait avoir lieu à n’importe quel moment, d’ici a 2014, il aurait agi autrement.

    C’est parcequ’il sait qu’il est définitivement brulé, qu’il joue aux gros bras.

    FAKOU ya hnach !

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

  20. Youva dit :

    La « sortie » médiatique/isée de Ghozali
    est téléguidée et commandés ses mentors,les Généraux décideurs. Après, Saadi, Nordine, L.Hanoune..vient l’autre
    « harki du système » ou « chien de garde des
    Maitres de la SM/DRS…

    Cette sortie s’incrit dans la lutte des
    clans qui se déchirent pour la succession de Boutef…

    Il affirme son ambission présidentielle
    à la faveur de son passé d’ancien ambassaur…qui connait le sérail
    diplomatique occidental.C’est ce que cherchent les Généraux toujous habités par les Syndrome Pinochet, la Justice inetrnationale en l’occurence pour tant de massacres, disparitions,assassinats politiques,manipulations de l’islamisme
    radical, attentats en Europe,meurtres de religieux chrétiens…

    Plus grave encore, il fait allégeance
    aux Occidentaux, en participant ainsi dans la Croisade contre l’Iran et les Palestiniens…Par ce biais les Généraux
    compradores veulent « saddatiser » la
    politique extérueure…et partant anéantir tout ce qui reste du Flambeau de
    Lutte de libération nationale…

    Hautement grave !

  21. ..gjingis dit :

    Si j ose utilier monsieur.
    maaliche
    mr ghozali comme je l ai dit partout vous etes le le premier ministre de saboun el hadjra.
    PAR nostalgie revenez ya rham babak
    vous me faites aussi rappeler les années de souk el fellah.

  22. boumediene dit :

    je voudrais passer un message au général de corps gaid salah
    monsieur veuillez faire une enquête au niveau de votre institution a Tiaret et je vous ure que ce que allez découvrir ne vous fera pas sourire mais vous fera chialer
    1- le lt+colonel du BSS et son oncle hireche belkacem un ex. gendarme et djamel eddine PSA ont constitue un vrais gang de bandit
    2- ils ranconnet les gens
    -abus d’autorite
    -abus de pouvoir
    - trafique de tout genre, drogue, cigarette et autres contrez bande le lt-colonel s’est érigé en vrais barob de la maffia
    - tout ce qui a trait a la corruption passe par lui, rien ne se fait sans qu’il ercois da tchipa
    -il rançonne aussi les patriote et les GLD en les menaçant de retirer leur armes et de les impliquer dans dans des histoire de terrorisme
    - le lt-colonel fait du chantage a tout lemonde et son oncle lui sert de courtier
    -ils sont arrivés jusqu’a faire des faux barrages pour les contrebandier de cigarette et de drogue
    -toute la drogue qui se vend dans la wilaya de Tiaret ou transit par cette wilaya se fait sous le couvert du BSS

  23. boumediene dit :

    trafique au niveau de CFDAT
    il se passe de drole de chos au noiveau de la CFDAT dont les principaux patrons sont
    1- le gle major Bakkouche
    - le lt-colonel Nouiouia
    -le lt-colonel Remel
    -et le colonelBouazza qui se dit ami intime de SAID BOUTEFLIKA
    je demande a qui de droit de voir la formtune des personnes ci-dessous
    1-colonel seghir amar DRH
    -2general Ayad
    -3 general Tsouria
    -pour information le colonel Bouazza est entrain de construire une villa pour son chef a Ouled Fayet ce qui fait qu’il faut faire une enquête au niveau du service commun

  24. boumediene dit :

    pour ce qui de ghozali
    il n’est pas seulement un harkis du systeme il est vraiment harkis de par ces parents qui ont travailler pour la france sinon comment se fait que le monsieur a etudier durant l’occupation ?

  25. boumediene dit :

    aujourd’hui on voit beaucoup de gens qui parlent politique et surtout depuis l’avènement des nouvelle chaines satellitaires
    je me permet de faire un petit commentaire sur ces chaine qui n’ont vraiment aucune relation avec l’information
    tout ce qu’ils sont en train de faire c’est de l’intox pour une soulèvement populaire
    s’ils croient que la guerre civile va les epargner il se trompe les premier a payer encas d’une guerre civile c’est les journalistes qui vont payer en premier car depuis l’indépendance ils n’ont que travailler pour le pouvoir

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER