Héritage: Naître femme en Algérie, c’est ne pas être

femme.jpgPar Fatima de la wilaya de Médéa 

Bouteflika encourage la vente des biens terriens, se fiche du droit de la femme à l’héritage, la loi coutumière, «le HABOUS, exclue de l’héritage, et de l’usus fruit, tout descendant de sexe féminin. Ce qui permet en ce moment aux hommes héritiers d’user et d’abuser de ces lois coutumières archaïques, injustes et sexistes. L’Islam semble t-il, ne reconnaît pas le Habous, concède à la femme le droit à l’héritage mais que dit la loi algérienne à ce sujet  ?

Je suis une femme veuve et mère de cinq enfants, mes frères m’excluent de l’héritage de biens terriens dont notre père décédé, n’a laissé aucun testament sauf celui de mon arrière grand–père, qui indique dans un document colonial que ses terres sont «Haboussées». Mes frères ont commencé à brader nos terres au profit de certains compatriotes fortunés. Je vous prie d’éclairer ma lanterne car le silence est souvent le cri le plus puissant pour appeler au secours !

Commentaires

  1. Anonyme dit :

    A lire absolument l’excellent hommage rendu par R. dans son article intitulé « Tant qu’il y aura des femmes », dans son blog :

    http://decoeuracoeur.centerblog.net

    Machos de toute l’Algérie, prenez garde, la femme algérienne a plus d’un tour dans son sac !

  2. dégoutée dit :

    Dans la loi musulman, les droits de la femme en ce qui concerne l’héritage sont bafoués et vous trouvez des gens qui viennent vous dire le contraire. Une fille qui se retrouve seule après la mort de ses parents doit partager leurs biens avec toute la smala du père, mais si par chance elle a un frère elle hérite uniquement avec son frère mais de façon disproportionnée à son désavantage bien sûr.

  3. Messaouda aussi de médéa dit :

    Je suis l’ainée de mes 6 frères et 3 sœurs. J’ai arrêté mes études secondaires pour trouver un emploi et m’occuper de toute la famille car mon père héritier de plus de 200 hectares, ne savait ni pouvait rien faire de sa terre à part en louer quelques lopins avec des montants modiques. Je déposais l’entièreté de mon salaire dans le creux de la main de notre père, c’est lui qui gérait les dépenses. A son décès, j’ai continué à prendre en charge la totalité des dépenses de la famille. Mais quand il a s’agi de parler de partage de terre, mes frères m’ont jeté dehors comme une malpropre. Ils se sont partagés les 250 hectares, n’adressent plus la parole à mes sœurs et moi et ce qui me blesse profondément et par dessus tout, c’est que notre mère est complètement de leurs cotés. Y’a t-il un AVOCAT ou un HOMME DE LOI qui lit ce blog et qui puisse nous dire nos droits dans ce pays d’hommes?????

  4. Tikouk dit :

    Madame,

    Je compatis tout a fait votre peine et votre douleur, et je suis contre cette injustice millenaire. Les soeurs doivent avoir le meme droit que les freres, la moitie des biens issus de l’heritage. Il n’y a pas de voix elevee contre cette hogra archaique…Cela a toujours arrange les hommes. C’est du vol notifie..de l’injustice de premier degre. Une femme est un etre humain. Ce n’est pas un esclave. Une femme est un indivudu a part entiere.Madame, dans tous ces pays arabo-musulmans, la femme est un etre inferieur. Ses droits n’existent pas. Certains pays ont resolu cela (l’Occident). Mais dans ces pays, c’est le trou noir…..

  5. mehiaoui dit :

    je suis un homme et je contre celui qui prend la part dheritage de ses freres et soeures hassbiya allahou wa niaama el wakil

  6. BOUDAR Farida dit :

    Ma grand mère maternelle qui m’a élevé a laissé un habous à mon profit et celui de ma mère. Nous avons partagé moi et ma mère le loyer d’un appartement que nous avons loué. Après son décès, les héritiers sont moi même et mes 2 demi frères et 2 demi soeurs. Le habous stipule que ces biens reviennent à ses enfants et à ses petits enfants etc… J’aurai voulu savoir si le mari de mère ouvre droit à l’héritage étant donné qu’il est précisé (en arabe, aouladouha, oua aoulad aouladouha etc…..) Je vous remercie de m’éclairer sur ce point.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER