• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 3 novembre 2010

Archive pour le 3 novembre, 2010

Réarmer les Algériens contre le terrorisme après avoir rétabli la paix ?

gld.jpgDans ses discours télévisés et ses meetings populaires, le président Bouteflika ne cesse de répéter que depuis son arrivée au pouvoir en 1999, il a réussi à rétablir la paix et la sécurité en Algérie. Son ancien ministre de l’Intérieur et des collectives locales, Noureddine Yazid Zerhouni, a déclaré, lors d’une conférence de presse qu’il a animée au lendemain d’un scrutin, que depuis que Bouteflika « ISTAWLA 3ALA LHOUKM FI 1999″ au lieu de « WELLA LALHOUKM », les Algériens ont retrouvé la paix et la sécurité.

La paix « revenue », le chef de l’Etat soumet à référendum la Charte pour la paix et la réconciliation nationale en septembre 2005. Le document qui consacre l’impunité et impose l’amnésie sur la tragédie algérienne depuis l’arrêt du processus électoral en janvier 1992, a été, selon les officiels, adopté par la majorité écrasante (écrasée) des Algériens. 

En novembre 2010, soit 11 ans après que Bouteflika « ISTAWLA 3ALA LHOUKM », le ministre de l’Intérieur Dahou Ould Kablia, annonce au lendemain de la célébration du 56ème anniversaire du déclenchement de la Révolution algérienne, que l’Etat va réarmer les populations pour lutter contre le terrorisme. Cette déclaration est un aveu d’échec pour les décideurs qui n’ont finalement réussi que la pacification de l’Algérie. El Mouhtarem

Axa: feu vert pour opérer en Algérie

axa.jpgL‘assureur français Axa a obtenu le feu vert des autorités algériennes pour opérer en Algérie en partenariat avec des investisseurs locaux. Axa devient ainsi le deuxième assureur français, après
La Macif, à être autorisé à s’installer en Algérie après le règlement en 2008 d’un vieux contentieux algéro-français sur les assurances. « Axa a obtenu l’agrément du Conseil national de l’Investissement (CNI) pour lancer ses activités en Algérie », a déclaré à l’AFP le président de l’UAR Lamara Latrous.

(Lire la suite)

Ecole de formation politique « Ali Mecili »

mecili.jpgEtudiantes, étudiants, 

Vous êtes intéressé (e)s par l’exercice de la politique. Vous souhaitez maîtriser les concepts et les mécanismes de fonctionnement du système politique dans le pays: l’école de formation politique «ALI MECILI» assure des cycles de formation annuels l’intention des étudiantes et étudiants. 

Depuis sa création par le FFS en 2009, plus de mille étudiant(e)s ont suivi les cours dispensés, tout en menant de front leur cursus universitaire.  Cette expérience s’est révélée féconde et riche, à la fois pour les étudiant(e)s mais en même temps pour les conférenciers et les instances du parti. 

(Lire la suite)

Les correspondants de la chaîne III en Europe dénoncent le DG de la Radio algérienne

radio.jpgLe Collectif des Correspondants de Radio Alger Chaîne III en Europe dénonce les pratiques de la Direction Générale de la Radio Algérienne (Entreprise Nationale de Radiodiffusion Sonore- ENRS) ainsi que celles de la Direction de la Chaîne III. Il déplore le manque d’un dialogue serein et constructif avec la direction de l’ENRS voire l’absence de communication avec l’Administration afin de rétablir les correspondants de la Chaîne III à l’étranger dans leurs droits et de leur garantir des conditions de travail justes et équitables.

Nous regrettons également la décision arbitraire de l’Administration qui a résilié nos conventions de manière abusive en nous imposant des conditions de travail inacceptables et en refusant depuis plusieurs mois de répondre à nos revendications.

(Lire la suite)

Le défunt Amirat Saadi au siège national du FFS

gerbe.bmpLe défunt Amirat Saadi (à gauche) le 31 octobre 2009 à l’occasion de la célébration du 55e anniversaire de la Révolution algérienne. Une stèle à la mémoire des martyrs de la Révolution et de la démocratie a été érigée au niveau du siège national du FFS.  

Un film sur l’expulsion des marocains d’Algérie en 1975

maroc.jpgCe film est diffusé pour la premiére fois sur la toile. Notre but c’est de transmettre et non de raviver la haine entres les deux peuples fréres. Il s’agit de raconter cette tâche noire dans les rapports algéro-marocains et aussi afin d’éclairer les générations qui n’étaient nées avant 1975.
Ce document ne parle pas d’une date fatidique de 1975 puisqu’elle est ancrée dans notre mémoire de jeunes déportés à l’époque, mais il parle des dessous de cette folie meurtrière laquelle a été l’œuvre des politiques. Je vous invite à lire un océan de souffrance qui nous habite sur ce lien ci-dessous:

(Lire la suite)

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER