• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 23 octobre 2010

Archive pour le 23 octobre, 2010

Familles de disparus: N’oublions PAS le rassemblement hebdomadaire interdit !

disparus.jpgLes familles de disparus continuent inlassablement de se donner rendez-vous tous les mercredis pour tenter d’exprimer leur douleur et réclamer haut et fort la vérité et la justice. Alors chaque semaine, elles se rejoignent non loin de la Commission Nationale pour la Promotion et la protection des droits de l’Homme (CNCPPDH), et affrontent la peur d’être encore une fois malmenées comme elles l’ont été à plusieurs reprises depuis le mois d’août 2010.

Et pourtant, ce 29 septembre 2010, le rassemblement national, organisé devant la Grande Poste en plein centre d’Alger pour dénoncer l’impunité instaurée par la Charte dite pour la paix et la réconciliation nationale, avait bel et bien eu lieu sans le moindre signe de répression. Devant cette accalmie, les familles avaient cru que les autorités finiraient par céder et allaient les laisser exercer leurs droits à la liberté d’expression et de manifestation. Mais ce n’était qu’une illusion.

(Lire la suite)

Bordj Bou-Arréridj: Dix émeutiers condamnés à 3 mois de prison avec sursis

emeutes1.jpgUne peine de trois mois de prison avec sursis a été prononcée en fin de semaine, par le tribunal de Zemourah, à 30 kilomètres de la ville de Bordj Bou-Arréridj, à l’encontre de dix émeutiers d’El-Kolla. Ils sont accusés de trouble à l’ordre public et d’atteinte aux biens de l’état. Rappelons que le 12 septembre dernier, les habitants de la commune d’El-Kolla, située à 45 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj se sont rassemblés pour interpeller les autorités locales sur leur cadre de vie déplorable, rapporte Liberté.

Louisa Hanoune: «Le bilan d’Ouyahia est, en partie, positif»

hanoune.jpg«Le bilan du gouvernement est, en partie, positif. Même s’il n’est pas à la hauteur sur le plan social, il constitue une victoire pour la nation sur le plan économique. La loi de finances 2010 est plus hardie que celle de l’année précédente, même s’il est regrettable que le gouvernement présente cela sous forme d’ordonnance (…)Le plus paradoxal, c’ est qu’au moment où le gouvernement algérien résiste, l’institution parlementaire ne suit pas. C’est une politique unijambiste.» Source El Watan

Il y a la harka du système et la harka de la France, mais on reconnaît un arbre à ses fruits…

gho1.jpgSmail pour « Algérie Politique » 

Salam,

J’ai 75 ans, et ancien maquisard, et je n’ai jamais reçu un dinar de l’Etat algérien. Hamdou li Llah ! J’ai réagi car je trouve les propos de Mr Sid Ahmed Ghozali, indignes d’un ex-chef de Gouvernement.
Le qualificatif utilisé par Mr Ghozali “Nous sommes les harkis du système” est inadéquat. Oser utiliser une telle expression est une insulte au peuple algérien. C’est carrément prendre les lanternes pour des vessies, et prendre le peuple pour une gourde. Mr Ghozali a été chef de gouvernement. Comment, maintenant, ose-t-il tenir de tels propos. En tant que haut responsable, il aurait dû assumer ses responsabilités face à la nation, et avancer un projet de décision que la politique mise en place, et le système mis en place, depuis 1962, sont un cul de sac.

(Lire la suite)

Carnet de déroute !

alger.jpgPestifleur pour « Algérie Politique » 

Carnet d’une déroute.Voyage au bout des routes défoncées et du béton à perte de vue. Un voyage pas si loin que ça, à quelques kilomètres d’Alger. La laideur, le mauvais goût et le laisser-aller se sont combinés pour nous donner à contempler un décor d’apocalypse. Des vergers jadis fierté de la région, se sont vus transformés en de gigantesques cubes de béton, juxtaposés les uns devant les autres dans une anarchie indescriptible.

Des odeurs de ciment chaud, d’huiles et de mazout se reniflent à plein poumon dans des rues dédiées à la vente en gros dans des hangars tenant lieu de rez-de- chaussée à des habitations sans âmes, sinistres aux couleurs criardes et tape à l’oeil.

Avec autant d’argent dépensés sans esthétisme aucun, dans d’autres pays-tout prêts de nous- et grâce aux lois strictes sur l’urbanisme, ce sont de vrais centre de vie qui sont construits dans des agencements harmonieux où la verdure reprend ses droits.

(Lire la suite)

Ces vaches qui ne respectent pas le code de la route

vaches.jpgCes vaches sortent de la ville de CHEKFA Wilaya de JIJEL, le matin et reviennent  le soir. Ici elles n’ont pas respecté le code de la route de M. Abdelaziz Bouteflika, la police se cache un peu plus bas même derrière les vaches pour faire le retrait au conducteur qui ne fait pas le rond point. Un internaute

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER