Mohamed Mechati: « Si Aït-Ahmed avait accepté le pouvoir en 92… »

mechati.jpgDans un entretien accordé au quotidien arabophone www.wakteldjazair.com, Mohamed Mechati, membre des 22, a affirmé que si le président du FFS, Hocine Aït-Ahmed, avait accepté le pouvoir en 1992, au lendemain de la démission du président Chadli Bendjedid, la situation des Algériens aurait été meilleure aujourd’hui.  »Mon ami le Général Mohamed Touati m’a informé qu’il avait rencontré Hocine Aït-Ahmed pour lui proposer la présidence après la démission de Chadli. Au lendemain de la rencontre, M. Aït-Ahmed avait refusé l’offre du pouvoir et c’est ce qui a contraint le pouvoir à contacter Mohamed Boudiaf », a déclaré M. Mechati. Et d’ajouter: « Contrairement à Boudiaf, Hocine Aït-Ahmed a un parti politique derrière lui et un soutien d’une frange des décideurs ». El Mouhtarem  

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    Je crois honnêtement qu’il n’aurait pas fait mieux que Boudiaf.

    Il aurait même connu le même sort car Da El Hocine est un homme entier, comme le défunt Si Tayeb El Watani.

    Il aurait cherché à débusquer les corrompus, ce lui aurait été fatal.

    Bouteflika, qui est un enfant du système a refusé en 1994 et exigé en 1999 que Nezzar, dont on dit qu’il aurait joué un rôle principal dans l’arrêt du processus électoral en Janvier 1992 et dans l’assassinat de Boudiaf en Juin 1992, en raison de sa propension à la panique et à l’hystérie, soit écarté car il craignait ses réactions intempestives.

    http://cestleclandoujdaquimatuer.centerblog.net

  2. El Erg Echergui dit :

    Le général Touati est « mon ami » a dit M. Mechtati. Désolé, on ne le savait pas. Quel beau monde ! L’artisan, la tête pensante de la stratégie de la terreur et de l’éradication peut mourir heureux maintenant que des combattant de la libération se vantent publiquement de l’avoir comme ami. « Le général Touati est mon ami » dit-il avec une certaine fierté, comme si cette relation est plus importante que l’honneur d’être un moudjahid. Il y a chez la classe politique une perte de repères dans leur conception des principes politiques et moraux. Il n’est pas alors étonnant qu’il tiennent un double langage. D’un côté, il abbhorent le sytstème tyrannique algérien, de l’autre ils se targuent d’être les « amis » de ses principaux concepteurs qui méprisent le peuple, l’infantilisent et le dépouillent de sa souverainté et sa dignité. Ce n’est pas à Touati de décider qui sera le président de la république.

    Une personnalité politique peut résumer l’exemple des héros d’hier qui s’abouchent et se compromettent fut-il par un sourire, par une aimable citation, avec les tyrans d’aujourd’hui: le général Pétain.

  3. Slam dit :

    Ait Ahmed, homme de principes démocratiques,n’a jamais voulu prendre le pouvoir que le régime militaire d’Alger lui avait offert avant qu’il ne soit proposé à Feu Mohamed BOUDIAF.
    J’ai pour souvenir, une question posée à DA EL HO en 1992 après l’arrêt du processus électoral, à propos de feu Mohamed Boudiaf. Nous lui avions demandé de nous livrer ses impressions suite à l’acceptation de BOUDIAF à présider le Haut Comité d’État,ce dernier nous répondit spontanément ceci: Boudiaf fut et demeurera un grand patriote algérien, puis il s’était tu pour ne plus rien rajouter!
    Son mutisme voulait-il signifier autre chose, nous ne pouvions le savoir si bien que quelques semaines voire quelques mois plus tard, Boudiaf fut lâchement assassiné vu en direct à la télévision , Allah Yarhmou wa Yarham Echouhada.

  4. Taous dit :

    Ah bon ? j´ignorais cela. Pourquoi avoir décliné ?

  5. B. Amar dit :

    DA EL HO a carrément rejeté l’arrêt du procesus électoral, comment pouvait-il accepeter la présidence d’un Comité qui n’existait nul part dans la législation algérienne ? D’autant plus que son parti a participé aux législatives de l’époque.

  6. miki tiki dit :

    monsieur mechatte je vous respecte malgre que jai jaimais entendu votre nom et pourtant je suis algerien et fils de moudjahid mais je vais vous dire une chose Monsieur ait ahmed cet un grand monsieur et son histoire et derriere lui cest pas un assoifer de pouvoir comme vos autres qui onts detruit lalgerie et vous etes complice toi et les soit disant moudjahidinnes et bientot vous seriez entrs les mains de dieu . et que nous preserves de vos maniquances a bon entendeur salut

  7. Messabih dit :

    Mais oui !Khaled Nezzar a fait beaucoup
    mieux que Bouteflika ,il a mené une guerre impitoyable contre les groupes du GIA et du GSPC ,c’est notre general
    Bras de fer,surtout apres la traitrise de Guemmar.
    Bouteflika restera marqué par le CNRA,et son stage,ou son eclipse aux Emirats Arabes Unis ,ET DIEU SAIT COMBIEN ILS NOUS AIMENT LA BAS ….

  8. Belaid Ait Mohand dit :

    Ait Ahmed n’est pas un bœuf qui écrase ce qu’il a semé .
    Ait Ahmed a refusé bien avant , en 1968 , Boumediene lui a recommandé de rentrer en lui envoyant Kasdi Merbah .Non , a toujours répondu notre Mandéla Algérien .
    Il a répondu à la même question que certains de nos amis lors d’une réunion du FFS .
    « Ils voulaient ( les décideurs ) ma tête sur un plateau d’ argent »
    Je peux écrire des pages et des pages sur Hocine Ait Ahmed et je ne pourrais jamais résumer son amour et son sacrifice pour ce peuple .

  9. Messabih dit :

    Ajouté à cela ….
    On doit dire à notre classe politique dirigeante de laisser aux placards ses GUENILLES TIERS-MONDISTES et islamistes et ses utopies calculées et maladives transformées en fonds de commerces de chouhadas et associations de Moudjahids .PERSONNE N’EST DUPE !
    On parle beaucoup d’occasions ratées en Algerie où les Algeriens ont été marginalisés ,alors que nos voisins pays se réapproprient leur place au soleil de la mediterrannée et ejectent les ETATS VOYOUS ad patre .

  10. ajgou dit :

    Hocine Ait ahmed dargaz adh yameuthe dargaz.Et les ignorants qui le critique mourront toujours critique à la bouche.

  11. SLAM dit :

    Ait Ahmed a beaucoup d’amour pour son peuple.Il aurait tant aimé que ce dernier vive et profite des ressources de son pays.Il s’est longtemps consacré à la lutte de libération de son pays ainsi qu’à la construction d’un état démocratique et social.Sa vie est tellement riche en événements politiques que l’on ne peut la résumer en quelques lignes!Son histoire n’est pas celle de n’importe quel individu, elle est extraordinaire !
    C’est homme exceptionnel qui n’accepte pas de compromis!

  12. NARMOTARD dit :

    « Mohamed Méchati: « Si Aït Ahmed avait accepté le pouvoir en 92…? », dites-vous.

    Il est d’évidence notoire qu’avec des « si », on pourrait échafauder des tas d’hypothèses basées sur l’imaginaire plus ou moins sensé, comme construire des châteaux sur les sables mouvants du Sahara.

    Cependant, de telles suppositions sont certainement exploitées, à travers la presse, à l’avantage de la propagande officielle des tenants du pouvoir de la RADP, lesquels prêchent le faux pour avoir le vrai.

    Ainsi, les débats démocratiques que ces suppositions suscitent, sur un ton plus ou moins passionnel, pourraient constituer le canal informatif insoupçonné, par lequel transiteraient les messages, plus ou moins codés, des décideurs du pouvoir et de ses acolytes.
    Ces messages mensongers ciblent l’opinion publique algérienne et étrangère, dans le but de désinformer les populations, de les apeurer et de leur faire admettre le terrorisme comme une fatalité nécessitant la répressive politique du tout sécuritaire et la prorogation du délai de l’État d’urgence.
    On peut dire que ces messages enrobés de la propagande officielle pourraient servir, dans les laboratoires de la police politique, à l’élaboration de la guerre psychologique dont la « bleuite » de triste mémoire.

    Il est regrettable, ici, que monsieur Méchati Mohamed n’ait pas fait, dès le début, l’effort intellectuel critique nécessaire à la compréhension des tenants et aboutissants de la discorde qui avait opposé Hocine Aït AHMED à Benbella. Ce dernier était appuyé par le fameux « groupe de Tlemcen » afin d’imposer leur autorité désastreuse à leur peuple affaibli par la guerre que lui avait déclarée la puissance coloniale française.

    Le rapport de force était en défaveur de Hocine Aït Ahmed qui, lui, se souciait surtout de la construction d’un Etat démocratique et social, avec la contribution de toutes les sensibilités politiques du peuple algérien, sans exclusion aucune.

    Monsieur Méchati a été très affecté par cette discorde violente, opaque et inadmissible entre les dirigeants de la révolution algérienne. Il le rapporte dans son très intéressant livre témoignage autobiographique, intitulé « Parcours d’un militant », Editions Chihab, 2009.
    Il penchait plus du côté de la démocratie et de la juste cause du peuple, donc d’Aït Ahmed, tout en demeurant le fonctionnaire modèle du pouvoir,dès 1962, après avoir été l’exécutant loyal des ordres de son chef direct, feu Mohamed Boudiaf, durant la guerre d’indépendance.

    On n’a pas le droit de s’en prendre à une personne, telle que Méchati Mohamed, quant à son droit et à sa liberté de lier ou non amitié avec autrui. Si non ça reviendrait à piétiner de facto les principes du pluralisme et des libertés démocratique et à sombrer dans l’exclusion négative propre au régime de la RADP.

    La meilleure réplique au questionnement de Méchati se trouve, selon moi, dans les paroles de Hocine Aït Ahmed telles que rapportées par la vidéocassette de « Beurber », mentionnée ci-dessus.

    Le devoir de lucidité est donc, plus que jamais, de rigueur. C’est, me semble-t-il, ce qu’exprime la réponse à la pertinente question de « Slam », ci-dessus.

  13. Dr. Amina/Amin dit :

    History repeats itself…

    plus ce regime mal-traite le peuple d’algerie tot ou tard il payera …

    Souvenez de Saddam, Ceaucescu, des talibans, etc…;

    La BM et le FMI, en accord avec le regime sanguinaire d’algerie, ont des dossiers sur tous les soi-disants polichinels d’algerie, qui ne sont pas eternels alors leur releve est deja programmé. Tant que ces mal-traiteurs sont serviables et aucune revolution interne ne les branle, OKay fine they can stay in power, mais á la moindre secousse, ils seront ejectés du pouvoir et meme transmis au peuple pour un jugement, le cas Saddam est concluant/concret.

    Le pauvre Saddam fut armé jusqu’au dent pour massacrer son propre peuple et declarer une guerre pour rien contre le peuple d’Iran puis sa fameuse aventure, l’annexion du Koweit,…
    sa suite terrible est connue.

    Avant lui, il y’avait d’autres cas identiques.

    Meme l’argent qu’ils volent d’algerie et se cachent dans des banques etrangeres ne leur appartient plus, pour la simple raison, l’argent volé n’est pas declaré nulle part donc ces voleurs ont du vent.

    Oú sont les milliards de dollars us volés par le diable harki Belkheir?

    http://video.google.com/videoplay?docid=7065205277695921912#

    Amicalement votre

  14. tahia el djazair dit :

    TOUT LE MONDE SAIT QUE HOCINE AIT AHMED S »IMPOSE A LUI MEME LE RESPECT DES PRINCIPES DEMOCRATIQUE.
    seul le peuple peut decider qui deviendra president.
    un hommes ou un groupe d’hommes sans mandat n’ont pas le droit de decider sur l’avenir de toute une nation.
    boudiaf est celui qui a permis au regime de se reconstruire.il est venu sauver l’algerie « rire » il a sauvé un groupe d’homme en panne d’idées. paradoxalement il repond a l’appel de « l’algerie des decideurs  » au moment ou il a fait sourde oreille aux multiples appels de l’opposition democratique.

  15. AREGAZ dit :

    Mr. Mohamed Mechati, aujourdhui j’entend votre nom pour la premiere fois de ma vie, malgré ça je vous respect ainsi que tous ceux et celles qui ont participer à la liberation de l’algérie, mais je ne comprend pas comment quelqu’un qui fait partie du groupe des 22 qui ont déclencher la guérre de liberation nationale peut étre ami avec le general touati qui lui été dans l’armée française et qui torturé des algériens pendant la guérre de révolution et il as continuer a les assassiner après l’indépendance
    avez vous une mémoire courte M Mohamed Mechati?
    l’argent et le pouvoir conte t’il plus que la digéter et les principes?

  16. yakoubi dit :

    j ne vois pas comment il ose dire que le général M.T avait proposer à Ait-ahmed la présidence en 92 et la démocratie qu’es-ce que vous en faite monsieur l’historique

  17. yakoubi dit :

    ces décideurs monsieur mechati qui décide à la place du peuple Algérien, leur temps est compté si ce n’est pas eux qui payeront s’est leur enfants, et vous ferais mieux de vous taire car vous insulter les Algériens sans vous rendre compte. vous, vous croyez moudjahed alors que vous êtes un traitre comme tout vos compères qui ont trahis abane ramdane , el-arbi ben-mhidi, ait hamouda dit colonel amirouche, mostepha ben-boulaid et la liste est longue la moindre des choses rapatrier la dépouille de abane ramdane, s’est sont droit d’être enterrer en algérie

  18. yakoubi dit :

    chère frère chère soeur l’Algérie est en danger et nous allons payer un lourd tribut nos dirigeants s’entête à dilapider nos richesse en échange de brader le pays au américain les assassins de Abane ramdane ne se sont pas arrêter à son exécution, les américain s’intéresse au touaregu je vous laisse deviner pourquoi, s’il n’ya aucune réaction de la société civile s’est le chaos, nos ressources sont dilapidés la clan de oujda et de ghardimaou ne font que s’en servir au détriment du peuple Algérien

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER