Louisa Hanoune: «Le bilan d’Ouyahia est, en partie, positif»

hanoune.jpg«Le bilan du gouvernement est, en partie, positif. Même s’il n’est pas à la hauteur sur le plan social, il constitue une victoire pour la nation sur le plan économique. La loi de finances 2010 est plus hardie que celle de l’année précédente, même s’il est regrettable que le gouvernement présente cela sous forme d’ordonnance (…)Le plus paradoxal, c’ est qu’au moment où le gouvernement algérien résiste, l’institution parlementaire ne suit pas. C’est une politique unijambiste.» Source El Watan

Commentaires

  1. Omar dit :

    Tiens, on parle maintenant de bilan d’Ouyahia et non plus de Fakhamatouhou.

    Déjà mort et enterré ?

    Le Roi est mort vive le Roi !

    Plus opportuniste que Hannoune et Sadi tu meurs !

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

  2. said dit :

    LA revolutionaire en papier,la trotsky éphémère,l’experte dans le retournement de veste, pitoyable personnage, les adjectifs ne manquent pas pour citer les trahisons des personnalités « politiques » algeriennes à l’ instar de l’ autre traitresse: khalida messaoudi passé elle, avec armes et bagages, du coté des fossoyeurs du pays.

  3. SLAM dit :

    La belle girouette vient de s’exprimer pour faire plaisir à ses mentors.Elle qualifie de positif le bilan du gouvernement.Doit-on comprendre qu’une gestion par la corruption et la malversation est considérée par notre politicienne de banlieue la meilleure manière de conduire les affaires publiques d’une république digne de ce nom ? Tout le long de l’exercice en cours de multiples scandales financiers ont éclaboussé les plus hauts cadres de l’état algérien en ne citant que celui de SONATRACH et des Travaux publics et dans tout cela,Madame HANOUN juge de merveilleux l’action gouvernementale.
    Incroyable comment peut-on aussi flagorner ses mentors!Il faut beaucoup de culot pour supporter un bilan dont les exactions économiques sont des plus abominables!

  4. thidets dit :

    j’ai lu une citation sur face book et qui disait:
    lorsque l’intellectuel trahit,la societé meurt.

  5. HAMIDOU dit :

    Mme a pris des couleurs.Elle était sympa avant qu’elle ne se mette a manger dans les mains de ses MENTORS.Quel guachi pour la boulitique en particulier et pour l’image de la femme Algérienne en général.Je lui souhaite de recevoir un plateau d’oeufs pourris lors d’un meeting par une vraie femme.

  6. ..gjingis dit :

    Une oposition ne doit en aucun cas feliciter un gouvernement meme si ce dernier a fait des miracle en économie .Cela par principe et d ailleurs c est une regle theorique ,Dans ce cas LOUISA HANNOUN ,n est absolument pas dans l oposition donc la reflection est tout a fait logique.
    bouhef comme certains alternautes le nomme
    l avait déja dit en se moquant de l ALGERIE ET DES ALGERIENS .
    SOUVENEZ VOUS BIEN DE CETTE PHRASE

    L IRAK A AJOUTÉ LLAH OU EKBAR
    VOUS LES ALGERIENS. AJOUTER SUR VOTRE DRAPEAU LLAH GHALAB. PAR LOGIQUE IL A RAISON
    LE FAIT QU IL N EST PAS ALGERIEN

  7. p.i.2merde.dz.con dit :

    Et son bilan à elle , il est comment ? Excellent, en symbiose totale avec le système et sa junte militaire ! C’est une autre forme de révolution,assez spécieuse mais plus payante !

  8. WISSENE dit :

    ce qui est écoeurant ce ne sont pas les declarations de hanoun. on la connait assez pour son hypocrisie politique. ce qui est grave, ce sont ces soit-disant intélectuels qui adherent à son partis. toute honte bue, ils lui font campagne.

  9. WISSENE dit :

    lorsque l’intellectuel trahit,la societé meurt.
    c’est bien dit

  10. ..gjingis dit :

    bonjour,
    le bilan de Louisa hannoun n est different de celui de Khalida.
    Louisa hannoune se la coule douce ,comme tout les autres .
    Elle n est pas ignorante au point de le montrer au publique
    elle n est pas prolitaire ni catholique.
    Elle fait partie de l oligarchie maintenant
    DEVENUE PROF,EN FRANC MACONNIE.

  11. El Erg Echergui dit :

    « Si Louisa Hanoun ne veut pas passer pour une dinde, il y a d’autres façons pour soutenir Bouteflika »

    Et elle ose parler de bilan positif et de « plan économique » en Algérie, elle qui a fondé un parti sur une idéologie socioéconomique. Il est difficile d’associer « le programme présidentiel » à une politique économique autre que la consommation et de l’import-import. Je ne sais pas ce qu’elle appelle de positif dans le bilan. Est-ce des lois contraignantes aux investisseurs étrangers ou bien des lois de protection de « la production nationale » ? Il est quasi certain qu’elle fait référence seulement aux ordonnances « qu’elle regrette » (tout de même, elle a du cran…) et qui régissent les rapports des « investisseurs » étrangers avec l’Etat algérien pour ne pas tomber dans les pièges des multinationales trop voraces ou trop honnêtes. Elle est satisfaite seulement des « lois » et rien que des lois. Les lois pour Bouteflika et pour le pouvoir sont comme « el hadra », elle est « batel ». Les lois ou les ordonnances, ne coûtent rien et on peut les promulguer ou les décider à volonté durant tous les mandats pour simuler une vie économique, on peut s’ingénier à les modifier et les remodifier sans cesse suivant les contrecoups cinglants dus à l’incompétence d’un régime gangrené par la corruption. Ils restent sans effets et sans emprise sur la réalité. Les règles « économiques » les plus respectées sont celles qui sont éditées derrière les coulisses. En Algérie, ce ne sont pas les lois qui orientent les aventuriers étrangers et les forbans internationaux qui veulent « investir » en Algérie. Ils sont attirés par la possibilité de pomper l’argent facile grâce à la réputation internationale de l’Algérie en matière de corruption. Tout le monde le dit, à commencer par les organismes internationaux qui surveillent ce fléau.
    D’une vie économique, il n’y a pas la moindre trace qui mérite une satisfaction, et encore moins une fierté. Qu’elle nous signale un seul produit hors d’hydrocarbure pour lequel l’Algérie est connue dans le monde. Hors hydrocarbure, quelle est la balance commerciale. Ce chiffre-là ne doit pas figurer ni dans les programmes ni dans les bilans présidentiels. Bouteflika n’a jamais créé de richesse ni transformé l’Algérie en pays producteur. Il se targue seulement en présentant des sommes faramineuses qui vont être englouties dans les infrastructures et dans le programme d’importation. Le projet de l’autoroute est-ouest va bientôt être terminé sans qu’une seule entreprise algérienne soit capable de prendre le relais des chinois dans ce savoir-faire. L’Algérie vivra une éternelle dépendance vis-à-vis l’étranger. Avec les Bouteflika et les Ouyahia, l’Algérie est restée mineure; non seulement elle ne construira pas ses autoroutes, mais elle n’en exportera pas le savoir-faire créateur de richesse. L’autoroute, ce n’est pourtant pas une technologie hors de portée. Il faut étendre ce constat à tous les autres domaines économiques. Bouteflika et son premier ministre n’ont rien fait pour libérer économiquement l’Algérie. Dans la période de Bouteflika et de Ouyahia, l’Algérie a enregistré des retards de plusieurs longueurs sur les pays voisins et régionaux en matière d’Acquisition de savoir-faire. Les Egyptiens, les Tunisiens et les pays du Moyen-Orient ont des compagnies qui ont déjà acquis beaucoup de savoir-faire et exportent leurs compétences à l’étranger permettant à leur pays de s’enrichir davantage.

    Comment Louisa Hanoune ose parler de bilan positif ? Que veut dire une politique économique si elle ne se traduit pas en terme d’une amélioration sur le plan social ? Elle, elle a l’air de s’en accommoder et elle se prétend représenter les préoccupations sociales de la pullulation.

    Sur le bilan de Ouyahia peut être appréhendé par les facteurs suivants : 200 000 morts, terrorisme international, impunité des clans, les familles de disparus, les milliers des harraga, le suicide, la pédophilie, les kidnappings, le suicide, les scandales économiques, la corruption, les émeutes, le chômage, le marché noir, l’informel comme moyen de subsistance et moyen de gouverner un pays, la faiblesse de la loi, l’inexistences ou faiblesse des organismes de contrôle (meilleur indice sur l’ampleur de la corruption), les inégalités sociales, le banditisme, l’insécurité, les ordures, la drogue, la débauche, la malvie…

    Si Louisa Hanoun ne veut pas passer pour une dinde, il y a d’autres façons pour soutenir Bouteflika et continuer à brouter dans le râtelier. Parler d’économie en Algérie est du « kofr » à toutes les théories économiques.

  12. ..gjingis dit :

    une petite modification
    louisa est loin d etre alignée au meme niveau des franc macons ni celui des illuminatis qui supervisent en fesant de la pluie et le beau temps ,a l echelle planetaire bien entendu.
    cela fait bientot un ciecle au sommet d un parti soit disant parti des travailleurs.
    Mais ,elle deffend qui?
    SACHEZ UNE CHOSE MADAME LOUISA
    (VOUS LES RICHES VOUS ETES PAUVRES ET CEUX QUI SONT RICHES C EST BIEN LES PAUVRES )
    JE VOUS PRIE DE MEDITER SUR CE QUE AISSA (JESUS)a dit
    Apparement vous ne faites partie ni de mohammed SALLA LLAHOU 3ALAIHI WA SALLAM
    NI JESUS EALLAIHI ESSALAM
    LA PREUVE EST DEVANT NOUS
    ET BIENSUR TOUTE LA CLIQUE COMPRISE

  13. SLAM dit :

    Louisa Hanoun, la femme au cœur à Gauche et le portefeuille à Droite juge le bilan du Gouvernement de Positif malgré tous les scandales financiers qui ont jalonné tous ses exercices comptables.
    Louisa doit justifier son salaire de député et tous ses privilèges en se frottant aux flans du Premier Ministre!
    Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER