• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archive pour octobre, 2010

Annaba: 27 harraga interceptés

harag.jpgIls étaient 27 jeunes candidats à l’immigration clandestine, dont 3 mineurs, à prendre le large, hier, à bord de deux rafiots de 8 mètres. Les éléments du groupement des garde-côtes des eaux territoriales de la façade maritime est de Annaba les ont interceptés et arrêtés pour mettre fin à leur périlleuse aventure. Agés de 16 à 35 ans, les jeunes infortunés avaient appareillé la veille vers 22h à partir de la plage de Chatt, dans la wilaya d’El Tarf, rapporte El Watan.

Hugo Chavez annule sa visite en Algérie

chavez.jpgLe président du Venezuala Hugo Chavez, qui effectue actuellement une tournée internationale a annulé sa visite en Algérie, a affirmé son entourage à l’AFP. Chavez a affectué samedi une visite à  Tripoli avant de se rendre au Portugal. Outre la Syrie et la Libye, la tournée du président vénézuélien l’a précédemment mené en Russie, au Bélarus, en Ukraine et en Iran. Le président Hugo Chavez a affirmé à Tripoli que son pays n’acceptait « la tutelle de personne », en réponse aux avertissements de Washington après l’annonce de la construction prochaine de la première centrale nucléaire au Venezuela. El Mouhtarem d’après l’AFP

Des villas, des entrepôts et des terrains de l’ETUSA accaparés par d’anciens responsables et des syndicalistes

etusa.jpgDes biens fonciers de l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (Etusa) et des montants financiers ont été accaparés par d’anciens responsables de l’entreprise. C’est ce que le quotidien El Khabar a révélé dans son édition d’hier, sur la base d’un rapport de liquidation transmis au ministère des Transports en 2004.

Selon ce rapport, d’anciens responsables qui se sont succédé à la tête de l’Etusa ont accaparé des villas, des entrepôts et des terrains qui faisaient toujours partie du patrimoine foncier de l’entreprise. Or, selon la même source, l’Inspection générale des finances avait déjà indiqué en 1998 que des propriétés ont été détournées par d’anciens dirigeants. Des cas précis de biens patrimoniaux sont cités dans le rapport de 2004: la cession par acte notarié datant du 14 mai 1988 d’une villa sise à Hydra au profit de l’ex-directeur général, une villa sise à El-Biar accaparée par un ancien dirigeant en 1961, reprise par l’Etusa en 1999 suite à une décision de justice et détournée de nouveau par un ancien responsable.

(Lire la suite)

FFS: « Comment croire qu’un ex-directeur de l’APS puisse ouvrir la télévision »

ffs1.jpgLe secrétariat national du Front des Forces Socialistes, réuni le  23 octobre 2010, a procédé à l’analyse de la situation actuelle du pays.

 

Le secrétariat national relève le paradoxe entre l’autosatisfaction des autorités et les réalités que vivent au quotidien les Algériennes et les Algériens. 

D’un côté des chiffres et des discours d’autosatisfaction et en face des centaines de cadres quittent le pays. 

D’un côté des réalisations et des projets pharaoniques, de la croissance et du développement, de l’autre côté des milliers de chômeurs, des sans domicile, la délinquance et la drogue qui se propagent, des kidnappings, des  suicides et des Harragas.

 

Manifestement, la vérité se trouve ailleurs que dans les bureaux et les couloirs des assemblées et des institutions. 

(Lire la suite)

«Si Louisa Hanoune ne veut pas passer pour une dinde, il y a d’autres façons pour soutenir Bouteflika»

hanoune1.jpgEl Erg Echergui pour « Algérie Politique » 

Et elle ose parler de bilan positif et de «plan économique» en Algérie, elle qui a fondé un parti sur une idéologie socioéconomique. Il est difficile d’associer «le programme présidentiel» à une politique économique autre que la consommation et de l’import-import. Je ne sais pas ce qu’elle appelle de positif dans le bilan. Est-ce des lois contraignantes aux investisseurs étrangers ou bien des lois de protection de «la production nationale» ? Il est quasi certain qu’elle fait référence seulement aux ordonnances «qu’elle regrette» (tout de même, elle a du cran…) et qui régissent les rapports des «investisseurs» étrangers avec l’Etat algérien pour ne pas tomber dans les pièges des multinationales trop voraces ou trop honnêtes.

(Lire la suite)

Familles de disparus: N’oublions PAS le rassemblement hebdomadaire interdit !

disparus.jpgLes familles de disparus continuent inlassablement de se donner rendez-vous tous les mercredis pour tenter d’exprimer leur douleur et réclamer haut et fort la vérité et la justice. Alors chaque semaine, elles se rejoignent non loin de la Commission Nationale pour la Promotion et la protection des droits de l’Homme (CNCPPDH), et affrontent la peur d’être encore une fois malmenées comme elles l’ont été à plusieurs reprises depuis le mois d’août 2010.

Et pourtant, ce 29 septembre 2010, le rassemblement national, organisé devant la Grande Poste en plein centre d’Alger pour dénoncer l’impunité instaurée par la Charte dite pour la paix et la réconciliation nationale, avait bel et bien eu lieu sans le moindre signe de répression. Devant cette accalmie, les familles avaient cru que les autorités finiraient par céder et allaient les laisser exercer leurs droits à la liberté d’expression et de manifestation. Mais ce n’était qu’une illusion.

(Lire la suite)

Bordj Bou-Arréridj: Dix émeutiers condamnés à 3 mois de prison avec sursis

emeutes1.jpgUne peine de trois mois de prison avec sursis a été prononcée en fin de semaine, par le tribunal de Zemourah, à 30 kilomètres de la ville de Bordj Bou-Arréridj, à l’encontre de dix émeutiers d’El-Kolla. Ils sont accusés de trouble à l’ordre public et d’atteinte aux biens de l’état. Rappelons que le 12 septembre dernier, les habitants de la commune d’El-Kolla, située à 45 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj se sont rassemblés pour interpeller les autorités locales sur leur cadre de vie déplorable, rapporte Liberté.

Louisa Hanoune: «Le bilan d’Ouyahia est, en partie, positif»

hanoune.jpg«Le bilan du gouvernement est, en partie, positif. Même s’il n’est pas à la hauteur sur le plan social, il constitue une victoire pour la nation sur le plan économique. La loi de finances 2010 est plus hardie que celle de l’année précédente, même s’il est regrettable que le gouvernement présente cela sous forme d’ordonnance (…)Le plus paradoxal, c’ est qu’au moment où le gouvernement algérien résiste, l’institution parlementaire ne suit pas. C’est une politique unijambiste.» Source El Watan

Il y a la harka du système et la harka de la France, mais on reconnaît un arbre à ses fruits…

gho1.jpgSmail pour « Algérie Politique » 

Salam,

J’ai 75 ans, et ancien maquisard, et je n’ai jamais reçu un dinar de l’Etat algérien. Hamdou li Llah ! J’ai réagi car je trouve les propos de Mr Sid Ahmed Ghozali, indignes d’un ex-chef de Gouvernement.
Le qualificatif utilisé par Mr Ghozali “Nous sommes les harkis du système” est inadéquat. Oser utiliser une telle expression est une insulte au peuple algérien. C’est carrément prendre les lanternes pour des vessies, et prendre le peuple pour une gourde. Mr Ghozali a été chef de gouvernement. Comment, maintenant, ose-t-il tenir de tels propos. En tant que haut responsable, il aurait dû assumer ses responsabilités face à la nation, et avancer un projet de décision que la politique mise en place, et le système mis en place, depuis 1962, sont un cul de sac.

(Lire la suite)

Carnet de déroute !

alger.jpgPestifleur pour « Algérie Politique » 

Carnet d’une déroute.Voyage au bout des routes défoncées et du béton à perte de vue. Un voyage pas si loin que ça, à quelques kilomètres d’Alger. La laideur, le mauvais goût et le laisser-aller se sont combinés pour nous donner à contempler un décor d’apocalypse. Des vergers jadis fierté de la région, se sont vus transformés en de gigantesques cubes de béton, juxtaposés les uns devant les autres dans une anarchie indescriptible.

Des odeurs de ciment chaud, d’huiles et de mazout se reniflent à plein poumon dans des rues dédiées à la vente en gros dans des hangars tenant lieu de rez-de- chaussée à des habitations sans âmes, sinistres aux couleurs criardes et tape à l’oeil.

Avec autant d’argent dépensés sans esthétisme aucun, dans d’autres pays-tout prêts de nous- et grâce aux lois strictes sur l’urbanisme, ce sont de vrais centre de vie qui sont construits dans des agencements harmonieux où la verdure reprend ses droits.

(Lire la suite)

123456...16

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER